chômage

  • Une brève de l'ami Jo : "Des idées au gouvernement pour trouver des sous... autre part"...

    MONNAIE.JPGA l’heure ou les riches deviennent de plus en plus nombreux et de plus en plus riches, et les pauvres de plus en plus pauvres (et aussi de plus en plus nombreux).

    Réflexion sur la Sécurité Sociale 

    D’abord, une petite mise au point sur ce concept,en fonction des définitions selon le Petit Robert. 

    Sécurité : "Sentiment de confiance et de tranquillité d’une personne qui se sent à l’abri du danger."

    Social : (…) "Relatif notamment à la condition des catégories de personnes les moins favorisées." 

    sécurité sociale 1.jpgDonc la sécurité sociale est bien un organisme destiné à sécuriser les populations les moins favorisées, ceci par le biais d’institutions telles que la pension légale, la protection contre le chômage, les remboursements des soins de santé, les allocations familiales, etc. et dont les fonds proviennent notamment des cotisations obligatoires de tous les travailleurs, quelque soit l’importance de leur salaire  de leur fortune ou de leurs revenus. 

    Etant donné qu’il s’agit  donc bien de la protection des catégories les moins favorisées de la population, ne serait-il pas normal de considérer dès lors, que ces cotisations, qui sont payées par tous, soient considérées comme un fond de solidarité réservé uniquement à la tranche de la population  qui en a, ou en aura un jour besoin? 

    riche.jpgEst-il normal que des personnes aux revenus importants et parfois énormes, bénéficient des mêmes réductions sur les médicaments que ceux dont les revenus n'arrivent péniblement qu'à 1.500 eurospar mois, ou moins  encore, et qui ,parfois, doivent s'en passer parce que encore trop chers? 

    Est-il normal que ces mêmes personnes qui en fonction de leurs revenus ont eut toutes possibilités de se constituer, (entre-autre et pour le moins), une confortable pension extra-légale, perçoivent en plus une allocation de retraite dite légale 

    pauvre.jpgUne allocation dont le montant est risible pour eux, alors que d'autres doivent se contenter de pensions de misère, (parfois moins de 1.000 euros par mois), et que pour eux, deux ou trois cents euros de plus pourraient faire la différence entre la précarité et une vie qui ne serait encore que tout justedécente.  

    Et ne parlons pas des allocations familiales et du chômage ni qui, non plus, ne devrait être accordé à ceux dont la fortune et/ou, les revenus dépassent un certain plafond. 

    Moralement je qualifierais même cette situation d'appropriation illégale de biens "sociaux".

    Autant je comprends que ceux qui profitent de revenus importants, répugnent à payer un impôt sur la fortune qu'ils ont acquise, autant je ne crois pas qu'ils oseraient refuser de participer au payement de ces mêmes cotisations, pour n'en laisser le bénéfice qu'aux seules classes sociales défavorisées, alors qu'on ne leur demanderait rien de plus que ce qu'ils payent actuellement, 

    La Sécurité Sociale, justifierait seulement alors sa qualification de "Sociale", devenant ainsi un fonds de solidarité aux moyens plus importants puisque, alimenté par tous, mais réservé aux seuls  qui en réalité en ont un réel besoin. 

    logo-euromillions.jpgDans Le Soir de ce mardi on peut lire qu'un fabricant de jouets propose des toboggans intérieurs plaqués or et qu'il en a déjà vendu quatre. Si un belge en a acheté un étant donné qu'il suffit d'être belge pour en profiter, il continue à avoir droit aux allocs ! 

    La même chose pour le belge qui aurait touché l'euromillionIl continue à avoir droit aux allocs, aux ristournes sur les médicaments, à une pension "sociale" et même au chômage !  

    Vous trouvez ça normal vous? 

    Pourtant je ne suis pas de gauche, du moins pas à ce jour...  Enfin, je ne sais plus!

    Jobar2.gif

    0 commentaire Imprimer