olivier

  • Province de Luxembourg : sécheresse - interdiction des feux (arrêté de police du Gouverneur)...

    wellin,commune,gouverneur,province,arrêté,police,feu,interdiction,olivier,schmitz,amende,emprisonnement,incendie,pompier,intervention,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre"La province de Luxembourg est actuellement confrontée à de fortes chaleurs et à une extrême sécheresse. Les conditions climatiques ne laissent par ailleurs pas entrevoir de précipitations abondantes dans les jours à venir. Afin de prévenir le risque d’incendie dans les espaces naturels (prairies, cultures, taillis, talus, bois, forêts), le Gouverneur Olivier Schmitz a décidé de prendre un arrêté de police interdisant sous peine d’amende ou d’emprisonnement toutes les activités humaines susceptibles d’occasionner ces incendies.

    Ainsi, dès ce 31 juillet 2018 à 10h et jusqu’à nouvel ordre, il est interdit, sur tout le territoire de la province de Luxembourg :

    • d’allumer des feux de veillée ainsi que des feux de cuisson dans le cadre des camps établis par les mouvements de jeunesse ;
    • de porter et d’allumer un feu en dehors des zones forestières, excepté dans les aires à barbecue aménagées à cet effet sur le domaine public et habitations privées ;
    • de porter et d’allumer un feu en zone forestière, sans exception ni dérogation aucune ;
    • d’utiliser un désherbeur thermique ou appareil assimilé ;
    • d’allumer et de faire décoller des lanternes célestes.

    Il est par ailleurs utile de rappeler qu’en vertu du Code forestier, il est interdit de fumer en forêt sous peine d’amende. Le Code de l’environnement punit l’abandon de mégot d’une peine d’amende avec perception immédiate.

    logo-gouverneur-luxembourg.pngIl convient également d’être particulièrement vigilant aux dangers potentiels. Une allumette, une cigarette, des tessons de bouteille ou l’échappement d’un véhicule stationné sur de hautes herbes peuvent provoquer la destruction de plusieurs centaines d’hectares d’espaces naturels : au cours de ces deux dernières semaines, la Zone de Secours Luxembourg est intervenue à 80 reprises sur des incendies de broussailles, herbes, forêts.

    Quelles que soient leurs activités, les professionnels sont aussi appelés à la plus grande prudence dans le maniement d’outillages susceptibles d’occasionner des débuts d’incendie.

    Toute personne qui constaterait un incendie doit impérativement se mettre le plus rapidement possible en sécurité et appeler immédiatement le 112."

    Source : http://www.gouverneur-luxembourg.be

    bar2.gif

    L'arrêté de police du gouverneur : cliquez icibar2.gif

    2 commentaires Imprimer
  • Wellin : le GAC (Groupement d'Achat en Commun) a besoin de frigos et de frigo-boxes...

    "gac.2.jpgLe printemps est bien là.  Pour notre plus grand bonheur le soleil réchauffe la terre, et nos cœurs par la même occasion.

    Mais par contre, pour le GAC (Groupement d'Achats en Commun) il est temps  de penser sérieusement à investir dans un moyen de conserver les aliments au frais (viandes, fromages, produits laitiers,...) et d'assurer la chaîne du froid lors du transport des marchandises. Nous ne pouvons plus compter sur les basses températures extérieures.

    Aussi devons-nous acheter tout prochainement des frigos et des caisses frigo thermiques de transport.

    42855.gifPar ailleurs, vous savez que le GAC de Wellin fonctionne uniquement sur le volontariat, le bénévolat et que contrairement à de nombreux GAC, nous ne prélevons aucun pourcentage sur les commandes.

    Vous pouvez donc nous rendre service.  Si vous possédez ces objets (en état de fonctionnement, évidemment) et que vous ne vous en servez plus, il nous faudrait :

    • 2 ou 3 frigos
    • 5 à 10 glacières  (frigo box) et "blocs"
    • 1 congélateur pour congeler les "blocs"

    Merci beaucoup."

    Pour le GAC, Olivier Pigeon

    bar2.gif

    Contacts et infos : Olivier PIGEON - 0477/03.52.23 - rapiolivier@gmail.com

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • La Schola Cantorum de Wellin a 50 ans et devient donc "royale" (+ vidéo)...

    wellin,commune,chorale,schola,cantorum,royal,gouverneur,50,ans,titre,honorifique,josé,remacle,pol,baijot,vidéo,noël,1988,1967,création,directeur,musical,musique,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre,palais,provincial,olivier,schmitzLe 6 octobre dernier, une dizaine de membres de la Schola Cantorum de Wellin se sont rendus dans les salons du palais provincial.  Le gouverneur, Monsieur Olivier Schmitz, les recevait afin de leur remettre officiellement le titre de "royal" pour les cinquante ans d'existence de la chorale.  Elle fut en effet fondée en 1967 par José Remacle qui en assure encore actuellement la direction musicale.   Présidée aujourd'hui par Monsieur Pol Baijot, elle vous proposera un concert anniversaire le 18 novembre prochain.  

    En remettant ce titre honorifique, le Gouverneur a félicité les personnes présentes en disant : «Vous faites partie des bons moments de la vie et pour moi, les chorales sont associées aux grands moments qui rythment notre existence et notre vie sociale. Vous faites partie de ce patrimoine immatériel mais qui est essentiel dans notre province de Luxembourg

    Félicitations et longue vie à la Royale Schola Cantorum...

    chorale 2014.jpg

    Je vous propose ci-dessous une vidéo captée à Noël 1988, quand la messe de minuit fut retransmise en direct de Wellin par RTL-TVi...  Certain(e)s se reconnaîtront certainement...  Vous pouvez en outre cliquer sur les photos pour les agrandir...bar2.gif

    Cliquez pour visionner la vidéo

    bar2.gif

    Le site internet de la chorale : cliquez icibar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin - Site Gilson : le Collège Communal répond à Maître Rodesch...

    SAM_1170.JPGLe Collège Communal me transmet le document ci-dessous en réponse à l'article paru hier (cliquez ici).  Dans celui-ci, Maître Rodesch, curateur de la faillite "SPRL Maison Gilson", apportait certaines remarques et précisions au sujet de l'offre d'achat par la Commune de la partie "ateliers" du site Gilson.  Je vous livre ci-dessous la réponse "in extenso" du Collège Communal...  Décidément, cela devient un véritable feuilleton (à suivre en exclusivité sur le blog de Wellin!)...  A chacun de se faire son idée et son opinion...

    bar2.gif

    RACHAT DES ANCIENS ATELIERS GILSON PAR LA COMMUNE. 

    MISE AU POINT DU COLLEGE COMMUNAL  

    SUITE A LA « LETTRE OUVERTE » de Me Olivier RODESCH 

     

    1934179477.JPG"Dans une étonnante « lettre ouverte » parue ce 9 octobre sur le blog Sudpresse de Wellin, Me Olivier RODESCH apporte des « précisions » suite à la décision du conseil communal du 30 septembre de faire offre d’achat pour les anciens ateliers « Gilson ». 

     

    Les « précisions » de Me RODESCH méritent une sérieuse mise au point, tant les informations données sont biaisées et incomplètes.

     

    bar2.gif

    « M. Olivier Charles a fait une offre à 150.000 EUR bien avant la réunion du conseil communal du 7 août 2013 votant le plan d’aménagement » 

     

    VRAI. Mais Me RODESCH omet de préciser que l’offre initiale de Mr Charles était de 130.000 €, et que ce dernier l’a portée à 150.000 € après avoir reçu des vendeurs des informations lui laissant croire que la commune remettait une offre supérieure, ce qui n’était pas à l’ordre du jour à ce moment là. C’est lors d’une réunion entre le collège, la curatelle et Mr Charles qu’il s’est rendu compte qu’il avait surenchéri  sur sa propre offre.

     

    bar2.gif

    « À plusieurs reprises et en ma présence, la bourgmestre et les échevins ont indiqué oralement qu’ils mettraient en route la procédure d’expropriation à l’encontre de M. Olivier Charles s’il achetait tout de même la partie atelier » 

     

    FAUX. Il a été expliqué à Me RODESCH – ainsi qu’à tous les candidats investisseurs - qu’une procédure d’expropriation pouvait être mise en œuvre à l’égard de propriétaires immobiliers / investisseurs dans les périmètres définis du « plan communal d’aménagement » et du « site à rénover »pour atteindre les objectifs de ces opérations d’aménagement du territoire, à savoir la reconversion du site Gilson en logements et services.  

    Tout opérateur dont les projets d’investissements sont compatibles avec ces objectifs est le bienvenu, qu’il s’agisse de Mr Charles ou de toute autre personne ou société.  

     

    bar2.gif

    « Comme M. Olivier Charles maintenait son offre de 150.000 EUR, la commune a formulé une offre à 151.000 EUR le 22 août 2013 ». 

     

    VRAI, mais il convient de préciser que le collège avait seulement un mandat de négociation et que toute proposition devait être ensuite validée par le conseil communal pour sortir ses effets. Ceci était très clairement indiqué tant dans la délibération d’offre du collège communal que dans le courrier d’accompagnement.

     

    bar2.gif

    « M. Olivier Charles n’a pas « retiré son offre » comme cela a été dit et écrit mais a décidé de ne pas mettre plus que 151.000 EUR et il a également craint la procédure d’expropriation annoncée par la bourgmestre et les échevins puisqu’il voulait à la fois entreposer du bois et construire des appartements. » 

    FAUX : Contacté par notre Directeur général lors de la séance du collège du 24 septembre, c’est Me RODESCH lui-même qui nous a précisé – mot pour mot – que Mr Charles avait retiré son offre, en ajoutant qu’il avait par ailleurs trouvé une solution pour l’entreposage de son bois.

    bar2.gif

    Rodesch_Olivier_Grand.jpg« En date du 20 septembre 2013, j’ai accepté par télécopie  l’offre de la commune tout en indiquant dans ma télécopie que suite à ma requête  déposée au tribunal de commerce de Neufchâteau, l’offre de la commune et mon acceptation seront entérinées à l’audience du 1er octobre 2013. La requête a été déposée et communiquée aux anciens gérants et aux quatre créanciers hypothécaires qui peuvent faire leurs observations sur le montant mentionné de 151.000 EUR proposé au tribunal. Dans cette même télécopie du 20 septembre 2013 adressée à la commune, je demandais à ce qu’un conseil communal soit tenu pour faire entériner la vente au prix de 151.000 EUR. » 

     

    VRAI. Le point de l’achat des ateliers « Gilson » a été rajouté à l’ordre du jour du conseil après sa distribution, la télécopie de Me Rodesch coïncidant d’ailleurs  avec une demande de point supplémentaire de l’opposition sur cette question.

    bar2.gif

    « J’étais présent à titre de spectateur à la réunion du conseil (suite à certaines rumeurs entendues au sujet de la crèche) et le collège échevinal m’ont vu  évidemment entrer dans la salle : vous aurez constaté qu’ils ont feint d’ignorer ma présence en parlant du curateur comme s’il était absent. » 

     

    VRAI. Me RODESCH était présent parmi un public venu assister en nombre au conseil du 30 septembre, en raison de l’intérêt porté à l’avenir du site « Gilson ». Pour rappel, une des règles fondamentales du déroulement des séances du conseil est la non intervention du public. Toutes les personnes présentes dans le public et la presse ont clairement pu entendre le conseil communal rejeter, à l’unanimité, l’offre d’achat au montant de 151.000 €, avant qu’une contreproposition pour 120.000 € ne soit soumise au vote et acceptée 

    Par contre, lorsque Me RODESCH poursuit en écrivant  « A l’audience du 1Er octobre 2013 du Tribunal de Commerce et avec l’appui de Monsieur le Juge - Commissaire, j’ai fait entériner le prix pour 151.000EUR » ;  on peut légitimement se demander s’il était vraiment présent !

    bar2.gif

    « En ma qualité de curateur et de l’intérêt de la masse des créanciers, la commune doit savoir que je ne peux pas descendre subitement de 31.000 EUR le prix qui a été proposé par ce même collège échevinal de 151.000 EUR le 22 août 2013 et ce surtout après toutes les manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles. » 

     

    FAUX 

     

    La partie « ateliers » était officiellement annoncée en vente de gré à gré à 120.000 € jusque fin juin… Ce que le curateur considérait alors comme acceptable dans l’intérêt de la masse des créanciers ne le serait donc plus aujourd’hui ? 

     

    2346317860.JPGPar ailleurs, les termes « manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles » sont inacceptables. Nous ne maneouvrons à l’encontre de qui que ce soit. La situation stratégique des anciens ateliers Gilson au cœur de Wellin appelait une prise de position adéquate en matière de planification du territoire. Toutes les décisions prises par le Conseil communal le 7 août vont dans ce sens et sont l’aboutissement d’un processus de consultation et d’analyse de toutes les potentialités du site, ainsi que des outils et des aides financières existantes. Il était de notre devoir d’informer Mr Charles des choix décidés à l’unanimité par le Conseil, afin qu’il détermine, s’il était pour lui opportun d’investir sur le site, sachant que son projet en hypothéquait la reconversion en logements et services. Nous avons également fait à Mr Charles une proposition de mise à disposition de la partie « ateliers », pour une durée garantie d’au moins deux ans, si la commune pouvait acquérir le bien. On est bien loin de « manœuvres » « à l’encontre » de Mr Charles ! 

     

    Enfin, Me RODESCH omet de signaler que les investisseurs sur la partie « bureaux et salle d’exposition », dont les intentions étaient le développement d’un projet de logements correspondant aux objectifs de la commune, ont retiré leur offre en date du 11 septembre. Il s’agit évidemment d’un élément important qui a été pris en considération par le conseil communal dans sa décision de ramener l’offre au montant initialement requis de 120.000 € pour l’achat de la partie « ateliers ». Ceci répond aussi à une volonté d’utilisation parcimonieuse des deniers publics.

    bar2.gif

    « A ce jour, je n’ai pas formellement été informé de la proposition de baisse de prix à 120.000 EUR.   Par courrier du 2 octobre 2013, j’ai adressé une télécopie à la commune afin d’entériner le prix pour 151.000 EUR et ce suite à l’audience du 1er octobre 2013. » 

     

    RECAPITULONS DONC :  

    • 22/08 : le collège fait offre à 151.000 € 

    • 11/09 : retrait des investisseurs sur l’autre partie du site (information par Me Rodesch) 

    • 20/09 : il accepte l’offre du 22/08 et demande validation par le conseil 

    • 24/09 : Me Rodesch nous dit que Mr Charles a retiré son offre 

    • 30/09 : le conseil rejette  l’offre du collège à 151.000 €, et décide de proposer 120.000 € 

    • 01/10 : contre toute attente et en dépit de toute logique, Me Rodesch requiert du tribunal de commerce l’autorisation de vente de gré à gré à 151.000 €, ignorant étrangement les décisions du conseil de la veille auquel il a assisté en direct. 

     

    Comprenne qui pourra … 

     

    Si nous sommes partisans de la transparence du débat public – la richesse des échanges lors du dernier conseil en témoigne – nous restons perplexes quant au sens de la démarche de Me Rodesch au travers de sa « lettre ouverte »."

    Le Collège communal

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin - Site Gilson : quelques précisions du curateur, Maître Olivier Rodesch

    1934179477.JPGSuite à la parution sur le blog de Wellin d'un article à propos de l'offre d'achat de la partie "ateliers" des anciens établissements Gilson par la Commune de Wellin (cliquez ici), le curateur a tenu à réagir.  Maître Olivier Rodesch apporte diverses précisions et quelques réponses aux questions posées dans l'article précité.  Avec son autorisation, je vous en livre le contenu ci-dessous...

    bar2.gif

    "Je fais suite à la réunion du conseil communal du 30 septembre dernier.

    Je voudrais  apporter les précisions suivantes et également à votre article paru sur le blog de Wellin.

    Rodesch_Olivier_Grand.jpg-          M. Olivier Charles a fait une offre à 150.000 EUR bien avant la réunion du conseil communal du 7 août 2013 votant le plan d’aménagement,

    -          À plusieurs reprises et en ma présence, la bourgmestre et les échevins ont indiqué oralement qu’ils mettraient en route la procédure d’expropriation à l’encontre de M. Olivier Charles s’il achetait tout de même la partie atelier,

    -          Comme M. Olivier Charles maintenait son offre de 150.000 EUR, la commune a formulé une offre à 151.000 EUR le 22 aout 2013

    -          M. Olivier Charles n’a pas « retiré son offre » comme cela a été dit et écrit mais a décidé de ne pas mettre plus que 151.000 EUR et il a également craint la procédure d’expropriation annoncée par la bourgmestre et les échevins puisqu’il voulait à la fois entreposer du bois et construire des appartements.

    -          En date du 20 septembre 2013, j’ai accepté par télécopie  l’offre de la commune tout en indiquant dans ma télécopie que suite à ma requête  déposée au tribunal de commerce de Neufchâteau, l’offre de la commune et mon acceptation seront entérinées à l’audience du 1er octobre 2013. La requête a été déposée et communiquée aux anciens gérants et aux quatre créanciers hypothécaires qui peuvent faire leurs observations sur le montant mentionné de 151.000 EUR proposé au tribunal. Dans cette même télécopie du 20 septembre 2013 adressée à la commune, je demandais à ce qu’un conseil communal soit tenu pour faire entériner la vente au prix de 151.000 EUR.

    -          J’étais présent à titre de spectateur à la réunion du conseil (suite à certaines rumeurs entendues au sujet de la crèche) et le collège échevinal m’ont vu  évidemment entrer dans la salle : vous aurez constaté qu’ils ont feint d’ignorer ma présence en parlant du curateur comme s’il était absent

    -          En ma qualité de curateur et de l’intérêt de la masse des créanciers, la commune doit savoir que je ne peux pas descendre subitement de 31.000 EUR le prix qui a été proposé par ce même collège échevinal de 151.000 EUR le 22 août 2013 et ce surtout après toutes les manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles.

    -          A l’audience du 1Er octobre 2013 du Tribunal de Commerce et avec l’appui de Monsieur le Juge - Commissaire, j’ai fait entériner le prix pour 151.000 EUR et le jugement sera prononcé le 22 octobre prochain. A ce jour, je n’ai pas formellement été informé de la proposition de baisse de prix à 120.000 EUR.

    -          Par courrier du 2 octobre 2013, j’ai adressé une télécopie à la commune afin d’entériner le prix pour 151.000 EUR et ce suite à l’audience du 1er octobre 2013."

    Olivier Rodesch, curateur

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : vernissage de l'exposition "SorsDel'Ordinaire" à la Maison des Associations...

    affiche sorsdelordinaire.jpgBeaucoup de monde ce lundi soir pour le vernissage de l'exposition "SorsDel'Ordinaire".  Initiée par Emilie Marson et Benoît Boreux, cette expo veut mettre à l'honneur les jeunes artistes de notre région.  Christophe Jadin, Cindy Collette, Claire-Marie Lambot, Damis BNK, Elise Jadot, Emilie Marson, Mandy Jadot et Olivier Diez sont les artistes qui vous invitent à venir parcourir leur imaginaire et leur art sous la charpente de la Maison de Associations.  Vous pouvez venir découvrir leurs œuvres jusqu'au dimanche 29 septembre inclus, de 14 à 18h...  A noter la rencontre organisée le vendredi 27 de 14 à 18h...

    bar2.gif

    SAM_4128.JPGLes différentes disciplines présentées (peinture, sculpture, montage, dessin, graph, ...) vous rappelleront que "l'art n'a pas d'existence propre, il n'y a que des artistes" (Gombrich)...  Chacun(e) a sa vision et sa manière d'exprimer son imaginaire ou ses expériences...  Vous serez tour à tour admiratifs, interloqués, interpellés ou rêveurs, mais vous ne resterez certainement pas indifférents...  Je vous invite à vous rendre compte par vous-même de la diversité et de la qualité de œuvres exposées.  Je vous invite également à demander des explications aux artistes présents : c'est l'un des charmes et des atouts d'une telle organisation...  Je vous insère ci-dessous le catalogue de l'exposition ainsi que quelques photos afin de vous donner envie  de la visiter...

    bar2.gifLe catalogue de l'exposition : cliquez ici

    Le blog de l'expo : cliquez ici

    Les photos pour vous donner envie : cliquez icibar2.gif

    Les artistes présents (cliquez sur les photos pour les agrandir)

    SAM_4089.JPG  SAM_4092.JPG  SAM_4094.JPG  SAM_4095.JPG  SAM_4099.JPG  SAM_4114.JPG  SAM_4122.JPG  mandy jadot.jpg

    0 commentaire Imprimer
  • Lomprez (Wellin) : communiqué des Naturalistes de la Haute-Lesse à propos de Zébulon

    naturalistes logo.jpgSuite à une conférence de presse qui a eu lieu ce mardi 22 janvier, nous avons reçu un communiqué des Naturalistes de la Haute-Lesse à propos de la présence de Zébulon à Lomprez (lire ci-dessous).  Monsieur Jean-Pierre Facon, un passionné de castors nous a en outre fait parvenir un diaporama très intéressant qui analyse en détails la situation à Lomprez au 22 janvier (pour le visionner : cliquez ici)...  

    Il est à noter que cette conférence était organisée par la "Coalition nature" et Monsieur Olivier Rubbers (Rangers).  Les naturalistes et Monsieur Facon, bien que d'accord sur beaucoup de points défendus par ces associations, ne partagent pas la forme et le ton employé par leurs membres dans les médias ces derniers jours (trop politique et polémique, selon eux).  Monsieur Facon n'a donc participé à cette conférence qu'en tant qu'observateur averti des différents sites "castors"...

    Nous apprenons en outre par Monsieur Facon que la RTBF radio consacrera un reportage à cette conférence de presse et à la situation de Zébulon le mardi 29 janvier prochain... 

    bar2.gif

    Zébulon 3.JPG"Notre association a eu écho d’une problématique liée à l’ arrivée du castor sur le site humide situé près de la salle des fêtes de Lomprez.  

    Les Naturalistes de la Haute voudraient d’abord féliciter les responsables communaux et autres membres actifs pour la restauration de cet ensemble naturel au centre du village.  Nous estimons que cette intégration dans la localité ne pourra qu’être favorable à la sensibilisation et l’acceptation de la nature près de chez soi.  

    L’arrivée du castor sur le site est une suite logique qui devrait ravir ceux qui ont oeuvré à l’aménagement du site. Hélàs, nous apprenons que cela crée au contraire des tensions et des peurs. . Les abattages, écorçages, barrages ou hutte ne sont-ils pas l’expression d’une réaction normale de la nature ? Pourquoi refuser cette belle réponse à la restauration mise en place par l’humain ? Le castor, espèce protégée, n’est-il pas emblématique en cet endroit voulu «réserve naturelle» ?  

    _MG_3420.JPGAvec l’aide de Jean-Pierre Facon, un de nos membres, spécialiste du castor et des problèmes liés à la cohabitation avec cette espèce, nous pouvons affirmer que cet animal a sa place dans ce milieu. Une seule famille s’y installera pas plus.  Il ne provoquera pas de dégâts au-delà du site car cet animal reste très cantonné. Le barrage qu’il a construit sur le Ry d’Ave n’a d’autre but que de maintenir un niveau d’eau suffisant et constant. Cette construction régule les crues en provoquant un débordement limité. L’animal règle le débit via un tropplein en rive droite du ruisseau. Bref, le castor est l’élément naturel le plus adapté pour «gérer» les variations du cours d’eau !  

    SAM_1457.JPGLes seuls risques de dégâts sont liés aux abattages d’arbres plantés. Pour cela, nous avons plusieurs solutions faciles et peu coûteuses pour garantir leur intégrité (d’un simple treillis entourant la base des arbres à un répulsif à enduire sur la base du tronc – voir dossier à disposition). Il nous semble néanmoins paradoxal de créer un site semi-naturel pour ensuite s’insurger contre, voire repousser, la faune qui s’y installe naturellement !  Les Naturalistes de la Haute Lesse estiment qu’une acceptation de la présence d’une espèce à juste titre protégée irait dans le sens le plus logique.

    Nous espérons que les responsables communaux, politiques ou autres des administrations wallonnes pourront réagir de façon adéquate dans le sens que nous proposons.

    Par ailleurs, nous tenons à préciser que nous ne faisons plus partie de Coalition Nature depuis plusieurs années. Nous nous désolidarisons de CN particulièrement ici du fait du ton employé dans leur communiqué. L’utilisation du nom de notre association est un abus de pouvoir!"

    Les NATURALISTES de la HAUTE-LESSE - Le 20 janvier 2013.

    0 commentaire Imprimer
  • Drame de Han-sur-Lesse : les funérailles auront lieu à Wellin ce samedi 17 novembre

    incendie,han sur lesse,drame,lenfant,funérailles,enterrement,olivier,géraldine,benoit,enfants,wellin,feu,cyril,hugo,lola,lalie,blog wellin,sudinfo,sudpresse,la meuse,la meuse luxembourg,philippe alexandre,funérarium,laffut,heerwegh,gedinne,rochefort,église,cimetièreLa cérémonie d’ange, suivie de l’inhumation dans le caveau familial de Olivier Lenfant et de ses quatre enfants (Cyril, Hugo, Lola et Lalie), victimes de l’incendie dramatique à Han-sur-Lesse, auront lieu ce samedi 17 novembre à 10h30 en l’église Saint-Remacle de Wellin.

    Par ailleurs, la famille a précisé auprès des pompes funèbres qu’elle ne souhaitait pas voir de caméra ou d’appareil photo lors de l’enterrement des victimes. «Elle souhaite une cérémonie en toute intimité».

    Pour les personnes qui veulent leur rendre un dernier hommage : ils reposent au funérarium Laffut-Heerwegh, rue de Gedinne, 16A à 6920 Wellin.  Les visites ont lieu de 15h à 19h.

    bar2.gifPour transmettre vos condoléances (via Enaos) : cliquez ici

    L’avis de décès : cliquez icibar2.gif

    0 commentaire Imprimer