barrio

  • Une brève de l'ami Jo : "Mort d’un torero"

    victor barrio.jpgAyant vécu de longues années en Espagne, je continue à lire régulièrement la presse espagnole sur internet.  Ces derniers jours s’est déroulé un événement qui, je pense, vaut la peine d’être commenté : il s’agit de la mort d’un torero en pleine corrida à Terruel.

    Attention, cette brève n’est pas une prise de position pour ou contre les corridas.  Pour ma part je respecte autant ceux qui sont pour que ceux qui sont contre.  Mais ce que l’on ne peut admettre ce sont ces commentaires d’articles de presse par des lecteurs anti-corrida, se réjouissant et jubilant à propos de la mort d’un homme, commentaires touchant des limites qui, je pensais, n’auraient jamais été atteintes !

    Ci-dessous quelques exemples (traduits de l’espagnol).

    Toro bravo.jpg« Je me réjouis beaucoup de sa mort, la seule chose que je regrette est que ce même coup de corne n’ait pas tué les fils de pute qui l’ont engendré ainsi que toute sa famille, je le dis et le ratifie. Ce jour est jour d’allégresse pour l’humanité. Et en majuscules, Nous danserons sur ta tombe et pisserons sur les couronnes de fleurs que tu recevras,  cabron ».(une des pires insultes pour un homme).

    Ce texte  est signé par un certain Vicent Belenguer Santos professeur à l’université de Valence !

    Mieux, si l’on peut dire, ci-dessous, des courriers reçus par la veuve du torero. (FB)

    « Ton mari a reçu ce qu’il méritait, cela devrait être le lot de tous les cobardes (froussards), fils de pute comme lui.  Un autre, parlant de son mari : « j’espère qu’on lui a coupé les oreilles et la queue » ! 

    A sa veuve… alors qu’il n’est pas encore enterré !

    Je suis, bien sûr, contre les mauvais traitements envers les animaux, mais en arriver à de pareilles extrémités ! ! ! 

    Bleu Blanc Belge.jpgMaintenant, entre nous, que pensez-vous de la vie d’un taureau « Blanc Bleu Belge ».  Dès sa naissance, il est condamné à perpétuité : il passera sa vie entière entre les barreaux d’une cage l’empêchant de bouger pour engraisser plus vite ?  Il en va d’ailleurs de même pour les poules pondeuses, cochons et nombreux autres animaux d’élevage intensif.

    Autre chose aberrante : pourquoi de tels mouvements d’indignation n’ont-ils pas lieu quand, comme récemment chez-nous, mais aussi en Espagne, des enfants, des bébés même, sont torturés jusqu’à la mort ? N’est-ce pas pire que de tuer un taureau ?  Et là, personne ne pipe mot  !

    Je tiens à dire que maintenant, quelques jours après ce torrent d’insultes et d’infamies débitées à l’occasion de la mort d’un homme, ce sont des milliers de personnes (y compris des groupements anti-corridas - 150.000 selon le journal  El Païs), qui demandent notamment le renvoi immédiat du professeur.

    Vegan-Logo-from-The-Vegan-Society-250.jpgN’empêche, cela donne quand même quelques milliers d’individus qui font passer la vie humaine après celle d’un animal.

    Autre preuve ?  Dans Le Soir : dernièrement en Italie, des parents « Végans », (plus que végétaliens et végétariens !) laissaient dépérir et auraient laissé mourir leur enfant, plutôt que de lui donner à manger de la viande ! ! !  Brrrr…

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer