réponse

  • Wellin - Bulletin communal de février 2017 : la réplique de l'opposition à la réponse du Collège...

    wellin,commune,bulletin,communal,réponse,majorité,collège,opposition,avec,vous,réplique,hôtel,ville,église,fays,famenne,sohier,école,laboratoire,vie,rurale,gestion,personnel,expert,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre,benoît,clossonDans le bulletin communal distribué dans vos boîtes aux lettres ce jeudi 16, vous aurez sans doute remarqué (entre autres) l'habituelle page intitulée "Le mot de l'opposition". Moins habituel toutefois : le Collège a inséré sa réponse à cet article dans la même édition.  Il avait d'ailleurs déjà longuement été question de ce bulletin communal lors du dernier Conseil (cliquez ici).

    Le groupe d'opposition "Avec Vous" me fait parvenir sa réplique à la réponse du Collège. Je vous la transcrit ci-dessous telle que je l'ai reçue...
    Afin que les choses soient claires pour tout le monde, je vous insère également les divers articles qui composent cette "saga" jusqu'à présent...

    bar2.gif
    Le mot de l'opposition : cliquez ici ou ici
    La réponse du Collège : cliquez ici ou ici

    bar2.gif
    Cliquez sur "lire la suite" ci-dessous à droite afin de prendre connaissance de la réplique de l'opposition...bar2.gif

    Lire la suite

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : Communication de la coordination "Non au PCA" (Réponse à un article de "L'Avenir du Luxembourg")...

    1934179477.JPGVous trouverez ci-dessous une communication de la coordination “Non au PCA”.  Celle-ci est parue ce jeudi dans « L’avenir du Luxembourg » en guise de droit de réponse à un article paru le 28 juin dans le même journal.  Les membres de la coordination souhaitent que ce texte soit également mis en ligne dans son intégralité sur le Blog de Wellin afin que le plus de monde possible en soit informé…  Voilà qui est fait…

    bar2.gif

    Cliquez sur « Lire la suite » ci-dessous à droite

    Lire la suite

    0 commentaire Imprimer
  • Le point de vue de la Bourgmestre Anne Bughin à mi-mandat...

    anne-bughin.jpgDéjà trois années de passées depuis les dernières élections communales : nous en sommes donc arrivés à la mi-mandat.  Toute cette semaine, la Meuse Luxembourg a interrogé les différents Bourgmestres de la Province en leur posant trois questions…  Vous trouverez ci-dessous cette mini-interview et les réponses données par Anne Bughin, Bourgmestre de Wellin...

    bar2.gif

    1.  Quelle est pour vous la plus belle réalisation de ces trois dernières années ?

    « La construction d’une crèche à Wellin est sans aucun doute le projet qui nous tenait le plus à cœur durant ces trois premières années de mandat », dit Anne Bughin, la bourgmestre de Wellin.  « La crèche sortira de terre d’ici la fin de l’année 2017 et comptera 18 places. Les subsides ont été accordés et l’architecte est en train de confectionner les plans. »

    2.  Quelle sera pour vous la plus belle réalisation des trois années à venir ?

    « Le logement tremplin pour les jeunes à Wellin est un dossier que nous voulons mener à bien durant les trois prochaines années de mandatures », dit la bourgmestre. « L’idée est de rénover un bâtiment pour y construire quatre appartements afin d’encourager les jeunes à vivre dans notre commune. En plus de loyers avantageux, les jeunes pourront se voir restituer une petite partie de ceux-ci s’ils achètent ou construisent un bâtiment dans la commune, d’où le nom de logement-tremplin. »

    3.  A quoi faudra-t-il être particulièrement attentif dans votre commune d’ici la fin de votre mandat ?

    « Nous devrons être attentifs aux finances communales.  Pour la zone de secours par exemple, nous avons dû débourser 40.000 euros supplémentaires ! Nous sommes de plus en plus mis à contribution par la Région et l’Etat. Il va falloir être vigilant  pour tenir les comptes à flot. »

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Reportage de TV Lux à propos du "PCA Gilson" : "Mea Culpa"...

    SAM_5875 - Copie.JPGSuite à la parution du droit de réponse co-signé par Mme Bughin et Mr Lambert  qui concernait les commentaires que j’avais fait paraître à propos du reportage de TV Lux sur le PCA du site Gilson (cliquez ici), je me sens moralement obligé de faire un mea culpa.  Ce mea culpa ne concerne que les allégations visant à jeter le discrédit sur le blog de Wellin (cliquez ici).  Les autres affirmations du texte sus-mentionné concernent des personnes qui sont suffisamment compétentes et aptes à y répondre elles-mêmes et dont je ne suis évidemment pas le porte-parole…

    bar2.gif

    Madame la Bourgmestre, Monsieur l'Échevin,

    Veuillez m’excuser d’avoir cru que vous étiez au courant qu’en vous engageant en politique, vous alliez être confrontés à des opinions différentes de la vôtre et essuyer des critiques.  Que celles-ci s’exprimeraient partout, et pas seulement dans le cadre feutré et discret de la salle du conseil, comme vous l’avez déjà regretté par le passé…  Il s'agit simplement de la saine manifestation de la démocratie...

    mégaphone.jpgVeuillez m’excuser d’être un des relais de ces commentaires.  De là à remettre en cause mon honnêteté intellectuelle en écrivant que je suscite ces réactions et en sous-entendant que je serais donc de mèche avec vos contradicteurs, il n’y a qu’un pas que vous avez allègrement franchi.  Vous avez toutefois raison de dire que le blog de Wellin fait partie de la presse d’opinionS.  Vous remarquez que j’ai ajouté un « S » au terme « opinionS » et l’ai transcrit en majuscules afin qu’il soit bien visible.  Je m'assigne en effet comme devoir de mettre en ligne TOUTES les opinions, sans pour autant avoir à me prononcer personnellement quant à leur validité ou leur pertinence.  C’est ma conception de la neutralité. Celle-ci semble d'ailleurs convaincre la majorité des lecteurs de mon blog, qui sont également vos administrés.  Seuls les avis insultants, clairement mensongers  ou extrémistes sont écartés.  Dans le même ordre d’idées, vous remarquerez que j’ai évidemment publié votre droit de réponse sans la moindre hésitation, plus par cohérence que par obligation.  Je vous mets en outre au défi de m’indiquer une seule fois l’expression de mon opinion personnelle dans les sujets traités…  Quand bien même cela serait le cas, je n’aurais nullement besoin de votre autorisation.

    Veuillez m’excuser de ne pas citer mes sources de manière suffisamment claire à votre goût.  Je pensais, sans doute naïvement, que le fait de préciser qu’il s’agissait d’un florilège des réactions parues sur Facebook, de citer les noms (en gras et surlignés !) et même d’y joindre une photo des intervenants suffisait à clairement les identifier.  En outre, par correction et souci d’honnêteté, ces personnes ont été contactées personnellement avant la parution afin de demander leur autorisation expresse.  Ce n’est visiblement pas suffisant.  adn.jpgPeut-être faudra-t-il que, dans le futur, je m’arrange pour collecter une empreinte génétique de mes sources, ce qui, je l’espère, permettra de les identifier précisément et sans équivoque?  Le fait que les commentaires aient, entre autres (mais pas uniquement !), été extraits  du compte Facebook de Mr Hérion me paraît tout à fait logique puisque c’est là qu’avait lieu le débat…  J’ai pour habitude d’aller chercher l’information où elle se trouve, cela me facilite singulièrement la vie…

    Veuillez m’excuser de reprendre sur le blog des commentaires « sans autre forme de procès ou de filtre », je vous cite.  Il ne s’agit en aucun cas pour moi d’initier un quelconque procès à qui que ce soit, ce n’est pas mon rôle.  Quant au filtre, il a fonctionné, contrairement à ce que vous avancez.  Je n’ai pas tenu compte de certains commentaires que je trouvais hors de propos dans le cadre de mon blog, mais qui peuvent sans doute trouver par ailleurs leur place dans le débat.  De plus, si j’avais trouvé des réactions positives à ce reportage, je me serais fait un devoir de les publier dans le même élan.  Malheureusement, je n’en ai pas vu, ou elles m’ont échappé.

    stop excuses.jpgVeuillez m’excuser enfin de ne plus m’excuser, de ne rien regretter, de poursuivre sur la voie que j’ai tracée et de continuer à penser qu’on peut œuvrer sérieusement sans se prendre au sérieux…  Je ne peux m’ôter de l’esprit que la pluralité d’opinions et leur libre expression sont des piliers de notre démocratie et peuvent avantageusement faire avancer les choses…

    Philippe ALEXANDRE

    bar2.gif

    5 commentaires Imprimer
  • Réponse de Monsieur Etienne Lambert à l'ASBL "Itinéraires Wallonie"...

    DSCN2020.JPG"Faisant suite à l’intervention du conseiller Benoît Closson lors du conseil communal du 28 août dernier en rapport avec le chemin de Mirwart, le 16 septembre, vous avez, sur le blog de Wellin, publié une réponse venant dune association «Itinéraire de Wallonie» (cliquez ici) s’étonnant de la non priorisation de ce dossier par le Collège et jugeant ma remarque faisant référence à une utilisation relative de ce chemin par les Wellinois comme peu opportune.

    Soucieux de comprendre, j’ai donc demandé à mes connaissances de me dire si elles situaient cet endroit, apparemment de grand enjeu pour les Wellinois, que nous avions d’ailleurs visité en compagnie de Guillaume Tavier et d’Anne Bughin il y a quelque temps déjà.

    A de très rares exceptions près, toutes les réponses ou presque furent négatives. J’invite d’ailleurs le lecteur neutre de ce blog à essayer de situer les lieux en question en fermant les yeux un instant…

    812059103.2.gifInsatisfait par les résultats de cette première démarche, soucieux de comprendre pourquoi ce dossier se retrouvait sur la table du Conseil Communal une seconde fois et animé par l’envie de répondre aux préoccupations réelles des Wellinois, j’ai donc, avec l’aide précieuse de l’administration, recherché cette pétition déposée le 4 novembre 2008 par l’Association Régionale de Tourisme Équestre, dont le secrétariat se trouve à Bastogne et essayé de comprendre sa raison d’être et ses soutiens.

    Si je ne remets évidemment pas en cause le bien fondé de la nécessité de la recherche d’une solution dans ce dossier, présenter ce dernier comme un enjeu majeur de la campagne électorale de 2012 pour les citoyens Wellinois est un raccourci, à tout le moins, sans mauvais jeu de mots…, disons… osé.

    Aucun d’entre nous n’a en effet été interpellé (en dehors de la lettre Itinéraires de Wallonie publiée sur le même blog la semaine avant les élections - cliquez ici) par qui que ce soit à ce sujet lors du cabanage qui a précédé le scrutin communal d’octobre 2012.

    Nous avons, par contre, entendu de nombreuses autres demandes qui nous semblent plus prioritaires dans de nombreux autres domaines (auxquels je ferai référence plus bas) que nous tentons de rencontrer quotidiennement dans le cadre de notre mandat.

    petitions1.jpgVoulant voir si le fait de ne rien avoir entendu à ce sujet lors de notre cabanage était dû à notre mémoire sélective ou au fait que nous n’avions pas frappé aux mêmes portes que nos concurrents électoraux, j’ai donc soigneusement analysé les signatures de cette pétition. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai constaté que sur les 157 signatures recueillies et déposées à l’administration communale de Wellin, seules 3 émanent de citoyens wellinois.

    J’ai donc investigué un peu plus loin et cherché à savoir qui constituait le coeur de l’ASBL « Itinéraires de Wallonie ».

    Là encore, étonnamment, assez peu de Wellinois. Si un membre du CA est bien originaire de Chanly, les autres dans l’ordre sur le site internet de l’association viennent de Hombourg, Waterloo, Dinant, Franière, Hemptinne, Temploux, Lasnes, Ohey, Mont-Gauthier,Ville en Hesbaye, Omal et Hellezelles.

    Si le bon sens et la pertinence ne sont bien entendu pas réservés aux seuls citoyens Wellinois et que le tourisme et le patrimoine sont des données importantes du développement de notre économie, vous nous permettrez quand-même, je suppose, de traiter des dossiers comme le remplacement du Directeur Général, la réforme des services incendie, l’Organisation de la rentrée scolaire, la planification des travaux forestiers, la gestion de l’extension du hall, le réseau chaleur, l’extension du zoning industriel, la réhabilitation de l’ancien site Gilson, la réparation du pignon du hall de voirie, l’entrée de la Commune dans le Parc naturel Semois et Lesse, la réflexion sur la sécurité et la mobilité dans la Commune, la création d’un Bibliothèque communale, la recherche de subsides pour la création d’une maison de la petite enfance communale, la mise en route des travaux de la CCATM, la réorganisation des services et la réflexion sur la transition harmonieuse à assurer suite au départ à venir du chef des travaux, la confection du budget et de très nombreux autres dossiers en cours qu’il m’est impossible de citer de manière exhaustive ici et qui rencontrent, à nos yeux seulement peut-être, davantage les préoccupations des citoyens qui nous ont élus.

    3340081584.jpgVous nous permettrez donc de demander aux 3 signataires wellinois de la pétition déposée en 2008, ainsi qu’au 154 autres citoyens extérieurs à notre commune et potentiels utilisateurs des sentiers de notre belle région, à cheval ou à pied, de patienter encore quelques semaines que notre horizon se dégage un peu avant de consacrer toute notre énergie à la résolution de ce dossier dont nous notons qu’il fait partie des priorités essentielles du groupe « Avec Vous » qui l’a remis sur la table du Conseil Communal.

    Nous ne manquerons d’ailleurs pas de revenir vers vous lorsque nous aurons trouvé une solution d’intérêt général à cet épineux problème classé sans suite, ou presque, sur les étagères communales depuis six ans déjà."

    Etienne Lambert 

    bar2.gif 

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin - Site Gilson : le Collège Communal répond à Maître Rodesch...

    SAM_1170.JPGLe Collège Communal me transmet le document ci-dessous en réponse à l'article paru hier (cliquez ici).  Dans celui-ci, Maître Rodesch, curateur de la faillite "SPRL Maison Gilson", apportait certaines remarques et précisions au sujet de l'offre d'achat par la Commune de la partie "ateliers" du site Gilson.  Je vous livre ci-dessous la réponse "in extenso" du Collège Communal...  Décidément, cela devient un véritable feuilleton (à suivre en exclusivité sur le blog de Wellin!)...  A chacun de se faire son idée et son opinion...

    bar2.gif

    RACHAT DES ANCIENS ATELIERS GILSON PAR LA COMMUNE. 

    MISE AU POINT DU COLLEGE COMMUNAL  

    SUITE A LA « LETTRE OUVERTE » de Me Olivier RODESCH 

     

    1934179477.JPG"Dans une étonnante « lettre ouverte » parue ce 9 octobre sur le blog Sudpresse de Wellin, Me Olivier RODESCH apporte des « précisions » suite à la décision du conseil communal du 30 septembre de faire offre d’achat pour les anciens ateliers « Gilson ». 

     

    Les « précisions » de Me RODESCH méritent une sérieuse mise au point, tant les informations données sont biaisées et incomplètes.

     

    bar2.gif

    « M. Olivier Charles a fait une offre à 150.000 EUR bien avant la réunion du conseil communal du 7 août 2013 votant le plan d’aménagement » 

     

    VRAI. Mais Me RODESCH omet de préciser que l’offre initiale de Mr Charles était de 130.000 €, et que ce dernier l’a portée à 150.000 € après avoir reçu des vendeurs des informations lui laissant croire que la commune remettait une offre supérieure, ce qui n’était pas à l’ordre du jour à ce moment là. C’est lors d’une réunion entre le collège, la curatelle et Mr Charles qu’il s’est rendu compte qu’il avait surenchéri  sur sa propre offre.

     

    bar2.gif

    « À plusieurs reprises et en ma présence, la bourgmestre et les échevins ont indiqué oralement qu’ils mettraient en route la procédure d’expropriation à l’encontre de M. Olivier Charles s’il achetait tout de même la partie atelier » 

     

    FAUX. Il a été expliqué à Me RODESCH – ainsi qu’à tous les candidats investisseurs - qu’une procédure d’expropriation pouvait être mise en œuvre à l’égard de propriétaires immobiliers / investisseurs dans les périmètres définis du « plan communal d’aménagement » et du « site à rénover »pour atteindre les objectifs de ces opérations d’aménagement du territoire, à savoir la reconversion du site Gilson en logements et services.  

    Tout opérateur dont les projets d’investissements sont compatibles avec ces objectifs est le bienvenu, qu’il s’agisse de Mr Charles ou de toute autre personne ou société.  

     

    bar2.gif

    « Comme M. Olivier Charles maintenait son offre de 150.000 EUR, la commune a formulé une offre à 151.000 EUR le 22 août 2013 ». 

     

    VRAI, mais il convient de préciser que le collège avait seulement un mandat de négociation et que toute proposition devait être ensuite validée par le conseil communal pour sortir ses effets. Ceci était très clairement indiqué tant dans la délibération d’offre du collège communal que dans le courrier d’accompagnement.

     

    bar2.gif

    « M. Olivier Charles n’a pas « retiré son offre » comme cela a été dit et écrit mais a décidé de ne pas mettre plus que 151.000 EUR et il a également craint la procédure d’expropriation annoncée par la bourgmestre et les échevins puisqu’il voulait à la fois entreposer du bois et construire des appartements. » 

    FAUX : Contacté par notre Directeur général lors de la séance du collège du 24 septembre, c’est Me RODESCH lui-même qui nous a précisé – mot pour mot – que Mr Charles avait retiré son offre, en ajoutant qu’il avait par ailleurs trouvé une solution pour l’entreposage de son bois.

    bar2.gif

    Rodesch_Olivier_Grand.jpg« En date du 20 septembre 2013, j’ai accepté par télécopie  l’offre de la commune tout en indiquant dans ma télécopie que suite à ma requête  déposée au tribunal de commerce de Neufchâteau, l’offre de la commune et mon acceptation seront entérinées à l’audience du 1er octobre 2013. La requête a été déposée et communiquée aux anciens gérants et aux quatre créanciers hypothécaires qui peuvent faire leurs observations sur le montant mentionné de 151.000 EUR proposé au tribunal. Dans cette même télécopie du 20 septembre 2013 adressée à la commune, je demandais à ce qu’un conseil communal soit tenu pour faire entériner la vente au prix de 151.000 EUR. » 

     

    VRAI. Le point de l’achat des ateliers « Gilson » a été rajouté à l’ordre du jour du conseil après sa distribution, la télécopie de Me Rodesch coïncidant d’ailleurs  avec une demande de point supplémentaire de l’opposition sur cette question.

    bar2.gif

    « J’étais présent à titre de spectateur à la réunion du conseil (suite à certaines rumeurs entendues au sujet de la crèche) et le collège échevinal m’ont vu  évidemment entrer dans la salle : vous aurez constaté qu’ils ont feint d’ignorer ma présence en parlant du curateur comme s’il était absent. » 

     

    VRAI. Me RODESCH était présent parmi un public venu assister en nombre au conseil du 30 septembre, en raison de l’intérêt porté à l’avenir du site « Gilson ». Pour rappel, une des règles fondamentales du déroulement des séances du conseil est la non intervention du public. Toutes les personnes présentes dans le public et la presse ont clairement pu entendre le conseil communal rejeter, à l’unanimité, l’offre d’achat au montant de 151.000 €, avant qu’une contreproposition pour 120.000 € ne soit soumise au vote et acceptée 

    Par contre, lorsque Me RODESCH poursuit en écrivant  « A l’audience du 1Er octobre 2013 du Tribunal de Commerce et avec l’appui de Monsieur le Juge - Commissaire, j’ai fait entériner le prix pour 151.000EUR » ;  on peut légitimement se demander s’il était vraiment présent !

    bar2.gif

    « En ma qualité de curateur et de l’intérêt de la masse des créanciers, la commune doit savoir que je ne peux pas descendre subitement de 31.000 EUR le prix qui a été proposé par ce même collège échevinal de 151.000 EUR le 22 août 2013 et ce surtout après toutes les manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles. » 

     

    FAUX 

     

    La partie « ateliers » était officiellement annoncée en vente de gré à gré à 120.000 € jusque fin juin… Ce que le curateur considérait alors comme acceptable dans l’intérêt de la masse des créanciers ne le serait donc plus aujourd’hui ? 

     

    2346317860.JPGPar ailleurs, les termes « manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles » sont inacceptables. Nous ne maneouvrons à l’encontre de qui que ce soit. La situation stratégique des anciens ateliers Gilson au cœur de Wellin appelait une prise de position adéquate en matière de planification du territoire. Toutes les décisions prises par le Conseil communal le 7 août vont dans ce sens et sont l’aboutissement d’un processus de consultation et d’analyse de toutes les potentialités du site, ainsi que des outils et des aides financières existantes. Il était de notre devoir d’informer Mr Charles des choix décidés à l’unanimité par le Conseil, afin qu’il détermine, s’il était pour lui opportun d’investir sur le site, sachant que son projet en hypothéquait la reconversion en logements et services. Nous avons également fait à Mr Charles une proposition de mise à disposition de la partie « ateliers », pour une durée garantie d’au moins deux ans, si la commune pouvait acquérir le bien. On est bien loin de « manœuvres » « à l’encontre » de Mr Charles ! 

     

    Enfin, Me RODESCH omet de signaler que les investisseurs sur la partie « bureaux et salle d’exposition », dont les intentions étaient le développement d’un projet de logements correspondant aux objectifs de la commune, ont retiré leur offre en date du 11 septembre. Il s’agit évidemment d’un élément important qui a été pris en considération par le conseil communal dans sa décision de ramener l’offre au montant initialement requis de 120.000 € pour l’achat de la partie « ateliers ». Ceci répond aussi à une volonté d’utilisation parcimonieuse des deniers publics.

    bar2.gif

    « A ce jour, je n’ai pas formellement été informé de la proposition de baisse de prix à 120.000 EUR.   Par courrier du 2 octobre 2013, j’ai adressé une télécopie à la commune afin d’entériner le prix pour 151.000 EUR et ce suite à l’audience du 1er octobre 2013. » 

     

    RECAPITULONS DONC :  

    • 22/08 : le collège fait offre à 151.000 € 

    • 11/09 : retrait des investisseurs sur l’autre partie du site (information par Me Rodesch) 

    • 20/09 : il accepte l’offre du 22/08 et demande validation par le conseil 

    • 24/09 : Me Rodesch nous dit que Mr Charles a retiré son offre 

    • 30/09 : le conseil rejette  l’offre du collège à 151.000 €, et décide de proposer 120.000 € 

    • 01/10 : contre toute attente et en dépit de toute logique, Me Rodesch requiert du tribunal de commerce l’autorisation de vente de gré à gré à 151.000 €, ignorant étrangement les décisions du conseil de la veille auquel il a assisté en direct. 

     

    Comprenne qui pourra … 

     

    Si nous sommes partisans de la transparence du débat public – la richesse des échanges lors du dernier conseil en témoigne – nous restons perplexes quant au sens de la démarche de Me Rodesch au travers de sa « lettre ouverte »."

    Le Collège communal

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin - Site Gilson : quelques précisions du curateur, Maître Olivier Rodesch

    1934179477.JPGSuite à la parution sur le blog de Wellin d'un article à propos de l'offre d'achat de la partie "ateliers" des anciens établissements Gilson par la Commune de Wellin (cliquez ici), le curateur a tenu à réagir.  Maître Olivier Rodesch apporte diverses précisions et quelques réponses aux questions posées dans l'article précité.  Avec son autorisation, je vous en livre le contenu ci-dessous...

    bar2.gif

    "Je fais suite à la réunion du conseil communal du 30 septembre dernier.

    Je voudrais  apporter les précisions suivantes et également à votre article paru sur le blog de Wellin.

    Rodesch_Olivier_Grand.jpg-          M. Olivier Charles a fait une offre à 150.000 EUR bien avant la réunion du conseil communal du 7 août 2013 votant le plan d’aménagement,

    -          À plusieurs reprises et en ma présence, la bourgmestre et les échevins ont indiqué oralement qu’ils mettraient en route la procédure d’expropriation à l’encontre de M. Olivier Charles s’il achetait tout de même la partie atelier,

    -          Comme M. Olivier Charles maintenait son offre de 150.000 EUR, la commune a formulé une offre à 151.000 EUR le 22 aout 2013

    -          M. Olivier Charles n’a pas « retiré son offre » comme cela a été dit et écrit mais a décidé de ne pas mettre plus que 151.000 EUR et il a également craint la procédure d’expropriation annoncée par la bourgmestre et les échevins puisqu’il voulait à la fois entreposer du bois et construire des appartements.

    -          En date du 20 septembre 2013, j’ai accepté par télécopie  l’offre de la commune tout en indiquant dans ma télécopie que suite à ma requête  déposée au tribunal de commerce de Neufchâteau, l’offre de la commune et mon acceptation seront entérinées à l’audience du 1er octobre 2013. La requête a été déposée et communiquée aux anciens gérants et aux quatre créanciers hypothécaires qui peuvent faire leurs observations sur le montant mentionné de 151.000 EUR proposé au tribunal. Dans cette même télécopie du 20 septembre 2013 adressée à la commune, je demandais à ce qu’un conseil communal soit tenu pour faire entériner la vente au prix de 151.000 EUR.

    -          J’étais présent à titre de spectateur à la réunion du conseil (suite à certaines rumeurs entendues au sujet de la crèche) et le collège échevinal m’ont vu  évidemment entrer dans la salle : vous aurez constaté qu’ils ont feint d’ignorer ma présence en parlant du curateur comme s’il était absent

    -          En ma qualité de curateur et de l’intérêt de la masse des créanciers, la commune doit savoir que je ne peux pas descendre subitement de 31.000 EUR le prix qui a été proposé par ce même collège échevinal de 151.000 EUR le 22 août 2013 et ce surtout après toutes les manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles.

    -          A l’audience du 1Er octobre 2013 du Tribunal de Commerce et avec l’appui de Monsieur le Juge - Commissaire, j’ai fait entériner le prix pour 151.000 EUR et le jugement sera prononcé le 22 octobre prochain. A ce jour, je n’ai pas formellement été informé de la proposition de baisse de prix à 120.000 EUR.

    -          Par courrier du 2 octobre 2013, j’ai adressé une télécopie à la commune afin d’entériner le prix pour 151.000 EUR et ce suite à l’audience du 1er octobre 2013."

    Olivier Rodesch, curateur

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Les gagnant(e)s du "Concours Carnaval"...

    And the winners are.jpgVoici le résultat du concours qui permettait de remporter 3 x 2 entrées pour la journée du dimanche du Carnaval de Wellin (cliquez ici)...

    La réponse exacte : depuis la création du blog de Wellin le 15 décembre 2011 jusqu'au mardi 5 mars  inclu, 619 articles ont été mis en ligne...  En 447 jours d'existence, cela fait donc une moyenne de 1,38 article par jour...

    bar2.gif

    Wandalino.JPGVoici les trois gagnants qui se sont le plus approchés de la bonne réponse :

    - Pierre Bughin (Wellin) : 613

    - Isabelle Davreux (Halma) : 597

    - Raphaël Thiry (Lomprez) : 545

    bar2.gif

    Leurs deux entrées pour le dimanche leur seront livrées à domicile (avant dimanche!)...

    Félicitations à eux et bon amusement tout au long du week-end...

    bar2.gifLe programme complet du Carnaval 2013 : cliquez icibar2.gif

    P.S. : Félicitations également à ma soeur Sylvie qui, après un long travail de comptage et  avec sa réponse de 609, était en ordre utile sans bénéficier d'aucune aide de ma part.  J'avais oublié de spécifier que ma famille et mes proches ne pouvaient pas participer...  Je vais donc être obligé d'y aller de ma poche...

    0 commentaire Imprimer
  • Province de Luxembourg : le 1733 victime de son succès...

    téléphone 1733.jpgEn province de Luxembourg, le succès de la mise en place des 7 postes de garde et du numéro d'appel 1733 entraîne quelques difficultés.  En effet, les cinq préposés de ce service doivent faire face à une moyenne de 70 à 80 appels à l'heure.  Cet état de fait ne leur permet pas de suivre le questionnaire type pour chaque appel sous peine de diminuer encore leur disponibilité.  Les patients qui ne parviennent pas à atteindre le 1733, se rabattent alors vers le 112 qui, de ce fait, est également saturé.  La technologie du standard du 112 est obsolète et ne permet pas d'élargissement, elle devrait être modernisée dans les 2 prochaines années.  Des solutions existent et une enveloppe budgétaire a été récemment débloquée afin de faire face à ces problèmes.  poste_medical_de_garde.jpgComment et pour quoi cet argent va-t-il être utilisé?  La Sénatrice wellinoise Dominique Tilmans a récemment posé des questions à propos de ces différentes problèmatiques à la Ministre de la Santé Laurette Onkelinx.  Je vous propose de prendre connaissance de ces questions et des réponses de la Ministre en consultant le document pdf ci-après : Dem. Explication ligne 112.pdf (Cliquez pour télécharger).

    La note du blog de Wellin à propos de la mise en route des postes de garde : cliquez ici

    bar2.gif

    Dominique Tilmans (2).jpgSénat Belgique.jpgLaurette Onkelinx.JPG

    0 commentaire Imprimer