smartphone

  • Wellin : enquête sur le fonctionnement de l'Espace Public Numérique (EPN)...

    epn-logo-coul-vague72.pngMadame Valérie Martin, animatrice de l'Espace Public Numérique de Wellin a mis en ligne un  sondage afin de prendre connaissance des souhaits des citoyens de la commune de Wellin concernant l'EPN. Les résultats permettront de planifier les formations/ateliers et stages et organiser l'espace public wellinois.
    Pour participer à ce sondage, il vous suffit de compléter le formulaire en ligne que vous trouverez ci-dessous (ou en cliquant ici).

    La participation à ce sondage anonyme n'implique aucune inscription aux formations cochées. Lorsque des formations que vous avez cochées seront planifiées, vous serez informés sur le site de www.epn-haute-lesse.be.

    epn divers.jpgCe sondage sera clôturé le 28 février 2018.

    Vous pouvez également communiquer vos souhaits par mail à l'adresse epnwellin@gmail.com ou par courrier dans la boîte aux lettres de la Maison des Associations de Wellin (172, rue de Beauraing, 6920 Wellin).  Pour vous aider, une version papier du présent sondage est disponible en cliquant ici.
     
    bar2.gif
    Le sondage en ligne : cliquez ici
     
    La version papier : cliquez ici
    bar2.gif

    2652177753.JPG

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : elle répare tablettes et smartphones...

    de wergifosse wellin.jpgAccessoires à la mode, les tablettes et les smartphones ont un coût pour le portefeuille. Quand un écran se fendille, qu’un bouton est usé… nul n’est toutefois besoin de le jeter. À Wellin, Caroline de Wergifosse vient à bout de tous ces petits problèmes techniques. À un prix généralement nettement moindre que si vous aviez dû le remplacer par un neuf...

    bar2.gifToutes les infos sur le site de La Meuse : cliquez icibar2.gif

    Son site internet : http://www.sos-smarttab.be/bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Décroche ou tes parents bloquent ton smartphone ! Les ados vont détester…

    smartphone.jpgJamais sans mon smartphone ! Les ados adorent ces petits bijoux de technologie et les applications qui les enrichissent… Mais il y en a une qu’ils vont détester : « Ignore no more » (« Ne m’ignore plus »). Une application qui permet aux parents de bloquer l’appareil de leur enfant s’ils ne répondent pas à leurs appels...

    bar2.gif

    C’est en quelque sorte la revanche des parents. Leur nouvelle héroïne se nomme Sharon Standifird, une mère de famille américaine. La Texane a découvert la parade aux appels manqués sur les smartphones de ses enfants. Fini la surdité passagère du fiston qui n’a pas envie d’entendre maman lui rappeler l’heure du « couvre-feu » ou la distraction de la petite dernière trop occupée à se lâcher avec ses copines.

    sharon standifird.jpgBien aidée par des experts, Sharon vient de lancer une application qui est déjà disponible sur les  téléphones Android et que l’on annonce prochainement sur iPhone. Il n’en coûte que 1,49 euro aux parents intéressés… et une maîtrise de la langue anglaise puisque l’application n’existe actuellement que dans la langue de Shakespeare.

    Mais l’effort en vaut la peine : « Ignore no more » semble imparable. Plus possible de ne pas répondre sous peine de ne plus rien pouvoir tirer de son smartphone complètement paralysé. Plus de SMS, plus de jeux, plus d’internet. Rien de rien ! Votre enfant sera obligé de vous rappeler puisque c’est vous qui lui donnerez le code permettant de débloquer son bien le plus précieux.

    Absolument génial… ou abominablement diabolique ? Chacun se fera sa religion, mais une chose est sûre : faut pas lui écraser les santiags à la Sharon ! Vétéran de la guerre du Golfe, elle adore les défis et elle a même, paraît-il, déjà escaladé le Kilimandjaro, en Tanzanie. « Mettre au point cette application n’était qu’un défi de plus », a-t-elle expliqué. « J’ai travaillé des mois avec des développeurs pour y parvenir. »

    ignore no more.jpgMême le fils de la dame a bien été obligé de reconnaître que sa mère avait du génie. « Je pensais que c’était une bonne idée, mais pour les autres, pas pour moi », a ainsi expliqué Bradley à des journalistes américains. Il n’y a pas de miracle : les mères adorent, mais les fils et filles jouent déjà aux fléchettes sur la photo de la militaire. Histoire de bien retourner l’application dans la plaie, la publicité sur le Google Play Store insiste sur l’installation facile et la quasi-impossibilité pour vos enfants de contrer l’application.

    Chiche ?

    Source : le blog de Nassogne

    bar2.gifPour accéder au Google Play, cliquez ici...

    Pour accéder au site internet, cliquez ici...bar2.gif

    0 commentaire Imprimer