Wellin : compte-rendu du Conseil Communal du jeudi 27 juin 2019...

Capture.JPG

Un marché couvert dans le PCA ?  Le point a été retiré mais le débat a eu lieu, au moins partiellement. La majorité se propose de racheter via subsides une partie du site des anciens établissements Gilson pour y créer un marché couvert et de monter ce dossier avec l’intercommunale Idélux Projets Publics. (voir point 13).

Le conseil communal de Wellin s’est réuni ce jeudi 27 juin avec quinze points à son ordre du jour. Si la majorité était au complet, sur les bancs de l’opposition, seuls deux conseillers étaient présents (Olivia Lamotte et Guillaume Tavier).

bar2.gif

Cliquez sur "lire la suite" - Vidéo de la  séance en fin d'article

3570097717.jpgAvant les débats, un point en urgence a été demandé. Il vise à mettre à disposition d’un club de pétanque en création les terrains de la pêcherie de Lomprez, l’urgence étant motivée par la nécessité d’entretenir les bords de l’étang qui pourraient s’avérer dangereux si la végétation continue à les masquer. Unanimité, il est donc ajouté à l’ordre du jour.

La séance a ensuite repris l’ordre des points avec, pour commencer, les modifications budgétaires à l’ordinaire et à l’extraordinaire (cliquez ici). À signaler, dans les dépenses à l’extraordinaire, l’achat d’un appareil de climatisation pour la crèche qui, bien que très récente, n’était pas pourvue de cet équipement (6.000 euros) et une étude sur la reconversion du site des anciens établissements Gilson (7.500 euros, voir point 13). Unanimité pour l’ordinaire et deux abstentions (opposition) pour l’extraordinaire.

Suivait une modification budgétaire pour le CPAS : plus 40.000 euros pour la rénovation de l’appartement situé au-dessus de l’office du tourisme. Unanimité.

Le point 3 est technique et voté à l’unanimité. Le point 4 concerne les subsides au clubs sportifs. L'Échevine Annick Mahin précise que c’est la dernière fois que ces subsides sont octroyés par ce règlement communal daté de 2007 et qui donne la part belle aux clubs ayant beaucoup d’affiliés. A l’avenir, le collège entend mettre en place une répartition où le critère de qualité aura un poids non négligeable. S’agissant d’une enveloppe fermée, le montant global (6.395 euros) est inchangé. Football et Club de Gymnastique obtiennent près de 60% de l’enveloppe (cliquez ici). Unanimité.

Le point suivant propose l’octroi d’un fonds de caisse à la crèche sous forme d’une carte bancaire. Unanimité.

Le conseil se prononce ensuite sur la demande de la fabrique d’église de Halma qui souhaite obtenir un accord de principe pour louer un emplacement dans le clocher à la société Telenet qui prévoit d’y installer une antenne GSM, moyennant une location annuelle de 6.000 euros. Unanimité sur le principe.

wep.jpgLe point 7 vise à développer l’utilisation des nouvelles technologies et rejoindre l’application « Wallonie en poche » qui, comme notre commune était parmi les premières à se montrer intéressées, propose un accord gratuit pour une durée de trois ans. Unanimité.  Présentation de l'application : cliquez ici

Le point 8 présente l’opportunité de rejoindre le marché groupé de l’intercommunale AIVE (depuis peu Idélux Eau) pour l’entretien et le curage préventif du réseau d’égouttage durant une période de trois ans, renouvelable. Quote-part communale : 19.236 euros. Unanimité.

3876511194.9.jpgLe point 9 concerne l’hôtel de ville. Les doubles maçonneries n’étant pas partout solidaires, comme l’expérience l’a tristement montré, il est conseillé par les services techniques provinciaux de faire procéder à une injection de coulis entre ces murs. Coût estimé 152.000 euros tvac. Des carottages seront en outre réalisés pour identifier si d’autres endroits que ceux déjà prévus pour ce montant nécessitent une opération similaire… Ces travaux devraient être réalisés au plus tôt pour permettre la suite du chantier. Unanimité.

On trouve au point 10, comme le prévoit le code de la démocratie locale, le tableau récapitulatif des rémunérations individuelles et avantages en nature perçus en 2018. Validé à l’unanimité.

Le point suivant propose l’engagement d’une accueillante extra-scolaire à temps partiel. Unanimité.

Le point 12 valide le cahier des charges relatif à la désignation d’un auteur de projet pour l’élaboration d’un schéma de développement communal (SDC). Une charge de travail estimée à 80.000 euros ttc. Le point est voté majorité contre opposition, cette dernière justifiant son vote par le fait qu’elle n’avait pas validé le SDC.

1934179477.JPGLe point 13 présentait la décision de passer un marché public avec une intercommunale pour la reconversion du site des anciens établissements Gilson.

D’emblée, le bourgmestre, Benoît Closson annonce que ce point est retiré. Mais l’opposition lance des questions auxquelles la majorité répond.

- Avez-vous reçu des nouvelles du Conseil d’Etat ?

- Non, mais le Conseil d’Etat ne doit pas nous bloquer dans la gestion de ce dossier.

On apprend alors que la majorité souhaite créer un marché couvert au sein du périmètre défini par le PCA. Plus précisément sur le site des anciens établissements Gilson t monter ce dossier avec Idélux Projets Publics. Elle souhaite confier à l’intercommunale trois actions :

* la gestion du marché public de désignation d’un auteur de projet pour l’étude du schéma directeur (7.518 euros, montant voté lors de la modification budgétaire présentée au point 1 de ce même conseil communal).

* accompagner l’auteur de projet sélectionné et la commune pour l’élaboration du schéma directeur et du dossier de revitalisation (11.277 euros).

* les accompagner pour la rédaction du dossier qui vise, entre autres, à faire reconnaître le site comme site à réaménager (SAR), ce qui offrirait une subsidiation plus conséquente mais nécessite une étude de sols pour mettre en évidence d’éventuelles pollutions (6.766 euros).

- On a reçu Idélux (Projets Publics) à plusieurs reprises et cette intercommunale possède l’expertise et la maîtrise de ce genre de dossiers.

- Vous êtes conscient que ce dossier a pourri la législature précédente ?

- Nous ne le savons que trop bien.

- La tentative de marché qui a déjà eu lieu n’a pas été un succès…

- On n’est plus en 2004 mais en 2019. Les temps changent et les mentalités évoluent. Aujourd’hui, une partie de la population souhaite opter pour des circuits courts.

- Parle-ton de nouvelles liaisons entre ce marché couvert et les voiries existantes ?

- Non, mais d’une liaison au départ du parking Pasquasy.

- Comment une commune et une intercommunale pourraient-elles intervenir sur un terrain privé ?

- Nous comptons en acquérir une partie via des subsides. Mais tout ceci n’est pas encore finalisé, nous en reparlerons en septembre avec un plan financier.

Le bourgmestre ponctue en disant que c’est le point retiré qui a le plus suscité le débat. À suivre donc !

Le point 14 établit la composition de la nouvelle CCATM (Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de Mobilité) qui sera présidée par Mathilde Dumonceau de Wellin. Unanimité. Cliquez ici

Enfin, le point 15 a désigné les représentants communaux au sein de la Maison du tourisme de la Haute-Lesse, Annick Mahin et Benoît Closson pour la majorité, siégeront à l’assemblée générale et au conseil d’administration, Guillaume Tavier représentera la minorité à l’assemblée générale. Unanimité.

887625820.2.gifVient ensuite le point en urgence qui vise à concéder la jouissance du terrain de la pêcherie de Lomprez à un club de pétanque en formation. En échange, celui-ci s’occuperait de l’entretien. Ce qui libérerait les services communaux. Unanimité.

La partie publique de ce conseil communal se termine par une communication du bourgmestre au sujet des fréquentes coupures de courant qui touchent Wellin. Des contacts ont été pis avec Orès qui a bien conscience du problème et étudie une solution.

David Pierson

bar2.gif

La vidéo de la séance

0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel