cdd

  • Une brève de l'ami Jo : "De père en fils"

    job search (1).jpegIl y a quelques jours, avec un ami, "nous refaisions le monde". C'est ainsi que nous appelons nos petites discussions de café du commerce.

    Cette fois, notre discussion se dirige sur la perception des modifications radicales que chacun ressent quant à son avenir, et surtout quant à celui de ses enfants et petits-enfants.

    Pour les générations qui nous ont précédés, l'objectif spontané et pourrait-on dire ancestral des parents, était de procurer à leur progéniture une situation ou un niveau social meilleur que le leur, veillant notamment à la poursuite de bonnes études ou à l'apprentissage d'un bon métier, deux conditions qui suffisaient à garantir la sécurité d'un emploi stable et rémunérateur.

    Une fois cela assuré, ils pouvaient alors mourir tranquilles, leur devoir primordial de parents accompli.

    Mais à présent, que peuvent faire les parents pour léguer à leur descendance cette sécurité que procure la garantie d'emploi ? Rien ! Sauf à gagner à l'euro-million.

    Et il n'aura fallu que le temps d'une génération pour en arriver à cette situation.

    Si "dans le temps", la période de stress se terminait avec les derniers examens, on peut dire maintenant qu'elle se prolonge immédiatement par la recherche d'un emploi.

    Et comme il y a pléthore dans l'offre, la demande se fait de plus en plus restrictive.

    trop-vieux-trop-jeune.jpgJusqu'à trente ans vous faites partie de ceux à qui on reproche de manquer d'expérience, et une fois entré dans la quarantaine vous commencez à être taxés de dépassés, d'amortis, ou de croulants.

    Donc, de toute façon, cela ne nous laisse qu'une niche d'une bonne quinzaine d'année dans laquelle il vaut mieux se trouver.

    Vous aurez alors une chance d'être convoqué aux interminables et stressantes séances de tests de pré-engagement qui permettront à l'employeur de vous sélectionner parmi les 200 candidats qui ont répondu à leur annonce et qui, comme vous, espèrent le CDI salvateur qui ne sera pourtant en général qu'un CDD ou même un CDII (Contrat de travail à Durée Indéterminée Intermittente, oui ça existe). Sinon il pourra naviguer d'un stage à l'autre que lui propose ou lui impose l'ONEM.

    Pensions.jpgCeci dit, on remarquera quand-même que, concernant cette catégorie de quadra et de quinquas jugés aujourd'hui "obsolètes" car rattrapés par l'âge, une nouvelle loi du travail va, elle, les juger compétents et capables de travailler jusqu'à 67 ans au lieu de 65 ! ! !

    Jobar2.gif

    0 commentaire Imprimer