Les brèves de l'ami Jo... - Page 2

  • Une brève de l'ami Jo : "dysfonctionnements"

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,dysfonctionnement,belgique,région,ministre,wallonie,flandre,bruxelles,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreDysfonctionnement, un terme fourre-tout de plus en plus utilisé ces derniers temps par nos gouvernants pour éviter des mots plus appropriés comme bavure, aberration, gaffe et parfois détournement, malversation, exaction.

    Ça n’en finit plus, un dysfonctionnement chasse  l’autre.

    Quelques exemples de dysfonctionnements récents :

    • Dysfonctionnement dans l’entretien des tunnels à Bruxelles
    • Dysfonctionnement à la région wallonne ou, un peu partout, contrôlés et contrôleurs sont les mêmes personnes
    • Dysfonctionnement dans la réalisation du RER qui aura pris plus de 15 ans de retard, et triplé de prix
    • Dysfonctionnement dans les milliards à trouver dont le nombre varie d’un jour à l’autre
    • Dysfonctionnements majeurs dans la recherche des djihadistes
    • Dysfonctionnements dans les tribunaux qui doivent remettre en liberté des malfrats pour cause de maladresse, omission ou distraction et concernant les malversations à Charleroi du temps de Vancauwenberg où  un non-lieu général a été rendu pour cause de «dépassement du délai raisonnable».

    J’en passe et des meilleurs.

    Mais quelle est la cause de cette accumulation de « dysfonctionnements » ?  A priori il n’y a pas de raison pour que nos hommes politiques soient moins intelligents que chez nos voisins (Quoique !)… Alors ?  Qu’y-a-t-il de différent en Belgique par rapport à eux ?

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,dysfonctionnement,belgique,région,ministre,wallonie,flandre,bruxelles,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreDémonstration. Chaque pays démocratique se trouve devant les problèmes inhérents aux difficultés que représente le système démocratique. Ce système, par rapport à une dictature, doit tenir compte des avis divergents des partis politiques du pays. La Belgique en fait partie.

    Mais en Belgique, ces difficultés sont multipliées  par le nombre anormal d’entités qui interviennent dans chaque prise de décision.  Et il y en a pas mal...

    Notre pays est divisé en trois au point de vue linguistique.  Il est en outre divisé en quatre au niveau des régions : Région wallonne, flamande, germanophone, et bruxelloise.  Chacune est dotée de son gouvernement et de ses ministres.

    En plus, il ne faut pas oublier les 10 provinces auxquelles il reste encore des bribes de pouvoir.

    Bruxelles capitale, elle, est composée de 19 communes, dont certaines dites « à facilités ». On se rend d’ailleurs régulièrement compte que ces « facilités » compliquent singulièrement les choses.

    Et chacune de ces entités « bénéficient » de véritables autonomies dans certains secteurs.

    Tout ceci sans compter que toutes ces entités sont divisées au point de vue politique.

    Autre « spécialité »,  la ville de Bruxelles est dotée, je crois, de 7 zones de police.

    690336419.2.jpgIl faut aussi tenir compte qu’à  l’intérieur de chaque entité les intérêts ne sont pas toujours les mêmes :

    En Belgique, entre les 4 régions : wallonne, flamande, bruxelloise et germanophone

    A Bruxelles, entre un habitant de Molenbeek et un d’Uccle.

    En Wallonie entre Charleroi et Marche en Famenne.

    En Flandre, entre Gand et Beekevoort, etc…et, cerise sur le gâteau, le pays est divisé entre nationalistes et séparatistes. Facile de comprendre, si pas d’admettre, qu’il y ait aussi facilement des « dysfonctionnements » avec l’avantage pour nos politiciens de pouvoir rejeter sur « l’autre » une  responsabilité qui finit par se dissoudre…

    Un peu d’humour pour terminer.

    L’UNION FAIT LA FORCE. Ça vous dit quelque chose ?  C’est notre devise NATIONALE !

    Jo

    bar2.gif

    2 commentaires Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "L'égout et les couleurs..."

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,égout,patro,fonds,vaulx,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreDepuis de ma brève concernant les rejets d’égouts du patro dans le Ry d’Ave (cliquez ici et ici), pas mal d’eau a coulé sous les ponts de ce joli ruisseau. Entre temps, j’ai reçu des commentaires et des visiteurs à ce sujet... Voici ce qui en résulte...

    Suite à une visite sur place d’un représentant de l’ASBL «Œuvre paroissiale de l’ancien doyenné de Wellin » (propriétaire des lieux), il s'avère que les bâtiments sont reliés à deux fosses septiques différentes, qui elles-mêmes seraient reliées au ry d’Ave sans passer par un puit perdu.  Il semble toutefois que, tant les WC que les eaux de vaisselles et de nettoyages (détergents) de chaque bâtiment passent par ces fosses septiques. Selon le représentant de l’ASBL, après consultation du bénévole qui s'occupe de ce site, ces fosses septiques sont contrôlées régulièrement.

    Les témoignages que j'ai recueilli de personnes qui participaient à une réception d'enterrement le 8 juillet 2015 et qui ont été fortement incommodées par l'odeur émanant d'un tuyau se déversant directement dans le Ry d'Ave, seraient donc vraisemblablement dûs à une circonstance accidentelle...

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,égout,patro,fonds,vaulx,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreToujours concernant les égouts : dans les réactions publiés à la suite de la brève que j'évoque ci-dessus, un commentateur affirme que notre réseau est amplement suffisant. Cette personne que je connais n’en est en outre pas à une «approximation» près... Comme une image, ou encore mieux une vidéo, vaut mieux qu’une longue explication, vous trouverez ci-dessous la captation vidéo d’une taque d’égout qui se trouve dans une propriété privée du Fond des Vaulx.  Ce document date du vendredi 4 mars dernier. Or, à cette date (récente) personne n'a le souvenir de chutes de pluie exceptionnelles!!!  Ce jour-là pourtant, une bonne « drache » a suffi pour que le contenu de l’égout transforme les taques d’égouts en véritables fontaines. Rappelons que ces canalisations charrient autant l’eau de pluie que les eaux usées provenant du haut du village. Si l’effet visuel est relativement esthétique, il n’en est pas de même du point de vue sanitaire car, comme dit plus haut, cet égout charrie les excréments de centaines de logements.

    Cette vidéo, qui ne témoigne finalement que de l’effet produit par ce qui ne fut qu’une grosse averse, permet d’extrapoler et de comprendre que, lors de gros coup d’eau, ce ne sont pas de petits geysers qui sortent de ces bouche d’égout, mais de véritables torrents. Il arrive même en effet que les plaques se soulèvent et se déplacent malgré leur poids imposant. L’ancienne direction de la carrière du Fonds des Vaulx se plaignait d'ailleurs du même problème.

    Et en ce moment où l’on envisage une augmentation significative de logements et donc de surfaces imperméabilisées, il me semble indispensable d’en tenir compte.

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : Réunion d'information - PCA dit "Gilson"...

    1934179477.JPGAvant toute chose, concernant l’organisation de cette réunion qui avait lieu ce jeudi 17 mars à la Maison des Associations (cliquez ici), il est dommage qu’une sonorisation n’ait pas été prévue car, hélas, les orateurs n’avaient pas l’organe de notre bourgmestre qui, elle, passait très bien la rampe.

    Une petite sono aurait permis aux personnes placées dans le fond de la salle de comprendre ces orateurs, qui, malheureusement employaient un ton confidentiel pour nous informer. Ce volume de parole est bien plus adapté à une conversation de salon qu’à l’ambiance de la grande salle de la maison des associations.

    D’accord, dans mon cas personnel, l'âge est probablement une des raisons de ces difficultés de perception.  J'ai toutefois pu me rendre compte que je n’étais pas le seul à ne pas avoir tout saisi, loin de là…

    Concernant le but de la réunion : je pense qu'il n’a pas été atteint. On se trouvait en effet dans le cas typique d’un dialogue entre des techniciens professionnels, rompus aux arcanes de leurs spécialités, et une majorité de béotiens en la matière (Béotiens, béotiens, est-ce que j’ai une tête de béotien ?).

    DUVIDA.GIFBref, cette différence a immédiatement installé une atmosphère de méfiance dans le public, encore plus quand certains points litigieux ont été évoqués (hauteurs de bâtiments, égouts, etc.) et que ces techniciens paraissaient hésitants ou éludaient les questions. Ou quand ces mêmes techniciens s’énervaient quand ils se rendaient compte que certains participants critiquaient et réfutaient l’idée du PCA sans même en connaitre ses tenants et aboutissants (ce qui était le cas de la majorité des personnes présentes!).

    Et il faut reconnaître que ceci est tout à fait compréhensible car, qui a envie d’étudier et disséquer ce genre de texte bourré de termes techniques avec des renvois continuels, destinés principalement aux professionnels de l’administration.

    On peut aussi comprendre ceux qui ont fait remarquer le manque de clarté de l’exposé.

    Par exemple :

    Quand en fonction des divers plans projetés, l’orateur annonce que plusieurs options sont envisageables et qu’en cas de tel ou tel choix, le plan sera aménagé de telle ou telle manière. Mais par contre, qu’en cas où d’autres options seraient choisies, ce même plan serait aménagé d’une tout autre façon ! Quand on parle de hauteur de toiture, de volumétrie, etc. ça fait bizarre, non ?

    Une personne dans la salle a prononcé la phrase « ce qu’on veut c’est noyer le poisson ». Personnellement, je n’y crois pas, mais il faut avouer que si c’était le cas, on ne s’y prendrait pas autrement.

    sonorisation.gifUne fois que ceux qui se sentent lésés pour un raison ou une autre, auront déposé leurs revendications, et, autant que possible, leurs propositions, il faut espérer que lors de la prochaine réunion les préposés aux informations seront plus précis et pédagogues dans leur exposé, ne laissant ainsi aucun coin d’ombre, ni éléments sujets à caution… Sans oublier une sono améliorée…

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Se loger à Wellin"

    2815321941.jpgIl n’y a pas si longtemps, le nombre d’appartements à Wellin se comptait sur les doigts d’une seule main. Cela tenait certainement au fait que les prix des terrains et de la construction permettaient plus facilement qu’à présent un type de maisons unifamiliales traditionnelles.

    Et si maintenant on voit apparaître un peu partout dans notre commune des immeubles à appartements, c’est, de fait, en réaction à une importante augmentation de ces prix.

    Courant dans les villes, l’apparition de ce type de logement dans nos communes rurales est une façon de continuer à permettre l’accès à la propriété, tant pour des jeunes ménages que pour des personnes plus âgées (en continuelle augmentation) désireuses de se rapprocher du centre tout en réduisant leurs frais d’entretiens et de jardins.

    C’est ainsi que, si entre les années 1996 et 2014, plus de 170 nouveaux logements ont été construits sur notre commune, (source, IWEPS Walstat Logement), les plus de cinquante appartements existant à ce jour, ici à Wellin, datent de moins de 5 à 7 ans, et à ce jour, plusieurs dizaines sont en projet.

    Wellin envisagerait-il de se transformer en cité dortoir ?

    wellin.14.jpgJe ne crois pas, car si notre commune est somme toute spécialement bien située à proximité d’un raccordement autoroutier, nous restons quand même tributaires de distances respectables vis à vis des villes importantes fournisseuses d’emplois, et d’une gare de Jemelle pas spécialement proche.

    Alors ? Pour qui ces appartements ? Certainement pas en vue d’emplois à créer sur place.  Autant que je sache, notre zoning industriel est full depuis longtemps, et si l’on se fie aux résumés de nos conseils communaux, rien ne perce à ce sujet depuis belle lurette en vue d’un éventuel agrandissement.

    Rien non plus à ce sujet dans la dernière brochure éditée par la commune.

    En son temps, (un long temps) il avait pourtant été question de contacts avec la région Wallonne. Qu’en advient-t-il ? Ou cela bloque-t-il ?

    appartement à louer.jpgSi cette politique de construction d’appartements est sensée continuer (on a parlé de 80 appartements rien que sur le site Gilson) et que l’on veut les occuper, il serait peut-être temps de remettre cette question à l’ordre du jour.

    Et ainsi on arriverait peut-être à dépasser définitivement à Wellin la barre des 3.000 habitants. Ce qui permettrait en outre d’augmenter l’importance de notre conseil communal, et corollairement la rémunération de nos maïeur et échevins.

    Jo

    bar2.gif

    1 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Espagne : des vacances en bord de mer (presque) gratuites…"

    viva espana.jpgUne de mes connaissances revient d’Espagne où il est resté 2 mois (janvier et février) et m’a fait le compte de ce que cela lui a coûté.

    Il était logé dans un bloc d’appartements récents, impeccables, à moins de 100 mètres de la plage et occupés uniquement par des francophones (essentiellement des belges). Le prix de la location mensuelle était de 360 euros pour un appartement 2/3 personnes avec garage fermé pour une voiture (électricité non comprise). Au surplus, une hôtesse était disponible pour l’organisation d’excursions et de distractions diverses.

    Cependant, pour en arriver au prix réel de ces vacances, il faut bien entendu tenir compte du fait que, durant cette période, le budget chauffage, eau et électricité du logement en Belgique est réduit à pratiquement zéro. Le coût de la vie en Espagne est en outre nettement moins élevé qu’en Belgique : à peu près 20 % de moins pour ce qui est de la nourriture par exemple (surtout pour les fruits et légumes).

    paella.jpgDe plus, en cette saison, la différence se fait également sentir dans les restaurants. Un menu à 9 euros avec apéro, entrée, plat, dessert et vin à volonté est en effet très courant. C’est aussi l’occasion de se rhabiller et de se rechausser nettement moins cher qu’en Belgique. Et, cerise sur le gâteau, durant cette période de deux mois de vacances, il n’a connu qu’une après-midi de pluie et un jour sans soleil. Il a donc largement pu profiter de la terrasse de son appartement et de celles des restaurants. Les photos qu’il publiait régulièrement sur facebook sont d’ailleurs là pour en attester.

    espagne.jpgLe prix du voyage n’est bien sûr pas à négliger. Toutefois, l’Espagne possédant une très forte densité d’aérodromes : il y en a donc toujours un à proximité de votre lieu de séjour. Les compagnies low-cost proposent en outre des prix incroyables pour ces destinations…

    Avec la météo que nous subissons ici pour l’instant, ça ne vous donne pas envie ?

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Tous les mêmes?"

    honoraires médecin.jpgCette semaine, l’émission « Question à la une » de la RTBF dénonçait des pratiques illégales de certains médecins, tant dans leurs cabinets que dans des cliniques (cliquez ici). Ces pratiques visent la facturation de suppléments d’honoraires, allant jusqu’à refuser de soigner des patients qui ne réservent pas de chambres particulières. Cela leur permet de multiplier « légalement » par 3 ou par 4 le montant des honoraires !

    Durant cette émission, on assistait notamment, en « caméra cachée », à une scène où une ophtalmo «inventait » une cataracte qui, vu son importance, devait être opérée immédiatement, disait-elle.

    Etant donné la soi-disant urgence, elle proposait alors une date pour l’opération et présentait donc à la patiente un formulaire de réservation à signer. Mais une fois que celle-ci eut refusé de signer le formulaire lui imposant une chambre particulière, l’ophtalmo refusa purement et simplement de l’opérer en urgence, la renvoyant aux calendes grecques.

    Mais le pire est à venir… La même patiente s’est ensuite présentée à la consultation d’un autre ophtalmo qui, lui, a diagnostiqué un « simple début de cataracte qui ne requérait aucune opération » !

    humour-malades.jpgMaintenant, si je ne mets en doute ni l’authenticité de ce reportage, ni son utilité, il n’en va pas de même quant à l’impartialité avec laquelle il a été présenté.

    Ce reportage a été exhibé bien plus comme un réquisitoire global contre une profession que comme une étude de certaines dérives particulières. Cela a naturellement laissé la porte ouverte aux clichés habituels comme « tous les mêmes » ou « tous pourris par le fric ».

    Pourtant, comme le disait je ne sais plus qui : « Qu’il soit question d’avocats, de pompiers, de curés, de cocus ou d’asthmatiques, on y trouvera toujours la même proportion de gentils, de méchants, de cons et d’intelligents ». Et il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement pour les médecins. Des profiteurs et des margoulins, il y en a toujours eu et il y en aura toujours, dans toutes les professions. Ce reportage aura au moins eu le mérite de lever le voile sur ces pratiques quasi mafieuses. En effet, autant être prévenu…

    Mais contrairement à ce que pourrait laisser croire cette façon « maladroite » de présenter les choses, il est incontestable que l’éthique et la déontologie font toujours partie des bases fondamentales de ce beau métier. Les représentants de cette profession doivent d’ailleurs, me semble-t-il, réagir face à la méthode utilisée par cette émission. Ils doivent en outre dénoncer et remettre à leur place cette minorité égarée qui, par sa façon d’agir, leur porte atteinte et les déshonore.

    hippocrates.jpgPour terminer, je rappellerai deux phrases du serment d’Hippocrate dans sa version moderne, trouvées sur Google :

    • «Je donnerai mes soins à l'indigent et à quiconque me le demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire. »
    • «Que les hommes m'accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses, et que je sois couvert d'opprobre et méprisé de mes confrères si j'y manque ».

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Non-assistance à personne en danger"

    harcèlement.jpgLes suicides d’adolescents pour harcèlement font de plus en plus la Une des journaux. Et pourtant ce harcèlement entre ados a toujours existé dans les écoles. Des têtes de turcs, il y en a toujours eu, chez les filles surtout, mais aussi chez les garçons.

    Dieu sait si je me rappelle du harcèlement à l’école primaire. A cette époque on appelait ça de la moquerie, mais les effets étaient les mêmes, et si Facebook n’existait pas encore, c’était la cour de récréation qui était le théâtre de la traque aux différences.

    Car c’est toujours en fonction des différences que s’insinuent harcèlement ou moquerie, et que cela soit pour des différences en bien ou en mal, peu importe, la différence à cet âge incite toujours au persiflage, à la raillerie et aux quolibets. Exemples :

    • Le bon élève était traité de chouchou du prof, ou même de lèche-cul.
    • Le mauvais, « d’ennocint catwace » (wallon liégeois)
    • L’obese, de gros-plein-de-soupe
    • Le grand, de grand-dadais ou grand bènet, (wallon liégeois).
    • Le roux, de laid rossaîs.
    • Celui qui louchait, de vî lusquet etc. etc. etc.

    harcelement_petit.jpgLes réactions à ces moqueries étaient bien sûr différentes en fonction des caractères : certains pleuraient ou essayaient de se cacher, d’autres réglaient ça aux poings.

    Je me rappelle que les profs (les chers frères dans mon cas), nous sermonnaient quand ils nous attrapaient à nous moquer des autres, mais bien sûr, rien n’y faisait. A la récré suivante ça recommençait.

    Je sais que certaines de ces têtes de turcs en souffraient réellement, je me rappelle notamment des cas d’un « enoçint catwace » et d’un « gros plein de soupe » qui étaient les cibles préférées de ma classe.

    Personnellement, à cette époque, je n’ai pourtant jamais entendu parler de suicide, mais bien sûr, comme en tout, en 70 ans, les choses ont bien changé, notamment le retentissement énorme des harcèlements dans les réseaux sociaux. Mais malgré cela, ou surtout pour cela, on ne peut rester muet devant ces suicides en série de nos ados. Ça doit changer à tout prix.

    help.jpgJe sais qu’il est quasi impossible de demander aux élèves d’une classe d’ados de dénoncer ceux qui harcellent, qui sont aussi leurs compagnons. Il a toujours régné dans cette catégorie d’âge une sorte de code de l’honneur qui les empêche de « donner » un ou des condisciples.

    Mais n’y aurait-il pas un autre moyen ?

    On nous dit que suite à ces nombreux suicides, les profs tentent de mentaliser leurs élèves à ce sujet, mais il n’y a pas l’air que cela serve à grand-chose !

    Alors, une idée me passe par la tête !

    Si l’on proposait aux élèves, non de dénoncer les harceleurs mais de signaler les harcelés, je crois que cela ne leur poserait pas de cas de conscience car il ne s’agirait pas là d’une dénonciation, mais d’un acte citoyen.

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,harcèlement,stop,ado,école,scolaire,enseignant,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreCette « signalisation » pourrait même être faite de façon anonyme et permettrait aux parents et éducateurs de se rendre compte, à temps, du problème afin de pouvoir prendre les mesures nécessaires avant d’en arriver au drame. Ceci sans avoir à dénoncer qui que ce soit !

    Je crois d’ailleurs que les élèves seraient aptes à comprendre que ne pas le faire serait finalement de la « non-assistance à personne en danger ».

    Si cette idée pouvait tomber sous l’œil d’un enseignant qui l’appliquant pouvait sauver la vie d’un de nos ados, cette brève serait pour moi la chose dont je serais le plus fier.

    Jo

    bar2.gif

    2 commentaires Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Le temps"

    bar2.gif

    pendule_01.gifDe mon temps, c’était le bon temps

    Disait mon grand père à mon père

    Car de son temps, on prenait l’temps

    De bien faire ce qu’on devait faire

    .

    Malgré ça, la plupart du temps,

    Ce n’était pas l’temps qui manquait

    On donnait même du temps au temps

    Et entretemps, on respirait

     

    Ce fut comme cela très longtemps

    Pourquoi donc aurait-on changé

    Puis on parla d’emploi du temps

    C’est là que tout a commencé.

     

    Ils sont arrivés en même temps

    Le temps perdu, le temps gagné,

    Plus question de prendre son temps

    Le bon vieux temps était passé

     

    pendule.gifTrouver ou bien gagner du temps

    Voila vraiment ce qui importe

    Rien ne sera plus comme avant

    Cette belle façon de vivre est morte

     

    Il arrive même de temps en temps

    Pour s’amuser, ou se distraire

    Qu’on parle de tuer le temps

    Quand on n’a rien de mieux à faire

     

    Rendez-vous compte : tuer le temps

    N’allez jamais dire ça aux vieux

    Qui le savourent, eux, ce temps

    Q’ils voudraient tant arrêter, eux

     

    On ne peut l’arrêter pourtant

    Ni le freiner, le ralentir

    Une fois qu’arrive finalement

    Le temps d’arrêter de vieillir

     

    reveil_01.gifAujourd’hui il est encore temps

    De prendre le temps de choisir

    De profiter du moindre instant

    D’enfin arrêter de courir

     

    Crois-moi, mieux vaut choisir avant

    Que n’arrive le temps de l’arthrose

    C’est soit courir après le temps

    Où bien t’occuper de tes roses

     

    Et quand tu manqueras de temps

    Ne t’en fais pas, dit-toi seul’ment

    Que demain, reste un jour entier

    Auquel t’as pas encore touché.

    bar2.giftemps bannière.jpg

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "N’en jetez plus, la coupe est pleine"

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreLa Belgique, petit pays qui est depuis longtemps reconnu par les plus grands grâce à ses sportifs, ses artistes du monde du cinéma, du théâtre, de la BD, de la chanson, etc.

    Mais au point de vue de ses dirigeants…. Pardon !!!

    Ils en arrivent presqu’à se battre pour s’attribuer le mérite du contrat avec Audi.

    Ils s’étriperaient pour rejeter sur « l’autre » la responsabilité du manque de prévision au sujet des tunnels de Bruxelles et s’embrouillent au sujet du R.E.R .

    Ils cherchent déjà le moyen de se déresponsabiliser au sujet de la décision à prendre concernant nos cocotes minutes nucléaires.

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreIls se mélangent les pinceaux, perdant ou retrouvant régulièrement quelques milliards.

    A la réunion de la COP 21 où siégeaient 195 pays, ils se sont présentés avec 2 jours de retard, par manque d’accord entre nos 6 gouvernements.

    Ils se prennent les pieds dans le tapis lorsqu’il s’agit de définir les compétences et responsabilités de chaque entité belgicaine.

    Mais tous se courent les jambes hors du c… pour être sur la photo ou proposer l’une ou l’autre ineptie, pourvu que leur nom apparaisse dans la presse.

    Trois exemples puisés dans un vaste choix : la majorité sexuelle à 14 ans, l’interdiction de fumer chez soi et l’ouverture d’un site de dénonciations.

    1°/ On connait la levée de boucliers qu’a provoqué cette proposition de création d’une majorité sexuelle à 14 ans… Quand on sait, par exemple, que le critère généralement admis pour fixer l’âge d’entrée en puberté pour un garçon est entre 12 et 18 ans…

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre2°/ Au sujet de l’interdiction de fumer chez soi, soyons sérieux : si on crée une loi, il faut au moins avoir la certitude de pouvoir en vérifier l’application, non ? Heureusement pour ce faire, il leur reste la troisième trouvaille.

    3°/ Le site de dénonciation. Si celui-ci a été créé pour dénoncer les fraudeurs et les tricheurs, pourquoi pas les « enfumeurs » aussi, tant qu’on y est ? Mais qu’un de nos hommes d’Etat ose pousser les gens dans la voie du cafardage et de la délation, c’est un peu fort ! On n’aurait jamais pensé qu’il était possible d’en revenir à ces temps, pas si lointains, où cette pratique était principalement utilisée pour assouvir vengeance, méchanceté et jalousie…

    P.S. : Va-t-on en arriver à voir les enfants photographier avec leur tablette leurs parents en train de fumer à la maison, et de publier la photo sur Facebook, Instagram ou Twitter ?

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Le Ry"

    ry d'ave.JPGbar2.gif

    Au début ça ne semble qu’un reste de rosée

    Une réminiscence de la dernière ondée

    Peut-être un marécage, tout au plus une flaque

    Lui qui un jour peut-être accouchera d’un lac

     

    Car c’est ainsi qu’il sourd, de la terre profonde

    Ce filet, ce suintement, qui déjà vagabonde

    Qui part à l’aventure qui hésite et qui erre

    Car de la ligne droite, il n’a vraiment que faire

     

    Sa route il se la trace avec timidité

    Évitant chaque bosse, la laissant de côté

    Il reste tout petit, secret, caché dans la verdure

    Réservant aux oiseaux le bruit de son murmure

     

    Puis, ses rives se garnissent et fleurissent à l’envi

    Les blanches graminées se penchent sur son lit

    Abeilles et papillons, y flirtent la journée

    Rainettes ou roussettes, elles, à la nuit tombée

     

    Tous les petits oiseaux s’y rendent pour y boire

    C’est leur bistrot à eux, et aussi leur miroir

    Les demoiselles ailées y gambadent gaiement

    Les écrevisses s’y cachent, cheminant lentement

     

    Puis deux rys s’uniront, au bout de leurs lacets

    Et de leur liaison naîtra un ruisselet

    Ruisselet, puis ruisseau qui dès ses premiers pas

    Ira vagabondant, sans savoir où il va

     

    Qu’il soit ru, ruisselet, ruisseau, ou chez nous ry

    Qu’il traverse nos champs, nos bois ou nos prairies

    Ce petit filet d’eau, qui court sans entrave

    Et traverse Wellin, c’est lui, c’est le Ry D’avebar2.gifwellin,commune,brève,ami,jo,simar,ry,ru,ruisseau,ave,ry d'ave,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre

    1 commentaire Imprimer
  • Réaction de l'ami Jo suite aux commentaires parus sous sa dernière brève (égouts)...

    maison du patro - Copie.JPG"Suite aux réactions au sujet de ma brève concernant les égouts du patro (cliquez ici), je fais remarquer que celle-ci est écrite au conditionnel, après que par deux fois on m’ait parlé de ce "problème".

    Je pense que le danger que pourrait représenter une telle situation pour les enfants qui occupent régulièrement ces bâtiments, si il est avérée, vaut bien qu’on demande une vérification.  Ceci d’autant plus que j’avais pris la peine auparavant d’en avertir officieusement un membre du conseil communal et un des responsables de l’A.S.B.L. à qui appartient (ou qui gère) ces édifices.  Ce dernier m’avait d’ailleurs répondu textuellement « c’est bien possible », se fiant, je suppose comme moi, au dénivelé existant entre la route et les bâtiments en question.

    Et je continue à penser que si l’administration n’est pas certaine de l’infondé de cette rumeur, un contrôle serait nécessaire et bienvenu.

    Quand à cette réaction tordue évoquant, en parlant « d’humour », un lien entre l’accident de Tihange et ma brève, je la laisse pour ce qu’elle vaut… Je trouve toutefois complètement inopportun et inapproprié d’établir un quelconque rapport entre ces deux faits, qui n’ont absolument rien en commun, ce que (presque) tout le monde a visiblement compris… Je précise, en outre, que cette brève, parue le 24, a été envoyée au blog le jeudi 21 janvier, c’est-à-dire bien avant la date de ce dramatique accident qui s’est produit le samedi 23, vers 15 h..."

    Jo

    bar2.gif

    N.D.L.R. : Selon certains renseignements que nous avons pris auprès de personnes proches de cette "controverse", il ressort que :

    • Selon certains, les fosses septiques seraient en bon état et régulièrement vidées
    • Selon d'autres, il semblerait que tout soit déversé dans le Ry d'Ave

    Nous restons donc dans l'expectative face à ces avis contradictoires...  Peut-être y-a-t-il des fosses septiques, mais sont-elles toujours en état de fonctionner normalement?  Une réponse claire et transparente serait donc la bienvenue pour la sérénité et le bien de tous...

    Il faut en outre saluer le travail extraordinaire et bénévole de nombreuses personnes, et particulièrement de Pierrot, dans la gestion de ce site...

    bar2.gifmaison du patro bannière.JPG

    1 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Il y en a pour tous les égouts"

    égouts paris grande vadrouille.jpgLes égouts de Wellin ne sont pas comparables à ceux de Paris, qui eux ont fait l’objet de moults ouvrages littéraires et apparaissent souvent dans des documentaires et même dans des films de fiction.

    Ceux de notre commune eux, ont quand même eu leur heure de notoriété il y a quelques années, au moment du dossier Inzery, car c’est à cette occasion qu’il avait été démontré :

    • Que, bien que cela ne soit plus permis : eaux usées et eaux de pluie sont collectées et évacuées vers la station d'épuration dans une même canalisation.
    • Que la capacité de cette canalisation est insuffisante, tout au moins pour ce qui est de la partie finale du réseau, celle qui relie l’ensemble du village à la station d’épuration en passant par le Fond des Vaulx.

    Si je rappelle cette situation (qui n’a toujours pas évolué d’ailleurs) c’est qu’il semble qu’un autre problème vient se greffer sur l’égouttage de ce quartier du Fond des Vaulx.

    Dernièrement, lors d’une rencontre, on m’a assuré que, depuis toujours, les deux bâtiments du Patro, non seulement ne seraient pas reliés aux égouts, mais que tant l’évacuation de leurs eaux usées que celle des W.C. iraient directement au Ry d’Ave !

    maison du patro.JPGCeci est bien possible du fait que ces deux bâtiments sont en contre-bas par rapport à la route.

    Or, on sait que ces bâtiments sont régulièrement occupés par des groupements de jeunesse, qui, en bonne saison, profitent de ce cours d’eau pour y jouer et s’y baigner !

    Si les choses sont avérées, étant donné l’importance de ces groupes, on peut facilement évaluer celle des matières fécales et autres qui seraient déversées dans cette « aire de jeux » et les dangers que cette contamination pourrait représenter, tant pour les groupes eux-même, que pour l’empoissonnement du cours d’eau et la population en aval.

    Etant donné que quelques membres du conseil communal m’ont fait l’honneur de me dire qu’ils lisaient régulièrement mes brèves, je ne préviendrai donc pas officiellement nos édiles. Je suppose que ces quelques mots suffiront au moins à provoquer une petite enquête concernant cette information, et à prendre les dispositions nécessaires s’il y a lieu.

    3532478287.JPGJ’en profite pour rappeler que si le réseau d’égouts est lui, resté tel que dénoncé il y a quelques années, le nombre de nouvelles constructions et d’appartements dans la commune continue à augmenter régulièrement.

    Une situation qui, de ce fait, va immanquablement faire augmenter la population, avec en corollaire, une augmentation, cette fois réelle, du nombre de conseillers communaux, mais aussi et surtout, que le manque de débit du réseau ne fera, lui, qu’empirer.

    Il serait je crois intéressant qu’après enquête, l’administration en communique le résultat au responsable de ce blog...

    Jo

    bar2.gif

    maison du patro bannière.JPG

    4 commentaires Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "On va tous prendre la pilule..."

    pilules iode nucléaire.jpgA qui se fier ?

    Notre gouvernement, comme tous les gouvernements, est divisé entre majorité et opposition.

    Et comme partout, sauf cas exceptionnels, il suffit que l’une des deux parties propose quelque chose, pour que systématiquement l’autre trouve tous les arguments possibles et imaginables pour argumenter en sens diamétralement opposé.

    Si on appelle la minorité « l’opposition », c’est pour s’opposer, et elle s’oppose, j’en ai déjà parlé (cliquez ici).

    Ceci dit, cette semaine nous en avons encore une fois l’exemple.

    Depuis les divers « incidents » qui ont touché nos centrales nucléaires, notre gouvernement se déchire, majorité contre opposition, sur la question des centrales.

    Ceci, entre-autres, en fonction de la nature de la longueur et de la profondeur des fissures qui ont été relevées dans ces grosses marmites que sont les cuves d’acier formant le cœur de nos centrales.

    La question est simple : Sont-elles aptes, oui ou non, à continuer à nous rendre leurs dangereux services ?

    tihange.jpgDes Services qui, entre-autres il faut en tenir compte, permettent au gouvernement de toucher les plantureux émoluments que lui verse la société exploitante,

    Ou plutôt, faut-il les envoyer à la ferraille ?

    La majorité argumente en faveur de la continuation, mais, naturellement, l’opposition, elle, s’y oppose.

    Et comme chaque partie fait valoir des arguments aussi crédibles et incontestables les uns que les autres, que doit penser (ou gober) le citoyen lambda ?

    Ceci d’autant plus que le journal Le Soir, publie ce samedi un article qui rend encore plus ardu le jugement du citoyen.

    On y apprend que le gouvernement, celui qui nous dit (ou nous fait croire) que les centrales sont encore aptes à nous rendre de bons et loyaux services, toutes fissurées qu’elles soient, viens de prendre une décision à travers son agence fédérale de contrôle nucléaire.

    Celle, de revoir le plan d’urgence en cas d’accident nucléaire pour y inclure la distribution d’ une pilule d’iode, mais cette fois, pour chaque belge ! ! !

    Bon, on nous dit d’un côté que nos centrales sont encore bonnes pour des années mais, alors qu’il n’en avait jamais été question, on envisage une distribution de pilules, cette fois sur tout le territoire.

    pilule iode.jpgJusqu’ici des précautions n’étaient prises que dans un rayon de 10 ou 20 km de chaque centrale.

    NON, il n’y a pas de danger mais c’est après ce « fissurage » qu’on prévoit tout d’un coup ces précautions. Vous avez dit bizarre ?

    Non, il n’y a pas de cancer, mais on prépare la chimio !

    Tiens vous, à propos, quelle décision prendriez-vous ? (voir ma dernière brève - cliquez ici)

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Les décideurs"

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,décideur,élection,politique,décision,réveillon,fn,arabie,saoudite,arme,herstal,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,philippe,alexandreVous êtes-vous déjà mis à la place de l’un ou l’autre de ceux qui décident pour nous ?

    Nous venons d’avoir coup sur coup deux exemples, de ceux qui donnent à réfléchir.

    Le premier est celui du bourgmestre de Bruxelles, quand il a fallu choisir entre permettre ou non le feu d’artifice du nouvel an et du rassemblement sur la Grand-Place.

    Quoi qu’il fasse, il savait qu’il allait être critiqué.  Mais ce n’était pas le problème, car un décideur, politicien de surcroît, sait que quoiqu’il décide, il sera toujours critiqué par une partie de la population.  Il en a toujours été ainsi et il n’y a aucune raison que cela change.

    Dans des circonstances normales, ces critiques n’interviennent que pour peu de chose dans la décision d’un décideur, sûr de lui, sauf en politique bien sûr où la décision sera fonction de l’importance de cette critique, et de son influence sur les prochaines élections.

    Mais quand, comme à Bruxelles le jour du réveillon, il y a risque de mort d’hommes, il en va tout autrement. Car ici entraient en compte des vies humaines.

    Et dans ce cas, il y avait peu d’alternative.

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,décideur,élection,politique,décision,réveillon,fn,arabie,saoudite,arme,herstal,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,philippe,alexandreEt ceci m’amène à mon deuxième exemple, la fourniture d’armes par la Belgique (surtout la Wallonie) à l’Arabie Saoudite !

    Cette fois, ce sont des gros sous qui sont en question, pas des vies humaines (ou du moins, pas les nôtres).

    On parle ici de contrats qui dépassent allègrement les quatre milliards d’euros,

    Alors, du coup, on calcule pour convertir cette manne céleste en postes de travail pour une région wallonne qui en a bien besoin !

    Puis, second reflex, on devrait se sentir honteux de vendre du matériel létal à des gens qui….

    Oui mais des gens qui quoi ???

    Qui, tout simplement, en cas de refus de fourniture de notre part, nous obligeraient à acheter notre pétrole ailleurs et plus cher ?

    Et surtout qui nous obligeraient à soumettre des centaines de ménages wallons aux affres du chômage ?

    Et tout cela sans que le but de priver « ces gens-là » d’armement, car ils n’auraient vraiment pas la moindre difficulté pour trouver, à la minute, des autres fournisseurs qui déjà se pressent au portillon ! (sauf en cas d’un accord inter-européen, mais, s.v.p, restons pieds sur terre) !

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,décideur,élection,politique,décision,réveillon,fn,arabie,saoudite,arme,herstal,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,philippe,alexandreMais ne nous berçons pas de douces illusions, car de toute façon, tôt ou tard, ceux que nous qualifions aujourd’hui «d’inconvenables» (soyons quand même prudent dans notre vocabulaire!), pourraient devenir soudainement nos amis, comme cela se voit de plus en plus souvent au gré des alliances qui se font et se défont sous l’égide du tout grand capital.

    A suivre...

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "La critique est facile, mais..."

    Bien sûr, la critique est facile, bien sûr, mais…

    Il y a des  années et des années que notre pays pâtit d’un chômage important et que, parallèlement, il y a un manque patent de personnel dans toutes les branches de l’Administration de l’Etat. 

    Une Administration qui, en plus, se plaint d’éternels manque de moyens financiers, selon ce que l’on peut lire dans la presse de façon récurrente notamment  : 

    A la police 

    logo police.jpgLe manque de personnel est particulièrement criant dans toutes les spécialités : proximité, scientifique, anti-terrorisme, circulation, etc. Concernant l’équipement du personnel, deux exemples invraisemblables mais pourtant biens réels suffiront . 1.  Un agent sur deux n’a pas de gilet pare-balles. 2.  Il n’y a pas d’armes pour tous les policiers. 

    Faut pas demander pour le reste. 

    Quant aux bâtiments qui abritent les différents services, ils sont vétustes et archaïques, leur équipement informatique, lui, est anachronique.  

    pompier_de_marche_en_famenne.jpgChez les pompiers :  

    Ils sont logés à la même enseigne et, selon la presse, une partie du charroi est régulièrement immobilisé en panne. Ceux en état de marche sont parfois en manque de carburant, les caisses étant vides.

     

    A la Justice :  

    justice marteau.jpgLà, le manque de personnel à tous les niveaux est spécialement criant, certains diront « effrayant », ce dont profitent habilement les avocats des grosses affaires de détournements pour invoquer régulièrement le « dépassement de délais raisonnable ». 

    On sait aussi que le département de Justice responsable de l’envoi des P.V. pour infractions au code de la route, est incapable d’envoyer plus de 20 % des amendes  faute de personnel.  

    Or, le montant annuel de ces PV était l’an passé de 1,398 milliard d’euros. 

    Vous avez dit gabegie ? 

    Et tout le monde connait la vétusté et l’insalubrité de la plupart des  bâtiments relevant de la Justice.  En plus l’équipement informatique y est inexistant ou désuet.  

    defense.jpgA la défense Nationale :  

    On est mis régulièrement au courant des rappels à l’ordre réguliers de l’Otan  pour non-respect au point de vue du nombre de militaires sous les armes et de matériel « passé de date » ou tout simplement pas en ordre de marche.

     

    Dans les prisons 

    barreaux prison.jpgLes gardiens s’y mettent régulièrement en grève pour manque de personnel ou pour obligation de travailler dans des locaux inadaptés, surpeuplés, et parfois, à la limite de la décence. 

    Et j’en passe et des meilleurs… 

    Je crois finalement pouvoir dire qu’il n’existe aucun service de notre Administration qui ne se plaigne tant du manque de personnel que de moyens financiers. 

    Pourtant, si l’on en croit  l’agence Belga du 4 juin 2014, la Belgique est championne d’Europe toutes catégories concernant la fièvre taxatoire.  Il n’y a pas pire. 

    Alors, allez comprendre ! Notre gouvernement est celui qui en Europe prélève le plus d’impôts mais malgré ça, il n’a pas les moyens d’engager, ni d’équiper son personnel, ni d’entretenir son patrimoine.  Y'a pas un bug là ?

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Au pied de la lettre"

    Cette semaine, l'ami Jo s'est amusé avec un exercice de style qui a pour thème le mot "pied" et toutes les expressions qui s'y rapportent (cela s'appelle aussi "jouer avec les pieds").  Il m'assure que ce mot apparaît 81 fois dans le texte ci-dessous (j'avoue que je n'ai pas vérifié!)...

    feet_md_wht.gif

    pieds victoire.jpeg"Ce matin, bien que sur pied de bonne heure, je me suis levé du pied gauche.  Etait-ce à cause de ma mise à pied de la veille par ce directeur bête comme ses pieds ?  Huit jours qu’il m’avait mis à pied, le salaud !  Il ne se mouchait pas du pied.

    D’accord, je lui avais peut-être marché sur les pieds, et j’avais, probablement, aussi mis les pieds dans le plat me mettant sur le même pied que lui en osant porter le même costume pied de poule !

    Mais était-ce une raison suffisante pour ce casse-pieds de me toiser ainsi, de la tête aux pieds, tapant du pied comme un va-nu-pieds, pour me faire comprendre qu’en nous mettant ainsi sur un pied d’égalité, je foulais du pied la sacro-sainte hiérarchie ? Voulais-je lui couper l’herbe sous le pied ?

    Cette fois-ci, je m’étais bien pris les pieds dans le tapis.  Pire, je m’étais tiré une balle dans le pied.

    Je n’avais pourtant jamais voulu lui marcher sur les pieds moi, car c’était lui, en son temps, jouant les marchepieds, qui m’avait mis le pied à l’étrier m’aidant ainsi à partir du bon pied dans la vie. Il n’a pourtant pas eu besoin de faire des pieds et des mains pour me sanctionner, il lui suffisait seulement d’appliquer le règlement au pied de la lettre.

    Je n’avais jamais connu telle situation, et je commençais à lâcher pied me retrouvant au pied du mur, pieds et poings liés et ne sachant sur quel pied danser. Pourtant je devais tout faire pour ne pas perdre pied et éviter à tous prix de sortir de cette histoire un pied dans la tombe et je devais prendre une décision, de suite, au pied levé.

    pieds emoticone.jpgAfin de retomber les pieds sur terre le plus vite possible, et après un pied de nez virtuel à mon directeur, je suis parti d’un pied léger quelques jours à la campagne dans le pied à terre, à deux pieds de la mer, que me proposait un copain pied noir à qui j’avais fait un pressant appel du pied. J’ai naturellement sauté à pieds joints sur l’occasion et, sitôt arrivé, j’ai pris mon pied, faisant du jogging (course à pied), et en prenant l’apéro les doigts de pieds en éventail...  Le pied quoi !

    Huit jours plus tard, pied à pied, j’étais remis sur pied. Mais hélas, il m’a fallu bien vite retomber pieds sur terre en réintégrant de plain-pied le monde du travail. Si je voulais cette fois repartir du bon pied se serait en regardant ou je mettais les pieds, sans plus jamais lâcher pied et surtout sans me laisser marcher sur les pieds.

    Donc, fin prêt, sur pied de guerre, habillé de pied en cap, bichonné des pieds à la tête et bon pied bon œil, j’étais enfin à pied d’œuvre pour affronter ce directeur qui m’avait joué ce pied de cochon. Plutôt que de me risquer à lui faire du pied, je m’étais bien promis de donner un bon coup de pied dans la fourmilière et sans lâcher pied, de travailler d’arrache-pied sans plus jamais donner pied à la moindre critique.

    Pourtant, bien qu’arrivé au boulot de pied-ferme, c’est sur la pointe des pieds que j’ai réintégré mon poste, me jurant de bien regarder ou j'allais mettre les pieds, d’éviter à tous prix les mesquins croche-pieds de ce directeur casse-pieds.

    pieds traces.pngEt naturellement, à peine arrivé dans ce bureau, comme s'il m'avait épié, mon directeur me convoquait, espérant sans doute me voir me prosterner à ses pieds. C’est pourtant en trainant des pieds que je me suis rendu dans ce bureau ou je n’avais jamais mis les pieds.

    Il m’a d’abord laissé faire le pied de grue pendant une bonne demi-heure, alors que j’aurais préféré être six pieds sous terre, puis, une fois devant lui, lui sur son piédestal, moi prosterné à ses pieds, j’ai commencé à m’emmêler les pieds, perdant pied définitivement, et faisant des pieds et des mains pour finir par m’excuser.

    Je n’espérais plus qu’une chose, lever le pied au plus vite.

    Ça m’aura fait les pieds.

    Mais, j’arrête, je suis arrivé en pied de page."

    Jo

    bar2.gif

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,pied,exercice,style,expression,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre

    0 commentaire Imprimer
  • Une (presque) brève de l'ami Jo : "Tribulations d'un handicapé en chaise roulante"...

    chaise roulante logo.jpgCeci n'est pas une fiction !  Ça se passe à l'hôtel Mercure de Mâcon (labellisé « aménagé pour handicapés") !

    ---------------------------

    Nous arrivons à la nuit tombée sur le parking et nous arrêtons devant le perron de l'hôtel qui, en effet, possède une rampe d'accès pour chaises roulantes. Mais l'inclinaison de celle-ci est telle qu'il m'est impossible de la gravir par mes propres moyens. Heureusement, ma femme peut m'aider en poussant la chaise.

    Mais que fait un handicapé qui voyage seul ?

    Une fois les formalités à la réception terminées je reçois la clé et gagne ma chambre pendant que ma femme décharge les valises et conduit la voiture au parking.

    J'arrive donc seul devant ma porte, introduit la clé et veut pousser celle-ci qui résiste !

    Si elle résiste ainsi c'est parce, dans le but honorable de faciliter la vie aux handicapés, je suppose, elle est munie d'un ferme-porte hydraulique.

    chaise roulante croquis.JPGDéjà l'introduction de la clé dans la serrure avait posé des problèmes, (dans une chaise roulante, en effet, vos pieds précèdent largement le reste du corps - voir croquis ci-contre).   Atteindre cette serrure passe inévitablement par une série de contorsions vous obligeant à plier le buste vers l'avant dans la mesure permise par l'importance de votre embonpoint.

    Finalement, jouant (si l’ont peut dire) des pieds et des mains, j'arrive à prendre le dessus sur ce foutu ferme-porte.

    Maintenant, petite explication pour ceux qui n’ont jamais eut le plaisir de se déplacer en chaise roulante.

    Il faut savoir que les deux mains sont nécessaires pour faire avancer votre véhicule en ligne droite. Or, si l’une de vos mains essaye de maintenir la porte ouverte, luttant contre le ressort du ferme-porte, il n’en reste forcément qu’une pour faire avancer votre chaise, avec le résultat que celle-ci part sur le coté en éraflant la porte avec les poses-pieds.

    Poussant la porte vers l'intérieur avec le pose-pieds de ma chaise, et avançant en évitant autant que possible de m'érafler les doigts entre les roues et le chambranle, car, en plus, la marge de manœuvre en largeur n'est que de quelques millimètres, ça y est, j’arrive à passer. Ouf!

    fermer la porte.jpgHé oui mais, à ce moment précis, à peine mes roues ont-elles passés le chambranle, que la porte automatique claque derrière moi, me laissant, « automatiquement » dans le noir le plus complet (nuit + rideaux tirés).  Pas d'affolement pourtant car dans un cas pareil, il suffit simplement d'actionner l'interrupteur qui doit se trouver aux alentours de la porte d'entrée.

    Ah ouiche! Mais . . . il faut aussi savoir que les roues d'une chaise roulante dépassent à l'arrière   (voir croquis)

    Pas question de faire-faire demi-tour au fauteuil : celui-ci est coincé entre deux murs. A droite le mur de séparation avec la chambre voisine et à gauche celui de la salle de bain.

    Il ne me restait plus qu'une solution, la fuite en avant.

    Commence alors une progression à tâtons dans le noir, me cognant aux murs, lits et autres meubles pour tenter le demi-tour indispensable. Entretemps ma femme est arrivée et frappe à la porte.

    - Chéri, qu’est-ce que tu fabriques ?

    - Une minute, j'arrive... (C'est moi qui ai la clé).

    Mais dans le noir absolu et dans une chaise roulante, se débattre contre les murs et les meubles dans un espace très réduit : croyez-moi, c'est comme la guerre 14-18, il faut l'avoir fait.

    Je n’ai pu y arriver qu’en empilant les chaises sur les lits avec, en plus, la   voix de ma femme, amortie par l'épaisseur de la porte, qui s'impatiente en lançant des « mais tu fais quoi mon chéri ? »

    Finalement, bousculant le mobilier, éraflant les murs, jurant et tonnant,   j'arrive à faire mon demi-tour et regagne, toujours à tâtons, la porte, dans le couloir étroit !

    Cette fois le problème est inversé. Je me retrouve, devant la même porte qui ne se laisse toujours pas approcher, buttant de nouveau contre elle avec mon pose-pieds.

    electricite011.gifJe commence d’abord une recherche des interrupteurs, que j’abandonne très vite,   me rendant compte que le rayon d’action de mes recherches est trop limité.

    Cette fois, c’est tirer la porte vers moi que je dois faire. Heureusement je ne suis plus seul, ma femme est là dans le couloir qui pourra m’aider en poussant. Mais d’abord je dois toujours m'étendre à la recherche, non de la serrure cette fois mais de la clenche qui s’avèrera en plus être un bouton ROND, bien lisse.

    Finalement, à force de contorsions, jurons et transpirations, j’arrive à ouvrir cette damnée porte, la retenant cette fois avec les pieds. Tout ça pour alors entendre ma femme s'exclamer : « Mais enfin, qu'est-ce que tu fais dans le noir ? »

    Fin de l'anecdote.

    Mais enfin, ces problèmes étaient pourtant prévisibles, et les responsables en étaient conscients car la porte de la salle de bain est coulissante, ce qui règle le problème en permettant de l'affronter de coté et non pas de face. Par contre les dimensions de la salle de bains ne permettent pas la circulation en chaise roulante et est, de plus, équipée d'une baignoire. Quand on sait les difficultés que connaissent les personnes âgées pour entrer et sortir d'une baignoire, pensez à celles que rencontrent les handicapés, et les handicapés âgées pour entrer et sortir d’une baignoire !

    hotel mercure macon.jpgDernier détail, cette chambre spéciale pour handicapés, était au rez-de-chaussée, ce qui est normal pour une chambre d'handicapé. Seulement dans cet hôtel le restaurant est à l'étage . . . et la porte de l'ascenseur est trop étroite pour le passage d'une chaise roulante !

    Le personnel, très aimable, a pourtant résolu le problème en me faisant monter par le monte-charge des cuisines, celui qui sert pour le transport des cageots de légumes et des sacs-poubelle.

    Une autre façon de s'ouvrir l'appétit.

    Vous ai-je dit que l'hôtel Mercure avait trois étoiles et que la chambre double coûtait 75 € ?

    Jo

    bar2.gif

    1 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Populisme"

    trump le pen.jpgIls ont fait parler d’eux ces jours-ci. Tant Mr. Donald Trump aux états Unis, que Mme. Marine Le Pen en France. Tous deux, futurs présidents potentiels de leur pays respectifs, ont, à leur manière, monopolisé la Une de la plupart des journaux de la planète.

    D’après ceux-ci, il est peu probable que ces candidats arrivent à leurs fins, mais, ajoutent-ils quand même, ce n’est pas impossible !

    Comment en sont-ils arrivés là ? Ce n’est, pour l’un comme pour l’autre, que grâce à un style politique que ceux qui sont au pouvoir appellent « le populisme ».

    Mais à la fin, le populisme « c’est quoi » ?

    Wikipédia met sur le même pied populisme et démagogie, définissant ces termes comme une notion politique et rhétorique destinée à s'attirer les faveurs du peuple, notamment en utilisant un discours flatteur ou appelant aux passions.

    Excellente définition s’il en est, mais maintenant je suis curieux de savoir si jamais un homme politique a été élu en tenant un discours prônant l’austérité, tout aussi nécessaire qu’elle soit. Ou, en préconisant dans son programme, une démarche contraignante pour le peuple, même si elle est justifiée par une situation qui l’exigerait absolument.

    Oui, il le fera vraisemblablement, mais après son élection, et certainement pas avant, sachant trop bien que sinon il ne serait jamais élu.

    peace.jpgMais à propos, concernant ceux qui sont maintenant au pouvoir, qu’ont-ils donc fait d’autre, eux, pour y arriver ?

    Il n’empêche que dans un monde comme celui dans lequel nous vivons actuellement, où la moindre différence entre personnes ou peuples peut provoquer d’horribles catastrophes, il est bien difficile de trouver des solutions qui permettraient à l’immense majorité de l’humanité qui ne demande que ça, DE VIVRE EN PAIX.

    Jo

    bar2.gif

    1 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Joyeux Noël et bonne année"

    2016.jpgbar2.gif

    J’ai décidé cette fois, de prendre de l’avance

    Pour présenter mes vœux, à vous gens de Wellin

    De peur que fin d’année, au vu des circonstances

    L’amertume ne déteigne sur mes alexandrins

     

    Du train où vont les choses, mon tout premier souhait

    On peut toujours rêver, mais on ne sait jamais

    Sera que pour, Noël et pour le Nouvel An

    Les problèmes ne soient pas pires que maintenant

     

    Vraiment si Dieu existe, là-haut dans ses nuages

    Qu’Il nous aide donc un peu, on en a bien besoin

    Car le danger est grand, je le dis sans ambages

    Que deviennent racistes, ceux qui l’étaient le moins

     

    Qu’il fasse que bientôt, on puisse, recommencer

    À vivre sans terreur, qu’enfin vienne l’embellie

    Et que l’humanité, contre vents et marées

    Réapprenne l’amour, et le goût à la vie

     

    Alors, joyeux Noël, à toutes et tous mes vœux

    A vous, à vos amis et à la terre entière

    Sans distinction de race, du plus jeune au plus vieux

    Et pour ce nouvel an, que tous nous soyons frères

    Jo

    bar2.gifnouvelan.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : Ma dernière Saint-Nicolas de "Croyant"

    WP_20151122_001.jpgAujourd'hui, les enfants reçoivent des cadeaux à longueur d’année.  À la St-Nicolas, bien sûr, mais aussi à Noël, aux anniversaires, Halloween, etc. tandis qu'à mon époque, la Saint Nicolas était la seule fête de l’année où nous recevions jouets et bonbons.

    Noël était essentiellement une fête religieuse. Les grands allaient à la messe de minuit et les petits restaient à la maison, gardés par la grand-mère.  La Saint-Nicolas était donc la seule fête où enfants, nous recevions des cadeaux.

    L'anecdote suivante se passe à la période où je commençais à douter de la réalité de Saint-Nicolas.

    A l’école, dans ma classe, deux clans s’étaient formés concernant le bon Saint. Il y avait ceux qui y croyaient et ceux qui prétendaient qu'il n’existait pas, et que c’était les parents qui, pendant la nuit, apportaient cadeaux et bonbons.

    Bref, je doutais, et commençais à fanfaronner, ce dont papa et maman s’étaient rendu compte. Mais comme j’étais l’aîné, il était indispensable que je ne vende pas la mèche. Mon frère, René, était trois ans plus jeune que moi, et bien sûr, lui était encore fermement convaincu de l’existence du bon Saint.

    8285569.gifC’était donc moi qu’il fallait une dernière fois convaincre.

    Chez nous, la semaine qui précédait la visite du Grand Saint, celui-ci avait pour coutume de passer voir le soir si les enfants avaient été sages.  Et cette semaine-là, tous les soirs, nous mettions nos cahiers de devoirs et nos souliers à la cheminée, avant de chanter une chanson à Saint Nicolas.  Et le lendemain, des bonbons, se trouvaient dans nos souliers.

    Un soir, alors que nous commencions ce rituel, moi avec le petit air entendu de celui à qui on ne la fait plus, Maman nous fait taire.

    - N’avez-vous rien entendu nous dit-elle ?

    Tout le monde écoute. Silence, rien, puis on entend marcher dans la chambre à coucher des parents qui se trouvait juste au-dessus d’où nous nous trouvions !

    - Ça alors ! C’est Saint Nicolas, nous dit papa, là c’est sûr...

    Moi, je souris, puis rapidement je fais le tour de ceux qui sont dans la salle à manger et … tout le monde était là !


    Ma tête ! Papa est là, maman et marraine (ma grand-mère Jeanne) sont là, René mon frère aussi, il ne peut donc y avoir personne en haut ! Puis tout d’un coup, boum boum boum! Trois coups (de crosse ?), et par le trou de chaleur qui était pratiqué dans le plafond, une main gantée de blanc apparaît et jette des bonbons.

    bonbons saint nicolas.jpgAlors là, aussi grand et fier que j’étais deux minutes auparavant, en trois secondes j’étais sur les genoux de maman. Plus «serré» encore que René, qui lui bien sûr n’y voyait rien que de très normal, tandis que moi, j'étais prêt à perdre la foi…

    Alors papa et maman nous ont demandé de chanter une chanson à Saint-Nicolas pour le remercier, bien fort, et ils ont chanté avec nous, bien fort aussi, … pendant que la voisine, Madame Dechène, descendait l'escalier et se sauvait sur la pointe des pieds.

    Ça y était, j’étais re-convaincu, j’avais retrouvé la foi, et dès le lendemain, je partais en croisade à l’école pour convaincre les incroyants et ranimer leur foi envers St Nicolas.

    Jo

    bar2.gif

    1 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Service de renseignements"

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,service,renseignement,sûreté,état,ministre,premier,gouvernement,attentat,paris,islam,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,philippe,alexandreDans les divers classements (européens ou mondiaux) qui paraissent régulièrement, la Belgique monopolise régulièrement les dernières places.  Sauf en football où nous sommes les premiers (merci Willy!), et aussi en nombre de jours de grève où nous figurons dans le peloton de tête (merci Marc!).

    Jusqu’à présent c’était notre problème, et il n’avait aucune répercussion chez nos voisins européens.

    Mais depuis les derniers événements de Paris, nos carences sont mises au grand jour dans les médias internationaux.  Ils n’hésitent d'ailleurs pas à parler de « tombereaux de critiques » concernant le fonctionnement notre Service de Renseignements.

    Avant de jouer les vierges outragées, il faudrait se rappeler que  certains de nos dirigeants, dont Renaat Landuyt et … Philippe Moureaux, en 2013, mettaient en doute l’utilité de la Sûreté! ! !

    Au point de vue de l’efficacité de ce service, certains médias ne manquent pas de comparer le climat actuel y régnant, à celui existant au moment de l’affaire Dutroux (guerre des polices, etc…)

    Plusieurs raisons sont avancées expliquant l’inefficacité de ce Service de renseignements. Par exemple :

    - Le sempiternel manque de trésorerie qui laisse les différents budgets de l’Etat réduits à peau de chagrin.

    - Nos différentes régions prennent de plus en plus d’autonomie, ce qui n’est certes pas pour faciliter les choses en la matière.

    - Et surtout, il existe à la chambre, une commission de suivi « Comité permanent P et R », constituée de treize parlementaires qui supervisent le contrôleur des services de renseignement, le Comité permanent R.

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,service,renseignement,sûreté,état,ministre,premier,gouvernement,attentat,paris,islam,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,philippe,alexandreEst-ce parce qu’ils siègent à huis clos que ces parlementaires pensent pouvoir s’en absenter ou y être passifs?  Depuis un an en effet, alors qu’elle siège à tout casser six fois l’an, jamais cette commission n’a été réunie au complet...

    Un de ses membres n’y a même jamais siégé et un autre n’y est venu qu’une seule fois.  Chaque réunion (une heure et demie, pas davantage) rassemble tout au plus 6 à 7 parlementaires ! ! !

    Néanmoins, il semble que notre Premier Ministre ait pris conscience de l’état dans lequel se trouve notre Service de Renseignements car, pour lui, entre autres, il a « dégagé » 400 millions d’euros.  Un montant qui déjà a été qualifié d’insuffisant par des experts.

    Mais, il reste un moyen.

    Comme dit ci-dessus, dans certains rankings européens, nous sommes parfois (comme en foot) au premier rang des nations.  Mais j’avais oublié que nous sommes aussi les premiers dans la liste des nations les plus taxées.  Alors, ce sont encore une fois 400 millions qui vont nous tomber dessus.  Voilà qui va conforter notre position de leader dans ce classement.

    La plupart des informations reprisent ci-dessous sont des « copié-collé » résumés du journal Le Soir de ce vendredi

    Jo

    bar2.gif

    Bonus :

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,service,renseignement,sûreté,état,ministre,premier,gouvernement,attentat,paris,islam,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,philippe,alexandreCe jeudi, notre Ministre de la Justice, Mr Koen Geens, interviewé sur l’une de nos chaines télé, commentait les attentats de Paris.  Et, parlant des djiatistes, il a cité deux d’entre eux en tant que « Monsieur » Abaaoud et « Monsieur » Abdeslam !

    J’ai consulté le petit Larousse et Wikipédia qui donnent du mot « Monsieur » les définitions suivantes : "Titre donné par civilité donné à un homme…  Contraction de "mon" et de "sieur", donnant seigneur.  Il s’agit donc d’une forme simplifiée de monseigneur."

    Est-il décent d’employer tel langage en parlant de ces déchets d’humanité ?

    bar2.gif

    2 commentaires Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Tout ça, en vrac..."

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre- Quand on apprend qu’une des sociétés des plus importantes du monde (et d’autres vont suivre), trompe sciemment ses clients quant à la qualité et les performances de ses voitures ! 

    - Quand on apprend que plusieurs des banques des plus importantes au niveau mondial ont sciemment mal conseillé leurs clients, provoquant des catastrophes financières par milliers et créant ainsi une crise mondiale dont certains pays ne sont pas encore sortis ! 

    - Quand on apprend que quantité de nos braves curés de campagne tout autant que leurs Monseigneurs assouvissaient leurs déviances sexuelles sur les enfants qu’on leur confiait, et que cela semble continuer ! 

    - Quand on apprend que des chefs de partis politiques se font élire en promettant de suivre une ligne de conduite et qu’une fois élus (c’est-à-dire, leur but atteint) ils la renient immédiatement.

    - Quand on apprend que l’on retrouve (en Irlande)  plus de 800 cadavres de nouveau-nés dans les ruines d’un couvent tenus par des bonnes sœurs. 

    - Quand on apprend que, sachant que les guerres de religions ont de tout temps été les plus cruelles, il en est toujours de même  de nos jours et qu’elles vont toujours en s’intensifiant. 

    - Quand on apprend qu’une organisations comme la FIFA, qui se vante de compter dans ses membres plus d’Etats que l’ONU, est gangrenée à tous les niveaux par des détournements, des pots de vin, du blanchiment, etc. pour des sommes astronomiques, et ce depuis de nombreuses années sans qu’il se soit trouvé, depuis,  quelqu’un pour le dénoncer !  

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre- Quand on apprend qu’une fédération sportive comme celle d’athlétisme occultait des tests positifs de dopage contre des pots de vins à tous les niveaux et certains avec (pour le moins) la bénédiction des gouvernements ! (Et on n’a pas encore fouillé dans d’autres fédérations).  

    - Quand on apprend (encore une fois eux!), que les curés et les Monseigneurs, mais en Allemagne et en Italie cette fois, vivent dans des appartements que ne renieraient pas des stars, appartements  que le Vatican leur louent pour quelques dizaines d’euros par mois, et que  les  occupations préférées de ces Monseigneurs, sont des réceptions où coulent les tous meilleurs vins et où on déguste la gastronomie la plus fine. Cerise sur le gâteau, cela avec avec l’argent de dons spécialement destinés aux pauvres

    - Quand on apprend, au niveau européen, qu’on nous donne à manger du cheval pour du bœuf, et du n’importe quoi pour du cabillaud. 

    - Quand on apprend que, certains gouvernements reconnaissent qu’ils ne sont pas capables de condamner les gros fraudeurs, ceux-ci pouvant se permettre de payer des avocats capables de faire traîner les choses au-delà du délais raisonnable ou de provoquer des vices de procédure. 

    - Quand on apprend que, dans l’Administration, un cadre révoqué pour incompétence, pour malversation, ou même pour décision personnelle à droit à son (beau gros)  parachute doré. 

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre- Quand on apprend que, dans certaines administrations, on invente des besoins inutiles afin de provoquer des frais engagés dans l’unique but d’éviter de voir réduire ses prochains budgets, ce qui se passe s’ils n’ont pas dépensé tout l’argent de l’exercice en cours ! 

    Ouf…  J’arrête ici, mais uniquement parce que  ceci s’appelle "une Brève". Mais, après ces quelques exemples, en quoi voulez-vous encore croire, et en qui pouvez-vous encore avoir confiance ?

    Jo

    bar2.gif

    1 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Compétence, imprudence"

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,politique,compétence,imprudence,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreUn jour à l’armée, durant mon service militaire, un officier à réuni notre peloton de 24 hommes et l’a divisé en 3 sections : la A, la B, et la C...

    Chaque section a été numérotée de 1 à 8.  Une fonction ou spécialisation a alors été attribuée à chaque numéro.

    C’est ainsi, et sans plus, qu’étant titulaire du N° 8, je suis devenu tireur d’élite. Dès le lendemain, j’héritais d’un beau fusil à lunette.

    J’étais bel et bien devenu tireur d’élite sans avoir tiré le moindre coup de feu.

    Ce n’était donc pas en fonction de mes compétence que j’étais devenu sniper, mais bien parce que j’avais tiré le numéro 8...

    Ce genre de d’attribution de postes me fait penser aux nominations de nos hommes et femmes politiques, nouvellement élus, qui, du jour au lendemain, se trouvent à la tête de responsabilités auxquelles ils ou elles n’ont souvent pas été préparés.

    Et cela, que ce soit au niveau d’un simple échevinat, d’un maïorat ou d’un ministère.

    Une fois élus, ce sont les instances du groupe qui vont leur attribuer un poste ou l’autre.

    2887375936.2.jpgEt c’est ainsi qu’un nouveau venu se trouve, du jour au lendemain, confronté à des problèmes qu’il n’avait même pas imaginé et responsable de la gestion de millions ou de milliards d’euros.

    Ces derniers temps, la presse a fait état de certains faits qui en disent long sur le manque de préparation de certaines personnes dans cette situation.  Le moins que l’on puisse en dire, c’est qu’elles se sont trouvées devant des événements qui, visiblement, dépassaient leurs capacités.

    Pas des malversations, non, mais des erreurs ou des trous qui se chiffrent en millions et même en milliards, qui apparaissent les uns après les autres.  Des trous qui disparaissent mais reviennent à la surface avec des «rawettes» de quelques millions en plus ! (Eh oui, à ce niveaux, les millions ce ne sont que des «rawettes»).

    La faute à qui et surtout pourquoi ?

    La bonne personne est-elle à la bonne place?   A ce niveau en effet, la bonne volonté ne suffit plus.  Cette personne a-t-elle la compétence voulue ? Car le manque de compétence ne peut se traduire que par incompétence !

    Incompétence, voilà le mot lâché...

    bonhomme-blanc-loupe-medium-1.jpgMais oserait-on supposer que, lors de la distribution de ces postes d’importance vitale pour le pays, il n’existe pas quelqu’un, ou quelque chose, qui vérifie si la personne à qui l’on confie un poste, quel qu’il soit, possède la compétence suffisante pour le gérer.

    Que cela soit pour un échevin, un maïeur ou pour un ministre.

    Sinon, c’est à ce niveau que l’on pourrait parler « d’imprudence ».

    Jo 

    bar2.gif

    1 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Bon Appétit"

    Je ne mangerai plus mon américain avec le même plaisir

    LA VIANDE EST CANCERIGENE

    viande rouge.jpgÇa y est, c’est officiel, à moins qu’une étude financée par des groupements de bouchers nous prouve le contraire : oui c’est sûr et certain, la viande est cancérigène !

    Et si vous allez sur internet, vous pourrez voir que cette « découverte » ne date pas d’hier.  Il y a de nombreux articles qui en parlent ! Et nous, on n’en savait rien !

    Selon ces articles, on pourrait toujours manger de la viande mais à nos risques et périls, et surtout en petites quantités.

    Adieu les côtes à l’os d’un demi kilo, les tranches de rosbif dégoulinantes de sang, le filet pur de 3 cm d’épaisseur, les boulets sauce lapin, les fricadelles, etc…

    Pire, adieu les barbecues, puisque il est aussi prouvé que ce genre de cuisson double le risque !

    Au resto, steaks et rosbifs se serviront en amuse-bouche, à déguster avec un cure-dents comme pour les olives…  Ou alors en dessert, avec le café, comme des pralines…

    Mais on bouffera quoi alors ? Parce que ce n’est pas tout.

    Eh non, car sur le net, comme aliments cancérigènes, on ne trouve pas que de la viande.

    Ci-dessous une liste d’aliments, tout autant qualifiés de cancérigènes, qui ne doivent rien à la viande.

    Le riz, le maïs et le soja génétiquement modifié. Sachant que  la législation européenne en  admet 0,9% sans que cela soit mentionné sur l’étiquette.

    -  Les viandes bien sûr, mais notamment celles transformées, dont les cibles préférées sont le côlon, la prostate, et l’estomac.

    popcorn.jpgLe Popcorn au micro-onde, lui, il choisit le foie, les testicules et le pancréas. Chacun son goût !

    -  Les sodas (Coca-Cola est nommément cité). Eux, c’est « cancer en général » sans spécification, au choix…  En plus, il sont aussi responsables des  naissances avant terme.

    -  Les Aliments et boissons diététiques : sans spécification, seulement «  certaines formes de cancers ». Lesquels ? On nous en laisse la surprise !

     -  Les Farines blanches vises spécialement la prostate et … le cerveau. Vois pas le rapport.

    -  Les sucres raffinés qualifiés d’« ennemi n° 1 de l’humanité » le sucre dope la croissance tumorale et cause le diabète.

      - Le saumon d’élevage. Considéré comme « fortement cancérigène car fortement contaminés par des produits chimiques contenus dans les pesticides et antibiotiques qui leur sont administrés.

    Et pour contenter tout le monde :

    Tous les aliments conventionnels car « L’Environmental Working Group »  (EWG) assure que jusqu’à 98 % de tous les produits conventionnels sont contaminés par des pesticides cancérigènes.

    Si on ajoute foi à ces assertions et qu’à cela on ajoute ces boissons si dangereuses pour le foie que sont le vin et la bière…..

    bon appétit.jpgBon, mais la semaine passée ma brève relevait qu’en l’espace de 250 ans, l’espérance de vie était passée de 25 à 85 ans (cliquez ici), et cela en ignorant tout ce que l’on apprend maintenant sur le danger de notre nourriture. Avec ces nouvelles connaissances, jusqu’où va-t-on aller ?

    A ceux qui y iront je leur souhaite longue vie … mais pas « Bon Appétit ».

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "Durée de vie"

    wellin,commune,brève,ami,jo,simar,durée,vie,mort,toussaint,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreLa Toussaint approche, la mort recule

    Cette semaine je me suis souvenu qu’en son temps j’avais « copié-collé » quelques articles sur notre future durée de vie. Bien que cela paraisse incroyable, c’est difficile de ne pas y croire.

    Mais en relisant ces articles, m’est revenue en mémoire une conversation que j’ai eue avec Titi, mon neveu et voisin âgé de 7 ans. Cela se passait un jour très chaud de cet été où, avec Titi nous prenions l’ombre sur un banc du jardin.

    C’était donc la période ou TV et radio diffusaient régulièrement leurs conseils et mise en garde aux personnes âgées et mon Titi avait certainement entendu l’un ou l’autre de ces conseils car voici comment se déroula notre conversation :

    Titi - Dis tonton tu n’vas pas mourir hein ?

    Moi – Ben, en voilà une question ! Non je ne crois pas, en tous cas pas tout de suite, pourquoi ?

    Titi – Ben il fait chaud, et tu es quand-même un peu vieux, non ?

    Je comprends alors la raison de sa demande et je le rassure lui disant que je suis à la lettre les conseils que l’on entend à la TV et que je bois beaucoup.

    Titi - C’est bien ça tonton, puis, dis tonton, tu as quel âge ?

    Moi - 82 !

    Titi – Tu sais tonton, j’ai entendu à la TV que le record de l’homme le plus vieux c’était 112 ans !

    4585f70b.gifMoi – Ouf, tu sais, je ne pense pas pouvoir arriver jusque-là !

    Alors vient cette merveilleuse réponse :

    Peut-être tonton, mais … tu peux quand-même essayer non ?

    Je lui ai donné un gros bisou !

    bar2.gif

    Maintenant, de quoi réjouir les plus jeunes d’entre nous

    Dans nos régions, en 1750 l’espérance de vie était de 25 ans...

    Aujourd’hui, elle passe les 80 ans, ce qui veut dire qu’elle a triplé en un peu plus de 250 ans !

    En fonction de cette évolution qui n’a aucune raison de stagner, quel âge atteindront en 2.100 les enfants nés cette année 2015 par exemple ?

    nbic-plaatje.jpgEt bien, Il semble qu’en fonction de l’évolution continuelle des nanotechnologies, de la biotechnologies, de l’informatique et des sciences cognitives (NBIC) ouf ! d’ici 2.100, le jour de ses 85 ans, l’enfant né en 2015 pourras envisager raisonnablement de vivre encore de 50 à 80 années de plus !

    Et ces prévisions laissent anthropologues, ethnologues et autres futurologues de moins en moins sceptiques.

    Cerise sur le gâteux, grâce à ces techniques nouvelles et les nouveautés qui apparaîtront d’ici là, il semble en plus que nous pourrions y arriver en relativement meilleur état qu’à 85 actuellement !

    Mais cela n’est pas sans sous-entendre une modification totale de notre style de vie et si vous surfez un peu sur le Web concernant ce sujet, vous verrez que dans le monde des sciences, si on trouve de plus en plus de chercheurs adhérant à cette idée de prolongation de la durée de vie, par contre je n’en ai pas trouvé qui envisagent ce que sera alors le mode de vie sur une planète où, entre autres, et en plus des migrations, la démographie devient un problème vital sur certains continents.

    Quant à ce problème récurrent de l’âge de la pension … et quant à savoir si je battrai le record dont parlait Titi … ça, c’est une autre histoire.

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer