charles

  • Wellin - Site Gilson : le Collège Communal répond à Maître Rodesch...

    SAM_1170.JPGLe Collège Communal me transmet le document ci-dessous en réponse à l'article paru hier (cliquez ici).  Dans celui-ci, Maître Rodesch, curateur de la faillite "SPRL Maison Gilson", apportait certaines remarques et précisions au sujet de l'offre d'achat par la Commune de la partie "ateliers" du site Gilson.  Je vous livre ci-dessous la réponse "in extenso" du Collège Communal...  Décidément, cela devient un véritable feuilleton (à suivre en exclusivité sur le blog de Wellin!)...  A chacun de se faire son idée et son opinion...

    bar2.gif

    RACHAT DES ANCIENS ATELIERS GILSON PAR LA COMMUNE. 

    MISE AU POINT DU COLLEGE COMMUNAL  

    SUITE A LA « LETTRE OUVERTE » de Me Olivier RODESCH 

     

    1934179477.JPG"Dans une étonnante « lettre ouverte » parue ce 9 octobre sur le blog Sudpresse de Wellin, Me Olivier RODESCH apporte des « précisions » suite à la décision du conseil communal du 30 septembre de faire offre d’achat pour les anciens ateliers « Gilson ». 

     

    Les « précisions » de Me RODESCH méritent une sérieuse mise au point, tant les informations données sont biaisées et incomplètes.

     

    bar2.gif

    « M. Olivier Charles a fait une offre à 150.000 EUR bien avant la réunion du conseil communal du 7 août 2013 votant le plan d’aménagement » 

     

    VRAI. Mais Me RODESCH omet de préciser que l’offre initiale de Mr Charles était de 130.000 €, et que ce dernier l’a portée à 150.000 € après avoir reçu des vendeurs des informations lui laissant croire que la commune remettait une offre supérieure, ce qui n’était pas à l’ordre du jour à ce moment là. C’est lors d’une réunion entre le collège, la curatelle et Mr Charles qu’il s’est rendu compte qu’il avait surenchéri  sur sa propre offre.

     

    bar2.gif

    « À plusieurs reprises et en ma présence, la bourgmestre et les échevins ont indiqué oralement qu’ils mettraient en route la procédure d’expropriation à l’encontre de M. Olivier Charles s’il achetait tout de même la partie atelier » 

     

    FAUX. Il a été expliqué à Me RODESCH – ainsi qu’à tous les candidats investisseurs - qu’une procédure d’expropriation pouvait être mise en œuvre à l’égard de propriétaires immobiliers / investisseurs dans les périmètres définis du « plan communal d’aménagement » et du « site à rénover »pour atteindre les objectifs de ces opérations d’aménagement du territoire, à savoir la reconversion du site Gilson en logements et services.  

    Tout opérateur dont les projets d’investissements sont compatibles avec ces objectifs est le bienvenu, qu’il s’agisse de Mr Charles ou de toute autre personne ou société.  

     

    bar2.gif

    « Comme M. Olivier Charles maintenait son offre de 150.000 EUR, la commune a formulé une offre à 151.000 EUR le 22 août 2013 ». 

     

    VRAI, mais il convient de préciser que le collège avait seulement un mandat de négociation et que toute proposition devait être ensuite validée par le conseil communal pour sortir ses effets. Ceci était très clairement indiqué tant dans la délibération d’offre du collège communal que dans le courrier d’accompagnement.

     

    bar2.gif

    « M. Olivier Charles n’a pas « retiré son offre » comme cela a été dit et écrit mais a décidé de ne pas mettre plus que 151.000 EUR et il a également craint la procédure d’expropriation annoncée par la bourgmestre et les échevins puisqu’il voulait à la fois entreposer du bois et construire des appartements. » 

    FAUX : Contacté par notre Directeur général lors de la séance du collège du 24 septembre, c’est Me RODESCH lui-même qui nous a précisé – mot pour mot – que Mr Charles avait retiré son offre, en ajoutant qu’il avait par ailleurs trouvé une solution pour l’entreposage de son bois.

    bar2.gif

    Rodesch_Olivier_Grand.jpg« En date du 20 septembre 2013, j’ai accepté par télécopie  l’offre de la commune tout en indiquant dans ma télécopie que suite à ma requête  déposée au tribunal de commerce de Neufchâteau, l’offre de la commune et mon acceptation seront entérinées à l’audience du 1er octobre 2013. La requête a été déposée et communiquée aux anciens gérants et aux quatre créanciers hypothécaires qui peuvent faire leurs observations sur le montant mentionné de 151.000 EUR proposé au tribunal. Dans cette même télécopie du 20 septembre 2013 adressée à la commune, je demandais à ce qu’un conseil communal soit tenu pour faire entériner la vente au prix de 151.000 EUR. » 

     

    VRAI. Le point de l’achat des ateliers « Gilson » a été rajouté à l’ordre du jour du conseil après sa distribution, la télécopie de Me Rodesch coïncidant d’ailleurs  avec une demande de point supplémentaire de l’opposition sur cette question.

    bar2.gif

    « J’étais présent à titre de spectateur à la réunion du conseil (suite à certaines rumeurs entendues au sujet de la crèche) et le collège échevinal m’ont vu  évidemment entrer dans la salle : vous aurez constaté qu’ils ont feint d’ignorer ma présence en parlant du curateur comme s’il était absent. » 

     

    VRAI. Me RODESCH était présent parmi un public venu assister en nombre au conseil du 30 septembre, en raison de l’intérêt porté à l’avenir du site « Gilson ». Pour rappel, une des règles fondamentales du déroulement des séances du conseil est la non intervention du public. Toutes les personnes présentes dans le public et la presse ont clairement pu entendre le conseil communal rejeter, à l’unanimité, l’offre d’achat au montant de 151.000 €, avant qu’une contreproposition pour 120.000 € ne soit soumise au vote et acceptée 

    Par contre, lorsque Me RODESCH poursuit en écrivant  « A l’audience du 1Er octobre 2013 du Tribunal de Commerce et avec l’appui de Monsieur le Juge - Commissaire, j’ai fait entériner le prix pour 151.000EUR » ;  on peut légitimement se demander s’il était vraiment présent !

    bar2.gif

    « En ma qualité de curateur et de l’intérêt de la masse des créanciers, la commune doit savoir que je ne peux pas descendre subitement de 31.000 EUR le prix qui a été proposé par ce même collège échevinal de 151.000 EUR le 22 août 2013 et ce surtout après toutes les manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles. » 

     

    FAUX 

     

    La partie « ateliers » était officiellement annoncée en vente de gré à gré à 120.000 € jusque fin juin… Ce que le curateur considérait alors comme acceptable dans l’intérêt de la masse des créanciers ne le serait donc plus aujourd’hui ? 

     

    2346317860.JPGPar ailleurs, les termes « manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles » sont inacceptables. Nous ne maneouvrons à l’encontre de qui que ce soit. La situation stratégique des anciens ateliers Gilson au cœur de Wellin appelait une prise de position adéquate en matière de planification du territoire. Toutes les décisions prises par le Conseil communal le 7 août vont dans ce sens et sont l’aboutissement d’un processus de consultation et d’analyse de toutes les potentialités du site, ainsi que des outils et des aides financières existantes. Il était de notre devoir d’informer Mr Charles des choix décidés à l’unanimité par le Conseil, afin qu’il détermine, s’il était pour lui opportun d’investir sur le site, sachant que son projet en hypothéquait la reconversion en logements et services. Nous avons également fait à Mr Charles une proposition de mise à disposition de la partie « ateliers », pour une durée garantie d’au moins deux ans, si la commune pouvait acquérir le bien. On est bien loin de « manœuvres » « à l’encontre » de Mr Charles ! 

     

    Enfin, Me RODESCH omet de signaler que les investisseurs sur la partie « bureaux et salle d’exposition », dont les intentions étaient le développement d’un projet de logements correspondant aux objectifs de la commune, ont retiré leur offre en date du 11 septembre. Il s’agit évidemment d’un élément important qui a été pris en considération par le conseil communal dans sa décision de ramener l’offre au montant initialement requis de 120.000 € pour l’achat de la partie « ateliers ». Ceci répond aussi à une volonté d’utilisation parcimonieuse des deniers publics.

    bar2.gif

    « A ce jour, je n’ai pas formellement été informé de la proposition de baisse de prix à 120.000 EUR.   Par courrier du 2 octobre 2013, j’ai adressé une télécopie à la commune afin d’entériner le prix pour 151.000 EUR et ce suite à l’audience du 1er octobre 2013. » 

     

    RECAPITULONS DONC :  

    • 22/08 : le collège fait offre à 151.000 € 

    • 11/09 : retrait des investisseurs sur l’autre partie du site (information par Me Rodesch) 

    • 20/09 : il accepte l’offre du 22/08 et demande validation par le conseil 

    • 24/09 : Me Rodesch nous dit que Mr Charles a retiré son offre 

    • 30/09 : le conseil rejette  l’offre du collège à 151.000 €, et décide de proposer 120.000 € 

    • 01/10 : contre toute attente et en dépit de toute logique, Me Rodesch requiert du tribunal de commerce l’autorisation de vente de gré à gré à 151.000 €, ignorant étrangement les décisions du conseil de la veille auquel il a assisté en direct. 

     

    Comprenne qui pourra … 

     

    Si nous sommes partisans de la transparence du débat public – la richesse des échanges lors du dernier conseil en témoigne – nous restons perplexes quant au sens de la démarche de Me Rodesch au travers de sa « lettre ouverte »."

    Le Collège communal

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin - Site Gilson : quelques précisions du curateur, Maître Olivier Rodesch

    1934179477.JPGSuite à la parution sur le blog de Wellin d'un article à propos de l'offre d'achat de la partie "ateliers" des anciens établissements Gilson par la Commune de Wellin (cliquez ici), le curateur a tenu à réagir.  Maître Olivier Rodesch apporte diverses précisions et quelques réponses aux questions posées dans l'article précité.  Avec son autorisation, je vous en livre le contenu ci-dessous...

    bar2.gif

    "Je fais suite à la réunion du conseil communal du 30 septembre dernier.

    Je voudrais  apporter les précisions suivantes et également à votre article paru sur le blog de Wellin.

    Rodesch_Olivier_Grand.jpg-          M. Olivier Charles a fait une offre à 150.000 EUR bien avant la réunion du conseil communal du 7 août 2013 votant le plan d’aménagement,

    -          À plusieurs reprises et en ma présence, la bourgmestre et les échevins ont indiqué oralement qu’ils mettraient en route la procédure d’expropriation à l’encontre de M. Olivier Charles s’il achetait tout de même la partie atelier,

    -          Comme M. Olivier Charles maintenait son offre de 150.000 EUR, la commune a formulé une offre à 151.000 EUR le 22 aout 2013

    -          M. Olivier Charles n’a pas « retiré son offre » comme cela a été dit et écrit mais a décidé de ne pas mettre plus que 151.000 EUR et il a également craint la procédure d’expropriation annoncée par la bourgmestre et les échevins puisqu’il voulait à la fois entreposer du bois et construire des appartements.

    -          En date du 20 septembre 2013, j’ai accepté par télécopie  l’offre de la commune tout en indiquant dans ma télécopie que suite à ma requête  déposée au tribunal de commerce de Neufchâteau, l’offre de la commune et mon acceptation seront entérinées à l’audience du 1er octobre 2013. La requête a été déposée et communiquée aux anciens gérants et aux quatre créanciers hypothécaires qui peuvent faire leurs observations sur le montant mentionné de 151.000 EUR proposé au tribunal. Dans cette même télécopie du 20 septembre 2013 adressée à la commune, je demandais à ce qu’un conseil communal soit tenu pour faire entériner la vente au prix de 151.000 EUR.

    -          J’étais présent à titre de spectateur à la réunion du conseil (suite à certaines rumeurs entendues au sujet de la crèche) et le collège échevinal m’ont vu  évidemment entrer dans la salle : vous aurez constaté qu’ils ont feint d’ignorer ma présence en parlant du curateur comme s’il était absent

    -          En ma qualité de curateur et de l’intérêt de la masse des créanciers, la commune doit savoir que je ne peux pas descendre subitement de 31.000 EUR le prix qui a été proposé par ce même collège échevinal de 151.000 EUR le 22 août 2013 et ce surtout après toutes les manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles.

    -          A l’audience du 1Er octobre 2013 du Tribunal de Commerce et avec l’appui de Monsieur le Juge - Commissaire, j’ai fait entériner le prix pour 151.000 EUR et le jugement sera prononcé le 22 octobre prochain. A ce jour, je n’ai pas formellement été informé de la proposition de baisse de prix à 120.000 EUR.

    -          Par courrier du 2 octobre 2013, j’ai adressé une télécopie à la commune afin d’entériner le prix pour 151.000 EUR et ce suite à l’audience du 1er octobre 2013."

    Olivier Rodesch, curateur

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : Compte-rendu de l’activité “Oiseaux” de ce samedi 2 février

    apremoiseaucompterendu.jpgPar Emilie Vanderhulst

    "Le public était au rendez-vous ce 02/02 à Wellin pour participer à l’après-midi des oiseaux.

    La séance a débuté par un point d’infos sur l’opération de Aves-Natagora “Devine qui vient manger chez nous aujourd’hui?” (cliquez) : bien nourrir les oiseaux des mangeoires, les identifier et rendre son jardin accueillant naturellement...

    Puis ce fut au tour de Mr Charles Carels (à l’initiative du Groupe de Travail Hirondelles de Aves-Natagora - cliquez ici) de nous parler avec beaucoup d’enthousiasme (et d’humour) de ses protégées : de quelle façon les reconnaître et les protéger. Enfin, Mr Raps a présenté ses nichoirs que nous construirons ensemble lors de l’après-midi nichoir à venir dans un mois...

    Pour terminer ce moment convivial et instructif, les participants ont pu se régaler de crêpes et de cidre, Chandeleur oblige...

    illu hirondelles 0202.jpgIls sont repartis avec de la documentation et une boule de graines “maison” à suspendre au jardin...

    Voilà qui marque le coup d’envoi de l’agenda du Projet Hirondelles à Wellin...

    A venir : un atelier nichoir, une balade guidée, sensibilisation auprès des écoles et des fermes, petite expo et ,au mois de juin, la journée de recensement et de sensibilisation..."

    bar2.gif

    Envie de participer au projet?

    Contactez Emilie Vanderhulst (projethirondellesawellin@hotmail.com - 0499/16.24.34)...

    natagora hirondelles.PNG

    Le Projet Hirondelles à Wellin est une initiative locale soutenue par Aves-Natagora visant à protéger les hirondelles et martinets...

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : une après-midi dédiée aux oiseaux ce samedi 2 février...

    oiseau nourris hiver.jpgUne après-midi consacrée aux oiseaux se tiendra ce samedi 2 février à Wellin (23, rue de la station)...  Bienvenue à toutes et tous...

    bar2.gif

    Programme

    oiseaux,hiver,nourrir,natagora,hirondelle,observer,manger,nichoir,charles,carels,wellin,famenne,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre15h00 : Nourrir et observer les oiseaux
    Conseils et infos sur le nourrissage hivernal des oiseaux du jardin. (Photo à droite de Katty Robillard - cliquez pour  agrandir)
    Infos sur l'opération nationale de Natagora "Devine qui vient manger chez nous aujourd'hui " : comptez et identifiez les oiseaux de vos mangeoires...

    hirondelle.rustique.dessin.na.1.jpg16h00 : Conférence de Charles Carels "A chaque ville, à chaque village ses hirondelles"...
    Cette conférence ouvre l'agenda des activités 2013 du Projet Hirondelles à Wellin. Charles Carels est ornithologue, bagueur et fondateur du Groupe de Travail Hirondelles d'Aves Natagora. 

    Participation gratuite mais la réservation est souhaitée...

    bar2.gif

    Contacts : Emilie Vanderhulst (emilie@revuephoto.com ou 0499/16.24.34)bar2.gif

    natagora hirondelles.PNG

    0 commentaire Imprimer