brack

  • PCA Gilson (Wellin) : une analyse technique de la coordination "Non au projet de PCA Gilson"...

    3405124125.JPG"Septembre… le mois de la rentrée… mais  aussi  celui  de la distribution du Bulletin Communal n° 5 dans nos boîtes aux lettres avec un article du Collège communal, (p.7 du bulletin)  et  un article de « l’opposition vous parle » (p.36) relatifs  au Plan Communal d’aménagement (P.C.A.) du site Gilson. 

    Des informations pour nous éclairer, à nouveau, sur le P.C.A….… Décidément, ce P.C.A.  tient la vedette depuis un certain nombre de mois à Wellin ! 

    On y apprend donc, que, né sous le nom de « P.C.A. Gilson », il a été rebaptisé « Site Balfroid «  (p36 du Bulletin)  ;  initié sous l’emprise du CWATUPE (Code Wallon de l’Aménagement, du Territoire, de l’Urbanisme, du Patrimoine et de l’Energie), il pourrait voir le jour sous le nom de S.O.L. (Schéma d’Orientation Local) en 2016 si le CoDT (Code du Développement Territorial) se confirme ; de caractère réglementaire, il deviendrait indicatif………Voilà un outil turbulent, qui n’est pas encore arrivé à maturité ! 

    Faut- il s’ étonner de ces péripéties, pour un ambitieux Projet , d’intérêt général ?   

    Le vote de l’Avant-Projet, en séance du Conseil communal du 26 mars 2015, au cours duquel il a été décidé de ne pas faire de Rapport sur les Incidences Environnementales, ainsi que les longs débats de la séance du Conseil communal du 22 juin 2015, illustrent bien la problématique : celle de savoir ce qui se cache derrière ce langage –d’initiés -- et le projet qui en résultera !

    bar2.gif

    Cliquez sur "lire la suite" afin de... lire la suite...

    Lire la suite

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : réaction de la coordination « non au projet de PCA Gilson » à un article du bulletin communal…

    gilson.JPGVous trouverez ci-dessous la réaction de la coordination «Non au projet de PCA Gilson» à l’article paru dans le dernier bulletin communal, sous la rubrique "2ème échevinat - urbanisme" et qui concernait ce projet de PCA (pages 7 à 13 du BC).  Cette réaction m’a été transmise sous la forme d’une lettre ouverte, signée par Monsieur Brack, riverain du site...  Je vous la transcris telle que je l’ai reçue…

    bar2.gif

    «ENTRE RIRES ET LARMES»…

    "Bulletin communal.jpgMonsieur, le 2ème échevin, nous avons lu attentivement le dossier concernant le PCA publié dans le dernier Bulletin Communal.

    Avec de grandes certitudes, vous nous démontrez que le « PCA – Gilson » est la meilleure solution et que depuis le début, c’est vous le meilleur, et que les « autres » sont des menteurs et des gens opposés à tout.

    Monsieur, le 2ème échevin, vous vous flattez que « nous croisons quotidiennement de nombreuses personnes (riverains ou non) qui nous encouragent à maintenir ce PCA …. » (page 9), mais il ne doit pas y en avoir beaucoup vu le nombre (+ 230) d’habitants du quartier et riverains immédiats qui, via une pétition, vous on dit clairement « non » à ce dangereux et surdimensionné PCA.

    Vous n’avez jamais eu de débat avec les gens les plus concernés, « les habitants », ceux dont le bien-être et la qualité de vie sont menacés par un tel projet.

    Vous avez, ainsi que Madame la Bourgmestre, refusé tout dialogue avec les Wellinois.

    Je vous rappelle, Monsieur le 2ème échevin, que les directives de la Région Wallonne que vous connaissez, ainsi que Madame Mahy (Députée Provinciale et Wellinoise) insistent et souhaitent un dialogue et une participation citoyenne dans l’élaboration d’un tel projet, cela se produit dans des autres PCA mais visiblement pas à Wellin.

    Vous savez aussi, Monsieur le 2ème échevin, et ceci en contradiction avec ce que vous écrivez, que lors de l’approbation de l’avant-projet, le bureau Impact a donné des informations trompeuses ou insuffisamment précises concernant le futur PCA, sans que vous rectifiiez leurs propos. En effet, ils ont certifié, et cela a joué sur le vote, que le futur PCA n’est qu’un schéma d’orientation (indicatif), alors qu’il s’agira bien d’un schéma strict et contraignant selon les textes en préparation.

    1454004435.PNGVous affirmez également, Monsieur le 2éme échevin, que « les riverains vont valoriser leurs terrains par l’adoption du PCA » (page 7). Mais votre affirmation est complètement fausse. La grande majorité des habitants de l’îlot sont pour une urbanisation raisonnable mais avec le maintien de la sapinière qui verdurise le cœur de cet îlot.

    En parlant de sapinière et d’expropriation (« aucun plan d’expropriation » page 7 ), vous dites et redites, Monsieur le 2ème échevin, qu’il n’y aura aucune expropriation, mais en regardant les plans publiés (page 10 à 13) on distingue clairement des bâtiments à la place de la sapinière, et prouve le contraire, alors que celle-ci est en dehors du « Site Gilson » et appartient à des privés.

    De même, quelles sont les expropriations à réaliser, pour répondre aux exigences de la Région Wallonne concernant la création des deux routes (Nord/Sud et Ouest/Est) qui physiquement diviseront notre îlot en quatre, mais qui seront en adéquation avec le nombre de logements que vous voulez bâtir.

    2346317860.JPG

    Visiblement, Monsieur le 2ème échevin, vous n’avez jamais regardé les plans que vous nous présentez pour également affirmer « … Sans augmentation de la surface bâtie et un maintien d’espaces verts » (page 7) : en regardant vos plans (page 10 à 13), on constate, sans être myope, la construction d’au moins 5 ensembles de maisons.

    Nous n’allons pas, Monsieur le 2ème échevin, vous parler de votre cher Eco-quartier, où les parkings étaient bannis. On constate en définitive, des parkings au rez du bâtiment à rénover, des car-ports, des parkings temporaires à l’extérieur, et même un parking sur la sapinière, mais on maintient le parking « dit Parking Pasquasy » sous sa forme actuelle qui est sous-exploité.

    Monsieur le 2ème échevin, vous voulez également faire croire que «… la Région Wallone estime que ce PCA est indispensable pour envisager l’aménagement de ce site dans sa globalité …. » (Page 8) et que le PCA est indicatif. Affirmer que le futur PCA est indicatif, c’est à l’heure actuelle beaucoup s’avancer sur son contenu et sur sa date d’application. Si le PCA n’est pas indicatif, situation actuelle puisqu’il est réglementaire, tout ce que vous montrez sur les plans sera obligatoire. Mais, si le futur PCA voit le jour comme actuellement prévu, ce sera aussi obligatoire !

    balfroid magnée.jpgLe PCA, et on le rappelle depuis le début, n’est intéressant que lorsqu’il y a plusieurs propriétaires pour une zone concernée (ex : PCA à Bièvre, à Libramont, à Gouvy….), pour harmoniser les différents projets et donner une ligne directrice. Dans notre cas, il n’y a qu’un seul acteur (Balfroid), et un permis d’urbanisme suffit, ce qui évite toutes les autres contraintes et dérives possibles.

    L’affirmation (en gras et même souligné) que vous n’avez « jamais menti » (page 8), Monsieur le 2ème échevin, et que vous dites « la seule vérité » (page 9) est plus que dérangeant vu ce que nous expliquons dans les points précédents et le fait d’écrire que « nous n’avons aucun intérêt particulier dans ce dossier » (page 8) est également assez interpellant.

    Monsieur le 2ème échevin, ignorer des informations est une chose, mais tromper le lecteur du Bulletin Communal, le Wellinois, en le désinformant en est une autre."

    Pour la Coordination, Alain Brack, riverain 

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer