pêche

  • Quel bazar la pêche... Bis repetita (par Yannik Dethy)

    pêche réservée wellin.jpg"En ce dix-huitième jour du mois d’août 2016, j’ai pêché !!!

    Presque une année plus tard, jour pour jour, que la première fois où je fus pris la main sur la canne au même endroit (cliquez ici) !

    Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa, je bats ma coulpe à coups redoublés.

    Non seulement j’ai pêché MAIS j’ai offensé mon prochain… Le Sieur Philippe C., tout de vert vêtu (mais rien à voir avec Cetelem) qui me surpris en pleine faute de récidive d’acte illégal, sans doute… Dura lex sed lex !

    Le lieu de cet acte sacrilège : la passerelle Maria.

    Tout comme il y a un an, le scénario cauchemardesque se répéta !

    Je ne pus échapper à la présentation de mon permis, mon permis de pêche mais échappai de peu à la fouille au corps.

    permis de pêche.jpgDe ma faute, je l’avoue, je pris la mouche derechef( alors que j’essaye de pêcher au lancer), mais lorsque j’aperçus le fonctionnaire préposé à la surveillance des lieux de prise du menu fretin, mon sang ne fit qu’un tour et il me fallut faire un énorme effort pour rester « correct » surtout que tout comme il y a un an, j’étais accompagné de ma petite fille toute contente de pouvoir lancer sa ligne dans les herbes, dans les arbres, dans ses cheveux… Innocente enfant qui fut témoin du courroux du fonctionnaire, reconnaissant d’avoir été une des vedettes de l’article paru sur votre blog préféré, blog renié par tant de personnes mais lu par tout le monde de par Wellin et ses environs…

    Et oui, d’une part, en tant que récidiviste et de plus, en tant qu’auteur de l’article fort bien amené pour le plaisir de votre lecture, je dus constater que le sus-dit préposé, ne s’abaissant pas à la lecture de ce blog et de facebook (sic), se reconnut dans le récit paru sur le blog mais ne « situait pas son collègue de la police de l’environnement », cité lui aussi dans le passionnant récit précédent.

    pecheinterdite.jpgBref, moi qui ai toujours vanté la gentillesse et la bonté des gens de la région, je fus marri de constater que le zélé fonctionnaire me faisait stopper mon activité de pêche mais de plus, ne pouvant m’embastiller, répertoriait mes coordonnées dans son calpin des punitions. Tout en me servant sa célèbre diatribe au sujet des différents bords de la berge, des panneaux, de la passerelle, des lieux de prise de poissons précis et me conseillant de demander, à l’office du tourisme, une cartographie, hyper-détaillée et précise des saints lieux de prédilection de ceux qui savent manier la canne…

    Et pendant tout ce temps-là, je ne pêche plus…

    Quant à votre serviteur, en attendant la période de la chasse, il partit déconfit et se décida à se rendre au parc à conteneurs pour y déposer ses déchets verts, sous la drache, mais accueilli aimablement par le préposé…

    Ce récit quelque peu « ironique » n’est point une attaque contre le prévôt de la DNF mais bien un appel au secours pour une meilleure signalisation des lieux de pêche libre !

    poiss_divers_72.gifEt pour que le commun des mortels muni de son laisser-passer magique puisse accéder à des rives merveilleuses, verdoyantes et quelque peu aménagée…

    Et très bien indiquée afin d’éviter toutes controverses et tout éventuel pugilat."

    Yannik Dethy

    bar2.gif

    2 commentaires Imprimer
  • Quel bazar... la pêche... (par Yannik Dethy)

    pêche wellin.jpg"Il y'a quelques jours, je me suis mis en tête de pratiquer un noble sport : la pêche…  Je n'oserais affirmer que bien mal m'en a pris mais…

    Pour me documenter et me faire une idée précise, j'ai parcouru des pages et des pages d'internet; textes, schémas, vidéo furent mon lot quotidien.
    Par la suite, j'ai été faire une petite visite à l'office du Tourisme de Wellin pour m'enquérir des zones de pêche existantes…
    Un sacré gaillard me donna quelques prospectus, m'indiqua un étang de pêche dans lequel les poissons attendent impatiemment les hameçons afin de s'y suicider derechef, une bonne tape dans le dos et un jovial salut mâtiné d'un cordial : "Bonne pêche!".

    Je sentais, à ce moment-là, une force, une motivation, une rage de vaincre… Je serai le prochain "Messie" de la pêche…

    Afin de rester dans la légalité la plus irréprochable, je me suis rendu à la poste de Wellin pour y acheter un permis de pêche, 14,14 €, donnant le droit de titiller le poisson partout en Wallonie avec deux cannes du bord du rivage…

    3b7a3f75.gifMuni de mon aura et de mon petit matériel de pêche, j'ai déplié une carte pour y repérer des cours d'eau, Lesse, Semois, Ourthe, Lomme, etc. J'ai du me faire aider de l'internet (encore lui) pour découvrir des zones de pêche publique et libre d'accès.  Et oui, je commençais à me rendre compte que je ne pouvais pas jeter mon hameçon n'importe où!!!

    Des tronçons sont réservés à des Amicales de la Pêche, telles celles de Han-sur-Lesse, de Rochefort ou de Belvaux… En plus du permis, il faut donc céder une rétribution financière, annuelle ou quotidienne, à ces Amicales.  Attention, zones gardées…

    Pour mon premier essai, j'ai suivi le conseil d'un homme avisé qui m'envoya poser ma ligne à Dinant, dans la Meuse… Ô joie, ô tranquillité, quel instant paisible avec la berge carrossable et son flot de voitures z'et camions, les hors-bords bruyants et rapides, les barquettes électriques bondées de touristes bavards, les bateaux-mouches qui passent et repassent… J'ai fui l'endroit en me demandant si l'homme avisé l'était tant que ça.

    Quelques jours plus tard, un brave wellinois pure souche m'indiqua la passerelle Maria.

    Ce jour, mercredi pluvieux, mon petit matériel et moi sommes partis vers Daverdisse pour nous arrêter en ce lieu paisible : la passerelle Maria.
    Lieu paisible, certes, mais ô combien surveillé!!! En deux heures de temps, DEUX contrôles.

    photo (1).JPGPremier contrôle, un garde-pêche, très aimable, me demande mon permis et me tient tout un laïus sur les zones permises, interdites, privées, etc.

    Pendant ce temps-là, je ne pêche pas…

    Deuxième contrôle, police et contrôle de l'environnement, un courtois bonhomme qui me déclare : "Bonjour, bonjour, je vois que vous avez votre permis de pêche, alors je vais vous le demander!".
    Tout en lui tendant le précieux sésame, je regardai autour de moi pour voir s'il n'y avait pas des caméras cachées dans les fourrés… Monsieur zygomaticorama le retour… Et non...
    Cet homme me tint un discours allant à l'encontre de celui du premier et me précisa qu'il fallait surtout suivre les panneaux… "Quels panneaux?", rétorquai-je, "Les panneaux que nous plaçons mais que les touristes font disparaître!", répondit-il…
    Je me suis retrouvé sans voix et à deux doigts de le pousser à l'eau car…
    Pendant ce temps-là, je ne pêche pas…
    Il me salua d'un gentil "On se reverra comme vous êtes de Wellin!"… Et me laissa en plan, perplexe.

    poiss_divers_72.gifTout en rangeant mon petit matériel et regardant la Lesse, ses poissons et ses écrevisses, une idée me traversa l'esprit…  Et si j'attendais l'automne pour aller chasser???"

    Yannik Dethy

    bar2.gif

    2 commentaires Imprimer
  • Wellin : on a retrouvé Zébulon, le castor de Lomprez...

    676470180.JPGJ'imagine que vous vous souvenez toutes et tous de Zébulon, le castor qui avait élu domicile derrière la salle de Lomprez, dans la zone humide gérée par Natagora.  Ni son apparition miraculeuse, ni sa disparition mystérieuse n'ont jamais trouvé d'explications rationnelles (cliquez ici).  

    Entre novembre 2012 et juin 2013, ce petit animal a fait couler beaucoup d'encre et amené sur son territoire nombre de journalistes, d'équipes de télévision et de personnalités diverses.  Depuis le milieu de l'année 2013 et la destruction de son deuxième barrage toutefois, plus de nouvelles de lui.  Certains pensent qu'il a émigré vers des terres plus accueillantes, d'autres imaginent qu'il a été la victime de personnes qu'il dérangeait.  Une mort naturelle n'a jamais été évoquée par quiconque... 

    Rappelons, pour mémoire, qu'il avait construit sa hutte sur l'île située en plein milieu de l'étang de la pêcherie de Lomprez.  Une information surprenante et hors du commun vient de nous parvenir de cet endroit.

    poisson grosse prise.jpgSuite à l'ouverture récente de la pêche, cet endroit a repris son activité habituelle.  Dernièrement, un pêcheur habitué de l'endroit a fait une étrange prise : un poisson de belle taille et d'une espèce indéterminée (voir photo ci-contre).  Ce fait est déjà remarquable en tant que tel, mais la surprise a atteint son apogée lorsqu'il a décidé de vider son trophée...

    En effet, quelle ne fut pas sa stupeur en découvrant, dans l'estomac de la bête, une matière visqueuse et poilue réunissant toutes les caractéristiques d'une fourrure d'animal.  Après l'avoir extrait et fait séché, il a pu se rendre compte que cela ressemblait fort à une peau de castor, facilement reconnaissable grâce à sa queue si particulière.  Le lien avec le castor disparu de Lomprez n'a pas manqué de lui venir à l'esprit.  wellin,lomprez,zébulon,castor,pêcherie,pêche,ouverture,poisson,prise,grosse,gros,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,commune,province,philippe,alexandreIl n'a pas osé parler immédiatement de sa découverte (il veut d'ailleurs garder l'anonymat) et seul son entourage était au courant.  Il pense qu'étant donné son poids et le fait qu'il avait l'estomac bien rempli, le poisson aurait passé près de deux ans au fond de l'étang, évitant par ce fait les appâts des autres pêcheurs, rassasié  qu'il était.  Pris de remords et craignant, le cas échéant, qu'on ne lui mette l'assassinat de Zébulon sur le dos, il a décidé de nous livrer cette information avec des photos pour prouver sa bonne foi.  Nous avons toutefois décidé de ne pas publier les photos de la dissection du poisson qui auraient pu heurter la sensibilité des amis des animaux.

    wellin,lomprez,zébulon,castor,pêcherie,pêche,ouverture,poisson,prise,grosse,gros,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,commune,province,philippe,alexandreUn vétérinaire à la retraite et naturaliste amateur, consulté par nos soins, ne s'explique pas ce phénomène étrange.  Selon lui, il n'existe aucune espèce de poissons carnivores dans notre région.  Le fait que le castor ne mange pas de poisson rend ce mystère encore plus profond.  La chaîne alimentaire est complètement bouleversée dans le cas qui nous occupe.  Aussi surprenant que cela puisse paraître, le poisson aurait digéré tout ce qu'il pouvait mais aurait conservé, bien malgré lui, la fourrure de Zébulon dans ses entrailles.  Celle-ci serait "indigérable" par son organisme.  La graisse produite par le castor expliquerait la taille inhabituelle du poisson.  Notre spécialiste à la retraite avance en outre une hypothèse pour le  moins innovante en estimant qu'il pourrait s'agir d'une mort programmée de la part de Zébulon.  Ce dernier, ressentant l'animosité qui se manifestait occasionnellement à son égard aurait décidé de mettre fin à ses jours en se jetant dans la gueule d'un poisson.

    wellin,lomprez,zébulon,castor,pêcherie,pêche,ouverture,poisson,prise,grosse,gros,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,commune,province,philippe,alexandreD'après le pêcheur, la chair du poisson était succulente, bien grasse avec un léger arôme faisandé.  Quant à la peau de Zébulon, elle est maintenant utilisée comme carpette au pied d'un lit : triste fin pour un animal qui aura été le héros médiatique éphémère de tout un village...

    bar2.gif

    7 commentaires Imprimer