sdf

  • Halma (Wellin) : une opération locale de solidarité en faveur des sans-abris...

    sans abris.JPGConfronté et touché récemment par le sort peu enviable de sans-abris lors d'une visite à Namur, Monsieur Fabrice Lavallée, habitant de Halma, a décidé de ne pas rester les bras croisés.  C'est ainsi que, via sa page facebook (cliquez ici), il a lancé un appel afin de leur venir en aide, surtout pendant cette période d'offensive hivernale.  Cet appel a immédiatement mobilisé de nombreuses personnes et les dons ou offres de services ont commencé à affluer. 

    Dans un premier temps, il se propose de centraliser les divers dons et de les porter lui-même aux personnes qui sont dans le besoin, accompagné d'une soupe bien chaude.  Il a besoin de couvertures, de vêtements, de nourriture non périssable, de thermos, de boissons, etc...  Le surplus éventuel serait dirigé vers une association qui s'occupe de cette problématique (Resto du Cœur, Une Main Tendue,...).  Toutes autres aides de services sont évidemment les bienvenues...

    fabrice lavallee.jpgSi vous désirez participer à ce projet solidaire "pour donner de l'espoir et de la chaleur", vous pouvez le contacter par téléphone au 0494/04.87.04 ou via sa page Facebook (cliquez ici).  Les dépôts se font à son domicile : rue Bérotais, 66c à 6922 Halma.

    bar2.gif

    1 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "S.D.F."

    picsou.jpgSelon « l’Avenir.net, » la Belgique compte 358.219 millionnaires en dollars, dont plus de 100.000 millionnaires en euros et hors biens immobiliers.  Il y aurait aussi 8 milliardaires.

     

    358.219 millionnaires + 8 milliardaires, cela nous fait 358.227 S.D.F. (Sans Difficultés Financières). Je pense d’ailleurs, qu’il n’est même pas nécessaire d’en arriver à de tels montants pour mériter cette qualification de « sans difficultés financières ».

    Pourtant, ces privilégiés, touchent religieusement des « allocs », comme le commun des mortels, étant donné le principe qui régit notre système d’allocations familiales qui juge qu’un enfant, qu’il soit fils de riche ou fils de pauvre ne peut subir de "discrimination" !

    Ce n’est pas la première fois (voir ma brève du 30 août 2015 - cliquez ici) que j’écris sur un sujet dont je sais qu’il est diversement apprécié, mais je continue à trouver cela honteux autant qu’illogique. Surtout quand un gouvernement commence à devoir raboter sur les « avantages » sociaux afin de boucher des trous de dizaines de millions d’euros.

    Pour mieux se rendre compte de ce que représente cette ineptie amorale, voilà ce que ça donne quand on la multiplie par le nombre de nos SDF.

    J’ai trouvé sur le web les divers montants des allocations familiales, ils sont de 90 euros pour le premier enfant, 167 pour le second et 249 pour chaque enfant suivant.

    Pour évaluer le nombre de familles S.D.F, allocataires j’en ai divisé le nombre total par quatre.

    calcul bénéfice.jpgD’abord par deux, tenant compte que les deux parents d’une même famille peuvent être millionnaires.  Puis encore une fois par deux, présupposant que la moitié de ces mêmes familles n’ont pas ou plus d’enfants à charge.

    Cela donne 89.556 familles S.D.F. bénéficiant des allocations familiales.

    En leur attribuant forfaitairement une moyenne de 2,5 enfants par couple, cela correspond à des allocations familiales mensuelles de 90+167+124 soit 341 euros.

    Ou, par an, 4.092 € pour chacun des 89.556 ménages de milliardaires.

    Et 89.556 ménages S.D.F. touchant chacun 4.092 euros ça donne : 366.465.198 euros !

    366 Millions,465.198 euros. Par an

    Plus de 366 millions d’euros, de quoi reboucher, non des trous, mais des « cratères », non ?

    Ce calcul que certain ne manqueront surement pas de qualifier de simpliste, ne se base sur aucune étude officielle mais en réajustant le nombre de millionnaires comme je l’ai fait, si différence il devait y avoir, je crois qu’elle aggraverait encore ce chiffre.

    pauvre.2.jpgJ’ajouterais que je trouve tout autant illogique, honteux et même amoral, le fait que la ristourne sur les frais pharmaceutiques soient les mêmes pour les 358.227 S.D.F. que compte la Belgique que pour la petite veuve qui dépend du CPAS et qui, elle, doit demander au pharmacien de pouvoir payer fin du mois quand arrive sa pension, ou qui doit tout simplement se priver de médicaments.

    Pour rappel, la France, elle, s’est rendue à l’évidence et a commencé à adapter le montant des allocations familiales en fonction des revenus des allocataires.

    Ces « aides sociales » distribuées tant aux millionnaires qu’aux nécessiteux vont-elles devenir le sujet de nouvelles histoires belges ? Je suis curieux de savoir ce qu’en aurait dit Coluche !

    Jo

    bar2.gif

    1 commentaire Imprimer