Une Wellinoise tente de gagner sa place au marathon de New-York. Vous pouvez l'aider...

lesley 2.jpgLesley Denuit-Dufour de Chanly participe à un concours organisé par NN Running Club.  Les trois premiers participeront à la dernière étape pour aller courir le marathon de New-York. Parmi plus de 1800 candidatures, 25 grands favoris ont été sélectionnés par un jury indépendant.  Elle en fait partie...  Vous pouvez l'aider (si ce n'est déjà fait) en "likant" sa vidéo sur le site de l'organisateur (cliquez ici) avant le 29 septembre.  Vous devrez pour cela vous inscrire sur le site, soit grâce à votre adresse mail, soit via votre compte Facebook.  Ça n'engage à rien et cela lui fera grand plaisir... Cliquez sur la vidéo de Lindsey (vidéo 22). Pour voter, cliquez sur le cœur à côté ou en dessous de la vidéo.

Cliquez sur "lire la suite" ci-dessous à droite afin de mieux connaître Lindsey : son parcours, son combat et sa rage de vaincre...

bar2.gif

Pour voter pour Lindsey : cliquez ici

bar2.gif

"Voilà qui je suis et pourquoi je fais du sport : Allez voter pour ma vidéo... MERCI.

https://www.nnrunningclub.be/fr/voting/

Je m’appelle Lesley DENUIT.  J'ai 33 ans. Heureuse maman d'un petit garçon de 6 ans, je suis en couple depuis 17 ans et mariée depuis 7 ans.

En avril 2016, on m'annonce que mon espérance de vie est fortement réduite. Chaque jour qui passe, je risque la rupture d'un anévrisme cérébral. Le premier neurochirurgien que je rencontre est très pessimiste : 10 minutes, une semaine, un an… Aucune bonne nouvelle… Aucun espoir de guérison...

Je décide de ne pas me laisser abattre et de continuer ma vie comme s’il s’agissait d’une mauvaise blague.  Deux jours après l'annonce, nous sommes en mai 2016, je pars pour un défi sportif avec deux de mes amies.  Nous parcourons 214 km en VTT en quatre jours.  Ensemble, nous avons récolté plus de 2500 euros pour Think Pink Belgique (récolte de fonds pour la lutte contre le cancer du sein).

En juin 2016, je décide de demander un deuxième avis médical.  Celui-ci est bien plus optimiste et me donne une chance de combattre.  Les nouvelles consignes sont « plus de sport, plus de stress, plus d’énervement ».

lesley denuit.pngEn juillet 2016, je subis une angiographie cérébrale, qui est une exploration des artères en temps réel. Malheureusement, l'anévrisme est plus menaçant que prévu. L'opération en partant de l'artère ne peut pas se faire. La neurochirurgie devient inévitable.

Le 1er septembre 2016, on m'ouvre la tête du sommet du crâne jusqu'à l'oreille.  Après l'intervention, le neuro m'annonce qu'il était temps d'intervenir.  L'anévrisme se serait rompu bien avant la fin de l'année.  La convalescence est longue et difficile… mais je suis en vie.

Pour l'anecdote, 10 jours après l'intervention, alors que j'avais encore mes 25 agrafes sur le crâne, je me suis acheté des baskets en me promettant de faire un triathlon l'année suivante.
J'ai seulement pu reprendre le sport le 1er janvier 2017. À cette date : 20 kg de plus sur la balance, les cheveux courts, des muscles fondus, un cardio fatigué.  Je parcours 2 km à plus de 170 de pulsation cardiaque.  Mes articulations sont fragilisées.  Ma condition physique est au minimum, au point que monter un escalier me semble difficile. P ourtant, je décide de ne pas me laisser aller.  Suivie par mon cardiologue, mon kiné, mon osthéo, mon médecin traitant, mes amis et mon mari, je commence des entraînements réguliers, que je ne vais plus arrêter.

Aujourd'hui, je suis fière de dire que ces 3 dernières année, j’ai fait de multiples triathlons (ma discipline préféré), dont deux d’une distance de 1,5 km de natation / 80 km de vélo / 20 de course à pied.  J’ai également fais Liège-Bastogne-Liège en vélo et terminée le Marathon de Namur.  Chaque jour, un sport.  Chaque jour, une victoire.  Patience, persévérance et respect de soi m’ont fait avancer.

Aujourd'hui, j'ose le dire : je suis une survivante, une combattante et je ne compte pas m’arrêter là.  GO GO GO"

lesley 3.jpgbar2.gif

0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel