Wellin - "PCA Gilson" : lettre ouverte (et projet alternatif) de Monsieur Damien Balfroid au conseil communal...

damien balfroid.JPGVous trouverez ci-dessous, in extenso, une lettre ouverte de Monsieur Damien Balfroid au conseil communal concernant le site des anciens établissements Gilson, dont il est le propriétaire.  Ce texte, qu'il nous demande de publier, est agrémenté de plusieurs illustrations sur lesquelles vous pouvez cliquer afin de les visionner dans un plus grand format.  

Cliquez sur "lire la suite" ci-dessous à droite afin de prendre connaissance de cette lettre ouverte...

bar2.gif

wellin,commune,pca,gilson,plan,communal,aménagement,damien,balfroid,entreprise,lettre,ouverte,conseil,collège,bourgmestre,échevin,conseiller,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre

Lettre ouverte au conseil communal de Wellin

Evolution du projet « PCA GILSON » en « Permis de constructions groupées »

"Madame la Bourgmestre,

Messieurs les Échevins,

Messieurs les conseillers communaux,

Afin d’être positif et constructif, dans un esprit d’apaisement général avec les riverains et les opposants, d’une volonté d’aboutir enfin à un véritable dialogue avec la commune (à défaut de pouvoir générer un véritable partenariat Public-Privé), nous vous proposons d’introduire un permis de constructions groupées sur la totalité de la zone qui nous appartient, en lieu et place du P.C.A.

En effet, comme vous l’avez constaté, l’enquête publique de ce début d’année relative au P.C.A. GILSON, a cristallisé l’animosité des riverains et des wellinois, et ceux-ci se sont exprimés massivement contre ce plan communal.

Une pétition a recueilli 529 signatures (246 ménages précisent les autorités), un record absolu pour notre commune.

Ceci confirme ce que nous mettons en avant depuis bientôt deux ans ; le cadre déterminé dans le document fait peur.

Il suscite des inquiétudes en terme de densification extrême de la zone, de destruction d’une sapinière qui n’est pas la propriété du promoteur concerné, de modifications des règles des lotissements qui régissent actuellement les propriétés voisines et de contraintes rigides et néfastes au promoteur.

Il suscite également des craintes chez les riverains en raison des expropriations inhérentes à un tel projet d’envergure, immédiates ou futures, tel que le PCA le permettrait à tout le moins de manière indirecte.

Le résultat est une énorme levée de boucliers et une opposition farouche à un projet de réhabilitation avant même que celui-ci ne voit le jour concrètement.

wellin,commune,pca,gilson,plan,communal,aménagement,damien,balfroid,entreprise,lettre,ouverte,conseil,collège,bourgmestre,échevin,conseiller,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreNous tenons donc, une fois de plus, à préciser notre position et nos objectifs qui ne sont absolument pas l’urbanisation à outrance des lieux, ou la création d’un quartier invivable en plein cœur de Wellin !

Opérateur immobilier installé sur notre commune depuis plus de 20 ans, nous sommes parfaitement conscients du potentiel d’acquéreurs local et régional.

Il n’est pas du tout dans notre intérêt, ni dans nos intentions, de nous lancer dans des projets immobiliers pharaoniques qui se révèleront ensuite impossibles à mettre en oeuvre.

Nous sommes surtout confrontés quotidiennement aux réalités économiques, et nous sommes tenus de pouvoir constamment nous adapter au marché pour pouvoir assurer la pérennité de notre entreprise et de l’emploi.

En effet, dans le domaine de l’immobilier, le marché est en constante évolution, les règlements changent constamment. D’année en année le marché est différent car les règles bancaires changent également.

Nous devons donc pouvoir nous adapter rapidement, et ceci explique pourquoi nous ne souhaitons absolument pas nous enfermer dans un P.C.A. qui figera la situation pour 17 ans.

D’autant que, nous vous le rappelons, dans la situation actuelle, (et donc sans PCA), tous les permis déposés sur cette zone doivent impérativement être traités, approuvés ou refusés par le Collège communal, sans exception.

La décision finale est, et restera toujours, dans les mains du pouvoir communal.

A quoi bon ajouter un cadre plus restrictif encore au seul opérateur propriétaire du site ?

La mise en oeuvre d’un P.C.A. pour pouvoir assurer une cohérence dans l’urbanisation de toute la zone a un sens quand plusieurs opérateurs pouvaient acquérir des parties différentes de celle-ci. Ou éventuellement, si la commune était propriétaire d’une partie du site et souhaitait légitimement imposer ses vues.

Mais aujourd’hui qu’un seul opérateur est propriétaire de l’ensemble ? Qu’est ce qui peut justifier pareil acharnement ?

wellin,commune,pca,gilson,plan,communal,aménagement,damien,balfroid,entreprise,lettre,ouverte,conseil,collège,bourgmestre,échevin,conseiller,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreLa réhabilitation de ce site rencontre des objectifs communs à toutes les parties, mais il faut que chacun se respecte et puisse s’exprimer afin que le projet final soit réaliste, sinon, il ne verra tout simplement jamais le jour, et le chancre restera chancre avec une situation qui va se dégrader d’année en année.

Ce n’est pas l’intérêt du propriétaire, ce n’est pas du tout l’intérêt des riverains et encore moins des pouvoirs publics.

Ce permis a donc pour objectif de fixer clairement notre projet d’aménagement global de l’ensemble de la zone.

Une fois passé à la loupe, examiné sous tous ses aspects par les différentes administrations, en concertation avec les riverains et les pouvoirs communaux, il sera valable 5 ans.

5 ans qui nous permettront de voir si le projet répond oui ou non aux attentes du marché.

Si le projet suscite de l’intérêt, nous en serons les premiers ravis, mais si ce n’est pas le cas, nous ne nous fermons ainsi aucune porte pour le faire évoluer en l’adaptant au mieux à la demande, tout en conservant l’esprit de ce que nous souhaitons tous sur ce site.

Car, et vous le constaterez quand vous découvrirez les projections 3D ci-dessous, le projet répond à vos préoccupations exprimées à travers la rédaction du projet de P.C.A. Notre volonté est de proposer un quartier de haute qualité en plein centre de Wellin, un quartier articulé autour d’un parc convivial et piétonnier agrémenté de bancs publics, d’arbres, d’un point d’eau, etc.

Nous souhaitons proposer 6 types de logements différents sur trois implantations.

Tous les logements seront très basse énergie, et, en travaillant actuellement sur certains concepts mis en œuvre dans les nouveaux éco-quartier, nous allons pouvoir proposer aux candidats acquéreurs certaines unités parfaitement autonomes énergétiquement.

wellin,commune,pca,gilson,plan,communal,aménagement,damien,balfroid,entreprise,lettre,ouverte,conseil,collège,bourgmestre,échevin,conseiller,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreNous disposerons donc, d’une part, d’une série d’appartements dans les anciens ateliers actuels. Appartements desservis par un ascenseur, et donc également destinés à des personnes âgées ou à des personnes à mobilité réduite, dans des budgets accessibles à des jeunes qui ne disposent parfois pas d’un apport suffisant pour envisager la construction d’une maison. Ces appartements comprendront 1, 2, ou 3 chambres.

Un second ensemble de trois maisons à l’entrée du site, une maison deux chambres, une 3 chambres et une quatre chambres, chacune avec un jardin exposé plein sud.

Enfin, à droite du site, un ensemble de huit petites maisons mitoyennes avec jardins, comprenant 3 ou 4 chambres, le tout articulé autour du parc.

Si cette formule rencontre votre adhésion, après concertation, un permis complet sera déposé, et dans le cadre de la procédure, il fera l’objet d’une enquête publique.

Chacun aura alors le loisir de formuler toutes les questions et remarques qu’il souhaite, nous nous ferons un devoir de répondre individuellement et d’adapter le projet le cas échéant et quoiqu’il en soit, le dernier mot reviendra au Collège communal.

Cette proposition nous semble le meilleur moyen d’une part de respecter les 246 familles qui ont rejeté en bloc ce projet de P.C.A. lors de l’enquête publique et d’autre part, d’accorder les intérêts de toutes les parties en mettant un terme définitif aux tensions et aux conflits.

Bien cordialement,

Pour l’entreprise Balfroid-Magnée, Damien Balfroid"

bar2.gifwellin,commune,pca,gilson,plan,communal,aménagement,damien,balfroid,entreprise,lettre,ouverte,conseil,collège,bourgmestre,échevin,conseiller,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre

wellin,commune,pca,gilson,plan,communal,aménagement,damien,balfroid,entreprise,lettre,ouverte,conseil,collège,bourgmestre,échevin,conseiller,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre

wellin,commune,pca,gilson,plan,communal,aménagement,damien,balfroid,entreprise,lettre,ouverte,conseil,collège,bourgmestre,échevin,conseiller,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre  wellin,commune,pca,gilson,plan,communal,aménagement,damien,balfroid,entreprise,lettre,ouverte,conseil,collège,bourgmestre,échevin,conseiller,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre

bar2.gif

0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.