Wellin : l'A.S.B.L. "Itinéraires Wallonie" interroge les candidats aux élections communales

logo itinéraire wallonie.gifL'A.S.B.L. "Itinéraires de Wallonie", spécialisée dans la défense des chemins dans toute la Wallonie, a décidé dans un souci démocratique d'interroger les candidats aux élections sur l'épineux sujet de la défense de la petite voirie.


Monsieur Philippe Corbeel, Administrateur de cette A.S.B.L. et résidant à Chanly a donc décidé d'interroger les quatre "chefs de listes" de notre commune.  Pour ce faire, il leur a transmis le courrier que vous trouverez en annexe (cliquez sur "lire la  suite" ci-dessous à gauche).

D'un commun accord, nous avons estimé intéressant d'en faire part à la population wellinoise via le blog.  Si le sujet vous intéresse, vous pouvez laisser vos commentaires sous cet article.  Une autre note paraîtra ultérieurement avec les réponses des personnes interpellées.

bar2.gifLa lettre de Monsieur Corbeel aux candidats : Itinéraires Wallonie.pdf

Le site internet : http://www.itineraireswallonie.be/bar2.gif

chemin de campagne.jpg

Chanly  le 23 septembre 2012

 

 

Votre correspondant : M. Corbeel Philippe

Rue de la Boverie 12 6921 Chanly

084 38 72 72- + p.corbeel@hotmail.com

 

 

 

A l’attention des chefs de file des différents partis candidats aux élections communales 2012 - Wellin

 

 

Objet : vos engagements futurs en matière de petites voiries

 

Madame, Monsieur le chef de file,

Un nombre important d’électeurs de la commune accordent beaucoup d’importances aux petites voiries car elles constituent un patrimoine exceptionnel destiné à la balade sportive ou récréative, aux déplacements entre quartiers, hameaux et villages, mais constituent aussi un atout économique pour notre région (pour les agriculteur et exploitants forestiers mais aussi pour l’hôtellerie et l’HORECA via le "tourisme vert").

Objectivement notre association salue et félicite la commune, particulièrement une frange non négligeable du personnel communal pour sa volonté farouche de défendre nos petites voiries.

En outre, nous sommes conscients de la nécessité de respecter la spécificité des acteurs du monde rural. Néanmoins, ce respect ne peut jamais se faire au détriment du patrimoine public.

Malheureusement, force est de constater que le collège communal en place actuellement réagit souvent de manière timorée devant les difficultés rapportées par les usagers doux et accuse un bilan faible qu'il s'agisse de police (défend peu le patrimoine viaire, manque de conviction et attitude laxiste face aux accapareurs,…), ou d'entretien  (présences de nombreux chancres en bordure ou sur les chemins).

Les usagers souhaitent plus de considération et un changement d’attitude.

Pourriez-vous dès lors nous communiquer avant le 6 octobre 2012 les engagements que les membres de votre liste tiendront vis-à-vis des petites voiries en matière de police, d'entretien ou d’investissement (humain et matériel).

Nous ne manquerons pas de communiquer vos engagements à tous les habitants et associations de la commune qui portent un intérêt aux chemins et sentiers.  

Dans l’attente d’une réponse, veuillez agréer,  Madame, Monsieur le chef de file, l’expression de nos salutations distinguées.

 

Pour l’ASBL « Itinéraires Wallonie »,                                                                             

 

Philippe Corbeel.

Administrateur

 

 

         Copies aux habitants et associations de la commune qui portent un intérêt aux chemins et sentiers.

4 commentaires Imprimer

Commentaires

  • Monsieur l’administrateur,
    Cher Philippe,

    Nous partageons votre analyse de la situation au niveau local et regrettons que certains dossiers litigieux n’aient pas encore pu aboutir et sommes d’avis que le bilan de cette législature est insuffisant sur ce point.

    Nous comptons tout mettre en œuvre pour la préservation des chemins et sentiers communaux. L’exemple de la Commune de MANHAY (HARRE) mérite d’être cité : les sentiers publics ne se monnayent pas !

    Nous avons la chance de vivre dans une Commune bénéficiant d’un environnement naturel exceptionnel avec de magnifiques paysages et balades « douces ». Nous sommes d’avis que ce patrimoine doit être préservé à la fois en raison de sa beauté (avec toutes les retombées en matière de tourisme durable que l’on peut en attendre), mais également en raison du fait que les itinéraires de voies lentes constituent une alternative sécurisée au « tout à la voiture ».

    Dans cette perspective, nous souhaitons mettre en valeur des sites remarquables et itinéraires de promenades lentes (pédestres, équestres, etc..). Nous assurerons l’entretien des chemins et sentiers publics dont certains propriétaires privés veulent s’accaparer. Pour atteindre ces objectifs, la Commune devra :

    - mieux collaborer avec la Maison du Tourisme qui est un partenaire bénéficiant d’une connaissance du terrain et qui bénéficie d’une vision globale du territoire de la Haute-Lesse (notamment pour un balisage identique sur le territoire de la Haute-Lesse, ainsi que l’entretien concerté entre Communes via les Wallo-nets) ;

    - renforcer en moyens humains le service forestier communal (SFC) mis en place sous l’actuelle législature - sur ma proposition lorsque j'étais Echevin des travaux - qui se réunit régulièrement avec le DNF (partenaire essentiel puisque la plupart des itinéraires concernés traversent la forêt) et étendre les missions du SFC à l’entretien des sentiers et petits chemins publics forestiers en concertation avec les Wallo-nets ;

    - collaborer pro-activement avec la Région Wallonne et d’autres partenaires en vue d’être retenue « Commune-pilote » pour la mise à jour de l’atlas des chemins ;

    - solliciter des subsides dans les cadre d’appels à projets de la Région Wallonne (exemple du PIC VERT) en matière de mobilité lente en vue d’un maillage cohérent au sein de notre territoire (haute-lesse) ;

    - être attentive au placement de revêtements adaptés au caractère rural/forestier et à l’utilisation d’outils et/ou produits respectueux de l’environnement ;

    - faire valoir ses droits en justice s’il le faut, sans tergiverser de trop longs mois perdus.


    Je reste à votre écoute et à votre disposition pour parler de ce thème important pour notre Commune.

    Bien cordialement,

    Pour la liste « Avec Vous »
    Benoît CLOSSON
    0475/82 41 93

  • Messieurs et Mesdames les membres de l’ASBL » Itinéraires Wallonie »,

    Nous sommes bien conscients qu’une volonté plus forte aurait été nécessaire pour défendre de manière constante notre patrimoine naturel qu’il s’agisse de nos sentiers ou de notre forêt. Comme notre groupe politique l’a fait tout au long de la législature, nous resterons bien sûr attentifs au bien commun et à la sauvegarde de notre patrimoine naturel et viaire. De par mes attributions, j’ai été en contact direct avec des personnes qui invoquaient la prescription trentenaire ou d’autres raisons pour se saisir d’un bien communal. Je leur ai, à chaque fois, rappelé que l’intérêt général primait et primera toujours sur l’intérêt particulier et que cela valait pour tous.

    L’un ou l’autre chemin ont été ré-ouverts comme le chemin des Minires à Wellin, le chemin L48 à Fays- Famenne (qui descend au pont des salins), le chemin de liaison entre Froidlieu et Revogne et nous comptons poursuivre en ce sens. Le chemin 61 et le chemin Saint Hubert font partie de nos priorités et doivent être traités en début de nouvelle législature, les choses n’ayant que trop duré. Nous travaillerons aussi par rapport au décret du gouvernement wallon visant à modifier la loi du 10 avril 1841 sur les chemins vicinaux (attributions de Monsieur Nollet, ministre du développement durable) pour établir le cadastre des sentiers et chemins vicinaux et actualiser l’atlas des chemins vicinaux.

    Si vous lisez notre programme, vous verrez aussi que nous parlons d’un plan communal de mobilité ce qui permettra de répertorier l’ensemble des sentiers et liaisons inter villages à entretenir, maintenir ou réhabiliter.

    La mobilité douce fait partie intégrante du plan communal de développement rural que nous comptons bien poursuivre dans les années à venir. Un contact informel a d’ailleurs déjà été pris avec les amis du rail.

    Nous ne manquerons pas de prendre contact avec vous dans le futur afin d’entendre vos propositions sur cette thématique.

    Au plaisir de vous rencontrer
    Pour la liste « Osons ! »
    Anne Bughin
    0473/76.42.45.

  • Voici la réponse faites à Mr Corbeel par Mme Valérie Tilman au nom de la liste "Ecolo" :

    "Cher M. Corbeel,

    L’objectif premier de notre liste Ecolo n’est pas d’obtenir des élus à tout prix, mais de faire de la sensibilisation. Notre démarche vise à faire pression sur les futurs élus en montrant qu’une partie des citoyens de Wellin sont demandeurs d’une vision et d’une action sociale et environnementale plus marquées.

    Il est légitime que vous souhaitiez connaître notre avis sur cette question, et il est évident, pour vous répondre, que vos revendications convergent avec celles des écologistes. Si vous consultez notre programme sur notre site www.wellin.ecolo.be, vous constaterez que les réseaux lents et la protection du patrimoine sont des points centraux de nos projets.

    Mais, même si notre liste obtenait un élu, il faut être conscient que ce ne seront pas les écologistes qui feront seuls la politique communale. Rien ne garantit que, même avec un élu, nous ayons les coudées franches sur tous les dossiers. Ce dossier est au centre de nos revendications, mais tant que vous ne susciterez pas un consensus ou une majorité parmi les élus sur cette question, rien ne garantit, même s’il s’agit d’un point qui nous tient à coeur à nous écologistes, que nous puissions concrètement disposer des moyens de le mettre en oeuvre envers et contre tous. Ceci dit, au vu des programmes des autres listes, il semblerait que la mobilité soit au coeur des projets de tous les candidats, ce qui me semble de bon augure.

    Si j’étais vous, voici comment je procèderais : vous devriez poursuivre votre action de lobbying auprès de l’ensemble des élus après les élections, et pourquoi pas organiser une consultation auprès des citoyens sur cette question, soumettre le résultat de cette consultation aux élus (de nouveau, après les élections), et faire un battage médiatique pour que les élus respectent les orientations qui résultent de la consultation populaire (même si celle-ci n’a aucune valeur juridique dans notre pays, elle n’en est pas moins indicative de ce que veulent les citoyens de la commune).

    Bien à vous,

    Valérie Tilman"

  • A l'attention des Administrateurs de l'ASBL "Itinéraires de Wallonie",
    Mesdames et Messieurs,

    En réponse à votre courrier du 23 septembre 2012, voici ce que préconise le groupe "Union Communale Wellin" dans les matières concernées:

    Tout d'abord, il m'est impératif de rappeler que dans quelque domaine que ce soit, nous agirons prioritairement et objectivement dans l'intérêt de la collectivité.
    Nous baserons notre réflexion sur l'écoute et le dialogue et assumerons nos choix.

    Il est effectivement regrettable que certains chemins de notre patimoine aient été englobés de manière volontaire ou involontaire par des propriétaires privés.
    On s'engage à les rendre accessibles au public. Néanmoins, nous préconiserons des solutions acceptables pour tous plutôt qu'une longue, périlleuse et onéreuse procédure judiciaire. La nouvelle loi supprimant la prescription trentenaire facilitera et clarifiera les démarches.

    Etant un adepte de la promenade, je constate qu'en général, nos chemins sont propres et relativement bien entretenus et ce, grâce au travail de nos ouvriers, des Wallonets et de nos quelques bénévoles qui participent à la semaine "Commune Propre". Bien entendu, tout n'est pas parfait et certaines zones restent sensibles. On s'engage donc à intensifier la répression. Notre réflexion ne s'arrête pas là: Nous sommes d'avis que l'éducation est à la base de tout changement durable. Il est donc primordial de sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge à l'importance du respect: Respect d'autrui, de l'environnement et du matériel.

    Nous invitons vos administrateurs et la population à parcourir le tronçon reliant le Moulin de Daverdisse à Gembes via le Pic Vert; Cette réalisation commune Wellin-Daverdisse mérite le détour...

    Nous restons à votre écoute.

    Recevez nos plus sincères salutations.

    Pour "Union Communale Wellin".
    Thierry DAMILOT

Les commentaires sont fermés.