Une brève de l'ami Jo : "Après ça, tout est possible" (17/04/2016)

tour-de-controle.jpgAprès ces terribles attentats terroristes qui visent à mettre le pays par terre, comment se peut-il que des imbéciles insensés autant qu’inconséquents choisissent ce moment  pour lancer une action d’arrêt de travail.

Moment crucial s’il en est pour notre aérodrome national qui commençait à peine à se remettre du terrible attentat qui l’a immobilisé durant plusieurs jours.

Ci-dessous quelques extraits d’articles d’une presse pratiquement unanime à ce sujet :

Mais attention, finalement selon ces gens, ce n’était pas vraiment une grève !  Non, selon eux, l’accord signé ce mardi aurait subitement rendu le personnel… malade. « Ils ont été bouleversés par la nouvelle. Ils ont ressenti des palpitations. Ce qui les empêchait d’effectuer correctement leur boulot ».  Donc, en plus, ils se fichent de la gueule des gens, pensant qu’on est prêt à croire à une épidémie subite n’infectant que ce secteur de cons-voyeurs du ciel !

Avouez, ces temps-ci on, est servi : il y en a pour tous les goûts.

En vrac :  attentats,  arrêts de travail indécents, « Panama papers» et ses tricheurs à tous les niveaux, Ministre incapable et menteuse soutenue par son Premier,  la FGTB qui s’apprête à redescendre dans la rue (prépare-toi Raymonde !), travailleurs qui démolissent leur usine  poussés au suicide par des patrons dégueulasses,  des ministères qui passent d’une main à l’autre, que ce soit pour incompétence ou pour fraude supposée, de nouvelles taxes en vue, notamment sur les casinos et jeux de hasard.

taxes.jpgParlant de taxe, à propos, pour finir, que restera-t-il à taxer ? Les animaux de compagnie ou, comme dans le temps, un impôt sur les fenêtres ? Pourquoi pas la TVA sur les soins de santé, sur les procès-verbaux, sur les frais de justice, sur les collectes à l’église ? Pourquoi pas une boîte noire sur la sébile du mendiant  tant qu’on y est ?

Par contre voulez-vous parier que, comme lors des scandales dénoncés ces derniers temps dont déjà on ne parle plus, l’affaire « Panama papers » tournera en eau de boudin ?

Le fameux vote sur le « secret des affaires » a fini par passer, sinon, les dépassements de délai raisonnable et les vices de formes et de procédure font également l’affaire.  Et si cela ne suffisait pas, il n’y aurait pas de problème pour trouver d’autres raisons.  Et on re-taxera…

Jo

bar2.gif

07:00 | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |