coalition

  • Lomprez (Wellin) : communiqué des Naturalistes de la Haute-Lesse à propos de Zébulon

    naturalistes logo.jpgSuite à une conférence de presse qui a eu lieu ce mardi 22 janvier, nous avons reçu un communiqué des Naturalistes de la Haute-Lesse à propos de la présence de Zébulon à Lomprez (lire ci-dessous).  Monsieur Jean-Pierre Facon, un passionné de castors nous a en outre fait parvenir un diaporama très intéressant qui analyse en détails la situation à Lomprez au 22 janvier (pour le visionner : cliquez ici)...  

    Il est à noter que cette conférence était organisée par la "Coalition nature" et Monsieur Olivier Rubbers (Rangers).  Les naturalistes et Monsieur Facon, bien que d'accord sur beaucoup de points défendus par ces associations, ne partagent pas la forme et le ton employé par leurs membres dans les médias ces derniers jours (trop politique et polémique, selon eux).  Monsieur Facon n'a donc participé à cette conférence qu'en tant qu'observateur averti des différents sites "castors"...

    Nous apprenons en outre par Monsieur Facon que la RTBF radio consacrera un reportage à cette conférence de presse et à la situation de Zébulon le mardi 29 janvier prochain... 

    bar2.gif

    Zébulon 3.JPG"Notre association a eu écho d’une problématique liée à l’ arrivée du castor sur le site humide situé près de la salle des fêtes de Lomprez.  

    Les Naturalistes de la Haute voudraient d’abord féliciter les responsables communaux et autres membres actifs pour la restauration de cet ensemble naturel au centre du village.  Nous estimons que cette intégration dans la localité ne pourra qu’être favorable à la sensibilisation et l’acceptation de la nature près de chez soi.  

    L’arrivée du castor sur le site est une suite logique qui devrait ravir ceux qui ont oeuvré à l’aménagement du site. Hélàs, nous apprenons que cela crée au contraire des tensions et des peurs. . Les abattages, écorçages, barrages ou hutte ne sont-ils pas l’expression d’une réaction normale de la nature ? Pourquoi refuser cette belle réponse à la restauration mise en place par l’humain ? Le castor, espèce protégée, n’est-il pas emblématique en cet endroit voulu «réserve naturelle» ?  

    _MG_3420.JPGAvec l’aide de Jean-Pierre Facon, un de nos membres, spécialiste du castor et des problèmes liés à la cohabitation avec cette espèce, nous pouvons affirmer que cet animal a sa place dans ce milieu. Une seule famille s’y installera pas plus.  Il ne provoquera pas de dégâts au-delà du site car cet animal reste très cantonné. Le barrage qu’il a construit sur le Ry d’Ave n’a d’autre but que de maintenir un niveau d’eau suffisant et constant. Cette construction régule les crues en provoquant un débordement limité. L’animal règle le débit via un tropplein en rive droite du ruisseau. Bref, le castor est l’élément naturel le plus adapté pour «gérer» les variations du cours d’eau !  

    SAM_1457.JPGLes seuls risques de dégâts sont liés aux abattages d’arbres plantés. Pour cela, nous avons plusieurs solutions faciles et peu coûteuses pour garantir leur intégrité (d’un simple treillis entourant la base des arbres à un répulsif à enduire sur la base du tronc – voir dossier à disposition). Il nous semble néanmoins paradoxal de créer un site semi-naturel pour ensuite s’insurger contre, voire repousser, la faune qui s’y installe naturellement !  Les Naturalistes de la Haute Lesse estiment qu’une acceptation de la présence d’une espèce à juste titre protégée irait dans le sens le plus logique.

    Nous espérons que les responsables communaux, politiques ou autres des administrations wallonnes pourront réagir de façon adéquate dans le sens que nous proposons.

    Par ailleurs, nous tenons à préciser que nous ne faisons plus partie de Coalition Nature depuis plusieurs années. Nous nous désolidarisons de CN particulièrement ici du fait du ton employé dans leur communiqué. L’utilisation du nom de notre association est un abus de pouvoir!"

    Les NATURALISTES de la HAUTE-LESSE - Le 20 janvier 2013.

    0 commentaire Imprimer