chasseur

  • Une brève de l'ami Jo : "Le lion est mort ce soir"

    lion cecil.pngUn chasseur à tué Cecil, un lion dans un parc national du Zimbabwe.  Il l'a abattu tout à fait légalement contre payement de 50.000 dollars.

    Mais, ce "crime" a provoqué une levée de boucliers telle qu'elle a fait la une de certains journaux et qu'une pétition demandant justice pour Cecil a réunis plus de 400.000 signatures en quelques heures.  Cette levée de boucliers a aussi provoqué un déferlement d'indignation sur les réseaux sociaux allant parfois jusqu'à l'appel au meurtre !

    Ce chasseur avait pourtant abattu ce lion tout à fait légalement et pour ce faire avait payé la coquette somme de 50.000 dollars.

    Je veux bien admettre que la disparition d'une telle bête, fasse mal à ceux qui, comme moi, aiment les animaux, mais quand je vois une telle mobilisation (500.000 signatures en quelques heures) et à quels extrêmes sont prêts à arriver certains (appels au meurtre!), je crois quand même qu'il y a de quoi en rester perplexe, car, finalement, c'est bien d'un animal dont on parle, non ?

    schaerbeek enfant fenêtre.jpgIl y a quelques jours, chez nous, en Belgique, a Schaerbeek, un homme a poignardé puis jeté par la fenêtre du deuxième étage deux enfants de 6 et 8 ans. Autre chose que la mort d'un lion, non ? Eh bien, je n'ai même pas entendu parler à cette occasion, de la création d'une pétition qui aurait reçu la moindre signature !

    Comparaison n'est pas raison ? Eh bien cette fois, si !

    Car, si un lion tué au Zimbabwe est capable de révolutionner la moitié de la planète, et que deux petits gosses poignardés puis jetés vivant par la fenêtre, n'ont l'air d'émouvoir personne (même pas un des 500.000 signataires qui ont été choquées par la mort d'un lion) alors là, il y a quelque chose qui cloche !

    La semaine passée déjà, je faisais remarquer que 7 personnes qui se faisaient assassiner et décapiter au Cameroun, ne méritaient qu'un entrefilet de deux ou trois lignes en bas de page intérieure du quotidien Le Soir, Mais pour un lion ! ! !

    enfant-faim.jpgPour en revenir à la mort de ce lion, elle, au moins aura rapporté 50.000 dollars à un pays ou le salaire moyen mensuel est de 50 euros et l'on peut espérer qu'au moins une partie du prix de la vie de ce lion, servira à améliorer l'ordinaire d'une population qui a d'autres raisons de se plaindre que celle de la mort d'un animal, aussi beau soit-il...

    Aussi, j'irais même jusqu'à espérer que si l'argent provenant de ces riches chasseurs permet de donner un peu mieux à manger à un peuple qui doit survivre avec les revenus repris ci-dessus (soit autour de 1,7 euro par jour), oui : j'irais jusqu'à espérer que de temps en temps l'un ou l'autre de ces riches chasseurs abattent l'un ou l'autre de ces lions.

    ivoire.jpgEt pour ceux qui font passer la vie d'un animal avant une vie humaine (il y en a !), avec cette somme, quels moyens ne pourrai-t-on mobiliser pour éradiquer ou limiter le braconnage des parcs nationaux où, entre-autre, on massacre éléphants et rhinocéros rien que pour leurs défenses ou leurs cornes.

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer