• Wellin : compte-rendu du conseil communal du mardi 24 novembre 2020 (par Philippe Hérion)

    3251246733.2.PNG"Chers lecteurs, désolé de ce petit intermède dans la rédaction des résumés des Conseils communaux, mais les activités professionnelles et quelques petits problèmes de santé ont pris le pas sur mes « loisirs ».

    Au passage, je voudrais remercier les personnes qui ont pris des nouvelles, c’était bien sympathique, et j’ignorais que mes modestes écrits suscitaient un tel intérêt.

    A l’avenir, et dans les limites de mes disponibilités, je continuerai à m’acquitter au mieux de cette tâche instructive.

    Je rappelle néanmoins que cette activité est totalement bénévole, et même si c’est très tendance actuellement ;-) cela demande du temps.

    Ceci étant dit, voici donc le résumé du Conseil Communal de ce 24 novembre que j’intitulerai :

    « Allo, allo vous m’entendez » ????

    Sont présents pour cette vidéoconférence, Mr Benoît CLOSSON, Bourgmestre - Président ; MM. Thierry DENONCIN, Nadine GODET, et Annick MAHIN, Échevins;

    Mme Thérèse MAHY, Présidente du CPAS et conseillère communale ;

    MM. Bruno MEUNIER, Guillaume TAVIER, Valérie TONON, Marc GILLET, Samuel JEROUVILLE, Philippe ALEXANDRE, Olivia LAMOTTE et Marc SIMON, conseillers communaux

    La réunion, qui sera émaillée par d’innombrables coupures de l’image et du son (voir vidéo ci-dessous), débute par une intervention de Madame Thèrèse Mahy, Présidente du CPAS, qui présente un rapport d’économies et de synergies « COMMUNE – CPAS ».

    Les objectifs premiers sont d’opérer des économies d’échelle et d'accroître l’efficacité des services en visant l’efficience.

    Mme Mahy rappelle la fonction et l’importance de chaque collaborateur au sein de la structure avant d’aborder le fonctionnement et le patrimoine.

    3072594839.9.jpgElle souligne la bonne collaboration entre le CPAS et la commune et la mise en place de marchés globalisés relatifs à la téléphonie, au matériel informatique, etc..

    Elle évoque ensuite les travaux effectués dans les différents bâtiments avant de signaler qu’en raison du COVID, ceux-ci ont pris du retard et qu’il en va de même pour les opérations sociales qui ont été fortement ralenties et même parfois complètement arrêtées.

    C’est le cas notamment de la MACA qui est fermée, malheureusement pour nos ainés qui traversent une période particulièrement difficile.

    Par contre, l’activité du service « Allo tout va bien ? » fonctionne toujours très activement.

    Elle signale la mise en place d’un projet de citoyenneté entre la commune, la société Ardennes et Lesse et le CPAS en vue de la création d’un grand jardin partagé.

    Ce projet devrait être mis en place au printemps et Mme Mahy remercie L’Échevine Nadine Godet qui s’est impliquée énormément dans ce dossier.

    Pour conclure elle revient sur cette bonne collaboration qui existe entre tous les acteurs communaux en affichant à l’écran cette petite phrase : « Seul, on va loin, ensemble, on est plus forts ».

    Le conseiller Bruno Meunier remercie Thérèse Mahy pour la clarté de son exposé. Il félicite le Collège pour l’initiative prise au niveau de la cité du 150ème et propose d’organiser également des activités sportives dans le cadre de ce projet sur le terrain multisports existant sur le site. Il est rejoint en cela par l’Échevine Nadine Godet.

    Il évoque ensuite la transformation des anciens bâtiments Belfius en demandant des renseignements complémentaires sur les travaux entrepris par les ouvriers communaux sur ce chantier qu’il trouve particulièrement long.

    Madame Mahy lui répond que les ouvriers communaux s’occupent actuellement des parachèvements, et le Bourgmestre précise que le service technique ne peut libérer que deux personnes, dont une est en maladie actuellement, et qu’évidemment le timing d’achèvement est fortement impacté.

    Ce point clôture la première partie du conseil communal.

    Les conseillers du CPAS quittent alors la réunion virtuelle.

    Le Président du Conseil ouvre la séance du Conseil Communal à 20h45.

    Le PV de la séance publique du précédent Conseil est soumis à l’approbation et le conseiller Bruno Meunier regrette que la note de Guillaume Tavier et les réponses de l’Échevine Nadine Godet concernant l’échange de parcelles ne soient pas retranscrites.

    Il signale ensuite qu’il est tombé de sa chaise quand il a lu le document qui précise que la décision du Conseil de marquer son intérêt pour cet échange a été prise à l’unanimité. Il prétend que son groupe ne s’est absolument pas prononcé dans ce sens.

    Le Bourgmestre lui rétorque que la décision prise a été clairement expliquée et qu’à la fin de l’intervention Mr Meunier a dit distinctement « si c’est comme ça, c’est parfait pour nous ».

    Le Bourgmestre l’invite à revisionner la vidéo complète du précédent Conseil disponible sur (l’excellent) blog de Wellin ;-).

    Le contenu de cette décision ne sera donc pas modifié. Par contre, les interventions de Guillaume Tavier et de Nadine Godet relatives à l’échange de parcelles seront ajoutées au PV qui est ainsi approuvé.

    Le conseil communal examine alors les comptes 2019 de la FABRIQUE D'EGLISE DE WELLIN et de SOHIER et les approuve à l’unanimité

    La Présidente du CPAS, Thérèse Mahy, présente les petites corrections techniques à apporter au budget via les MODIFICATIONS BUDGETAIRES N°2 ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE 2020

    Ce point est adopté à l’unanimité.

    budget.jpgElle présente alors le budget 2021 du CPAS, avec un budget ordinaire équilibré de 1.230.401€ moyennant une reprise sur le fond de réserve ordinaire de 25.520€ et une intervention communale de 525.000 €.

    Il est à noter que 8 points APE sont cédés à l’administration communale et qu’il est envisagé pour 2021 l’engagement d’un mi-temps administratif complémentaire.

    Les frais les plus importants sont les revenus d’intégration sociale (260.000€, montant en forte hausse) et les budgets alloués à la réinsertion professionnelle.

    Nous comptons actuellement, précise-t-elle, 35 Revenus d'Intégration Sociale (RIS) dont 9 étudiants, et ce nombre ne fait malheureusement qu’augmenter particulièrement chez les jeunes.

    Madame Mahy salue au passage le travail formidable fourni par le bénévole qui s’occupe du service des colis alimentaires.

    Le budget est approuvé à l’unanimité.

    2258232549.2.jpgL’Échevine Nadine Godet présente alors le PLAN LOCAL DE PROPRETÉ (P.L.P.) qui vient tout juste d’être validé par la Région Wallonne, ouvrant ainsi la voie au dépôt de nombreuses fiches projets.

    Elle s’en réjouit et salue le travail des ouvriers communaux et de Fabienne Laurent qui ont été très actifs dans l’établissement du diagnostic et dans la mise en place de ce plan qui constitue une première pour notre commune.

    Ce plan intégré comporte différents piliers ; de la prévention à la répression en passant par la participation et les infrastructures. Il permet de dégager 18 actions à mener dans les prochaines années.

    Nous avons déjà pu déposer, nous dit Mme Godet, une série d’appels à projet(s) et 6 dossiers ont été constitués.

    Certains sont en attente de validation, mais nous avons déjà des réponses positives et, dès la semaine prochaine, nous commençons à travailler avec un consultant qui va réaliser, dans un premier temps, un état des lieux et un inventaire complet des poubelles disponibles sur l’entité afin de dégager des constats et éventuellement des actions à poser, en terme de propreté.

    Au niveau de la répression, un agent communal a accepté de suivre une formation en vue de devenir « agent constatateur ».

    Le point est voté à l’unanimité

    Le point suivant concerne le déplacement d’un chemin à Lomprez en vue d’améliorer la sécurité. Ce point est voté également à l’unanimité.

    Le point 6 concerne la CHAPELLE ST MARCOUL.

    813145325.jpgPlusieurs remarques ont été formulées par les différentes administrations et particulièrement par le comité d’acquisition.

    Le Collège, en concertation avec la Fabrique d’Église, décide de modifier certaines des conditions d’achat, comme, entre autre, stipuler que « l'acquéreur s'engage à faire un usage des lieux qui ne soit pas inconvenant au sens de l'article 1222§1er du droit canon dans les conditions de la vente ».

    Cette vente se fera de gré à gré en deux temps avec faculté de surenchère. Le prix minimum est fixé à 70.000 euros, prix qui correspond à l’estimation du comité d’acquisition.

    Ce point est voté à l’unanimité.

    Le point suivant concerne une modification du BAIL du PRESBYTÈRE DE CHANLY, à savoir que le premier loyer sera versé au plus tard le 15 du mois de la prise de possession des lieux.

    Le point est adopté par le Conseil à l’unanimité.

    Vient ensuite le point relatif au mandat d’administrateur à l’A.I.S Centre-Ardenne ;

    Mr Marc Gillet remplacera Madame Therèse Mahy, le point est voté à l’unanimité.

    L’Échevine Annick Mahin, présente ensuite l’adhésion à un accord-cadre de fourniture de livres, le point est voté également à l’unanimité.

    Les points suivants concernent les assemblées générales des Intercommunales VIVALIA

    SOFILUX, TV-LUX, IMIO, IDELUX (et filiales) et sont adoptés à l’unanimité par le conseil communal.

    Le Bourgmestre propose alors d’approuver le contrôle de caisse dressé le 19 octobre 2020 par Mr Olivier Dervaux, Commissaire d'arrondissement, vérificateur, et Mr Philippe Laurent, receveur régional.

    Il profite de l’occasion pour saluer une nouvelle fois l’excellent travail réalisé au quotidien par Mr Laurent. Une véritable chance d’avoir un tel collaborateur à bord, nous dit-il.

    Le contrôle est approuvé à l’unanimité.

    Nous arrivons au point 12 de l’ordre du jour qui concerne un échange de parcelle entre la commune et Mr Henricot.

    Le Bourgmestre rappelle que lors de la précédente séance, le Conseil Communal, à l’unanimité, a décidé de marquer un intérêt à cet échange de parcelles, sous réserve des estimations à recevoir et a ensuite mandaté le Collège pour poursuivre les négociations.

    Manifestement ce dossier suscite beaucoup d’intérêt de la part des citoyens et ce qui ressort des remarques c’est la volonté de conserver les espace récréatifs en bordure de Lesse.

    Le Bourgmestre estime qu’il faut tenir compte des remarques émises par la population et précise qu’il n’a jamais été question de céder les espaces au bord de la passerelle Maria.

    Il donne alors la parole à l’Échevine Nadine Godet qui remercie également les wellinois de s’être manifestés pour donner leur avis sur cet échange et de l’intérêt de conserver un patrimoine communal de qualité.

    L’Échevine précise qu’elle utilise pour sa comparaison, et pour les deux parties, les références cadastrales et non pas les cartes forestières qui sont établies sur un parcellaire différent.

    1504497358.PNGLes données qui seront utilisées reposeront sur cette base, ce qui donne pour la commune, une superficie de 7HA 10 Ares et pour les parcelles de Mr Henricot de 8 HA 57 ares soit un gain pour la commune de 1 Ha 47 ares 47ca.

    Ceci étant mis au point, elle aborde l’estimation des volumes de bois sur pieds.

    Les estimations ont été faites par la nouvelle ingénieur du cantonnement (qu’elle salue et remercie pour son excellent travail) sur base d’un inventaire de terrain réalisé par les agents forestiers en 2016 et actualisé.

    Elle communique en séance le détail complet des estimations réalisées.

    Sur le rapport de l’Ingénieur du cantonnement, on constate que le volume des bois sur les parcelles communales est de 592 m3 pour une valeur de 169.806€

    En ce qui concerne les parcelles de Mr Henricot, elle arrive à un total de 2.948 m3 pour une valeur de 208.767 €.

    Bruno Meunier demande alors la parole et remercie « madame la professeur qui a expliqué avec de belles logorrhées » le dossier.

    Il accuse ensuite le Collège de méthodes anti-démocratiques et scandaleuses.

    Il accuse l’Échevine d’amateurisme dans la gestion de ce dossier. Il relève l’agenda du dossier pour étayer son propos en disant que le point soumis au conseil communal d’Octobre n’était pas prêt alors qu’il datait du mois de janvier. Il rappelle l’intérêt touristique et patrimonial du dossier. Il prétend que tous les citoyens sont contre cet échange. Il demande alors quel est l’avis officiel du Collège.

    Monsieur le Bourgmestre lui rétorque que c’est précisément dans un souci de transparence et de professionnalisme que ce point a été examiné longuement avant d’être porté une première fois devant le Conseil communal en octobre. Il a été ensuite reporté pour permettre au Collège de réunir des avis complémentaires, d’écouter l’ensemble des acteurs avant de prendre une décision, quitte même éventuellement à changer de cap.

    Madame Godet reprend alors la parole et dit à Mr Meunier qu’elle n’en a malheureusement pas terminé avec sa logorrhée.

    Elle revient sur un incident intervenu lors du dernier Conseil Communal quand Mr Tavier a parlé d’une estimation de la DNF qui arrivait « comme par hasard » à un montant de 300€ de différentiel entre les deux propriétaires.

    dnf-logo.jpgCette réflexion choquante induit depuis un climat malsain qui est sciemment entretenu et dont le D.N.F. fait les frais et c’est totalement inadmissible dit-elle.

    Elle prend alors en exemple la dernière rencontre du Collège avec la nouvelle ingénieur du cantonnement qui vient de prendre ses fonctions, et qui, en guise de cadeau de bienvenue reçoit un courrier anonyme manifestement très négatif, lui souhaitant ironiquement bienvenue à Wellin !

    La critique citoyenne, poursuit-elle, est toujours positive et constructive quand elle est respectueuse des personnes et des institutions, mais le ramdam qui est fait autour de cette affaire est indigne et porte préjudice aux services du DNF.

    Elle réaffirme clairement haut et fort toute l’estime et le respect que le Collège porte au DNF et rend hommage à sa nouvelle responsable.

    Elle s’apprête à communiquer les propositions du Collège quand elle est interrompue par Mr Meunier qui lui demande (…) de communiquer la position du collège ! Soyez clairs, dit-il, ne cachez pas les choses.

    Mr Closson intervient alors pour dire que tout est transparent, que le point soumis au Conseil Communal est clairement exposé et que toutes les pièces ont été communiquées, ou sont à disposition.

    Mr Tavier souhaiterait intervenir, mais malheureusement il rencontre un problème technique… allo, allo, on ne l’entend plus !

    Madame Godet résume alors les propositions du Collège en trois points :

    - Si les négociations continuent avec Mr Henricot, l’expertise actualisée sera soumise pour vérification à un expert indépendant.

    - Suite aux remarques d’une partie de la population, le Collège souhaite confier à un expert en « Tourisme vert » l’identification des potentiels récréatifs et touristiques de cette zone de bords de Lesse et dégager ainsi des propositions d’aménagement ou de valorisation.

    - De retirer de l’échange la zone dite « récréative » parcelle 1694a et légaliser le statut de cette zone, car elle s’avère à la fois en zone forestière et en zone Natura 2000.

    Monsieur Meunier prend la parole et dit ne pas comprendre les informations et n’avoir rien reçu avant la réunion. Il trouve « ça » pathétique.

    Il se demande également qui va payer les expertises.

    Il lui est répondu que cette intervention sera payée à 50% par la commune et 50% par le privé. Mr Meunier trouve ça incroyable dans la mesure où c’est le privé qui est demandeur.

    Madame Godet lui rappelle que l’opération est intéressante pour la commune tant au niveau financier qu’au niveau de la gestion forestière et que partager les frais de cette expertise est tout à fait logique.

    Quant à Mr Closson, il lui rappelle une nouvelle fois que la note de l’ingénieur est parvenue au Collège la veille. Il était donc difficile de la communiquer avant la réunion de ce soir, mais ce qui est important c’est qu’elle soit communiquée.

    Mr Closson revient alors sur l’historique de ce dossier évoqué précédemment par Monsieur Meunier et fait remarquer que contrairement à ce qu’affirme ce dernier, l’origine du dossier remonte à 2016, et non pas à janvier 2020. Que la proposition faite par Mr Henricot avait été examinée à l’époque par Mr Gelissen, ingénieur responsable du DNF et validée par le Collège où siégeaient Mr Meunier et Tavier qui marquèrent officiellement un intérêt à cet échange.

    Pessi%C3%A8re-sous-le-soleil-2.jpgEn 2017, réunion sur le terrain avec le Collège qui continue à marquer son intérêt, et c’est seulement en 2019 que le Collège actuel hérite de ce dossier.

    Le Bourgmestre présente alors des cartes des parcelles pour préciser les superficies réellement échangées et la formation des blocs complets intéressants pour la commune.

    Il continue son intervention en disant que le tract qui a circulé est tout à fait faux et intellectuellement malhonnête parce qu’il utilise des échelles différentes, laissant croire que les parcelles communales sont beaucoup plus vastes que les zones acquises au privé, et qu’il est temps de rétablir la vérité.

    En terme de gestion forestière, il présente un tableau qui reprend les montants investis en plantations forestières par le collège précédent : de 2012 à 2015, pas un euro n’a été investi alors qu’on remarque que lors des années 2006, 2007, 2008 par exemple, les investissements étaient de plus de 50.000 € par an et de conclure qu’après avoir mené une telle politique de désinvestissement, les membres de la minorité devraient faire preuve, à tout le moins, de plus de retenue, d’humilité et de respect.

    Il déclare partager l’avis de l’Échevine Nadine Godet, et que remettre en doute l’intégrité des agents du DNF est proprement inacceptable.

    Il résume enfin à nouveau les propositions du Collège présentées par Nadine Godet.

    Mr Meunier reprend la parole et déclare que la gestion forestière n’était pas dans les compétences des membres de son groupe qui composaient la précédente majorité.

    Il prétend que les montants étaient à zéro de 2012 à 2015 car les investissements étaient repris sous un autre article budgétaire.

    Le Conseil communal ne prendra finalement pas de décision sur ce dossier mais prendra simplement acte de toutes les informations communiquées en séance.

    Ce point reviendra vraisemblablement très prochainement devant le Conseil communal.

    Le dernier point concerne l’évolution des primes COVID.

    Différentes pistes sont présentées en séances.

    L’opposition est globalement d’accord avec ces réflexions mais souhaite recevoir un PV des réunions préparatoires pour disposer d’une base précise sur laquelle elle pourra travailler.

    Le point reviendra en séance au conseil communal du mois de décembre et sera débattu à ce moment-là.

    Le Bourgmestre met fin à la séance publique."

    Philippe Hérion

    bar2.gif

     

    La vidéo de la séance

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : stages sportifs pour les enfants au carnaval et à Pâques (infos + inscriptions)...

    1909743742.jpgStage Carnaval 2021

    Du 15 au 19 février 2021

    • De 3 à 5 ans : Psychomotricité et Bricolage sur le thème du carnaval
      • Matin : psychomotricité
      • Après-midi : Bricolage
      • A prévoir : L’enfant doit être propre. Tenue de sports + Gourde
    • De 6 à 8 ans : Jeux de société et sports
      • 2 après-midis jeux de société
      • A prévoir : Tenue de sports + Gourde
    • De 7 à 10 ans : 5 sports et jeux de société
      • 2 après-midis jeux de société
      • A prévoir : Tenue de sports + Gourde
    • De 8 à 14 ans : Escalade et sports
      • A prévoir : Tenue de sports + Gourde

    Prix : 1er enfant 75€ ; 2e enfant 70€ ; 3e enfant 65€
    Repas chaud et collations comprises. 
    Garderie de 8h à 09h et de 16h à 17h30

    Inscriptions en ligne : cliquez ici

    bar2.gif

    Stage Pâques 2021

    paques_cloches003.gifDu 12 au 16 avril 2021

    • De 3 à 5 ans : Psychomotricité et bricolage sur le thème Pâques
      • A prévoir : L’enfant doit être propre. Tenue de sports + Gourde
    • De 5 à 7 ans : Multisports
      • A prévoir :Tenue de sports + Gourde
    • De 8 à 10 ans : Danse et sport + Premier secours
      • A prévoir :Tenue de sports + Gourde
    • De 11 à 14 ans : 5 sports  + Premier secours
      • A prévoir :Tenue de sports + Gourde
    Prix : 1er enfant 65€ ; 2e enfant 60€ ; 3e enfant 55€
    Pas de repas chaud mais collations comprises.  Garderie de 8h à 9h et de 16h à 17h30

    Inscriptions en ligne : cliquez ici

    bar2.gif

    wellin,commune,centre,sportif,wellinois,stage,vacance,enfant,carnaval,pâques,multisports,psychomotricité,danse,hall,omnisports,inscription,prix,tarif,

    0 commentaire Imprimer