ave

  • Une brève de l'ami Jo : "Le Ry"

    ry d'ave.JPGbar2.gif

    Au début ça ne semble qu’un reste de rosée

    Une réminiscence de la dernière ondée

    Peut-être un marécage, tout au plus une flaque

    Lui qui un jour peut-être accouchera d’un lac

     

    Car c’est ainsi qu’il sourd, de la terre profonde

    Ce filet, ce suintement, qui déjà vagabonde

    Qui part à l’aventure qui hésite et qui erre

    Car de la ligne droite, il n’a vraiment que faire

     

    Sa route il se la trace avec timidité

    Évitant chaque bosse, la laissant de côté

    Il reste tout petit, secret, caché dans la verdure

    Réservant aux oiseaux le bruit de son murmure

     

    Puis, ses rives se garnissent et fleurissent à l’envi

    Les blanches graminées se penchent sur son lit

    Abeilles et papillons, y flirtent la journée

    Rainettes ou roussettes, elles, à la nuit tombée

     

    Tous les petits oiseaux s’y rendent pour y boire

    C’est leur bistrot à eux, et aussi leur miroir

    Les demoiselles ailées y gambadent gaiement

    Les écrevisses s’y cachent, cheminant lentement

     

    Puis deux rys s’uniront, au bout de leurs lacets

    Et de leur liaison naîtra un ruisselet

    Ruisselet, puis ruisseau qui dès ses premiers pas

    Ira vagabondant, sans savoir où il va

     

    Qu’il soit ru, ruisselet, ruisseau, ou chez nous ry

    Qu’il traverse nos champs, nos bois ou nos prairies

    Ce petit filet d’eau, qui court sans entrave

    Et traverse Wellin, c’est lui, c’est le Ry D’avebar2.gifwellin,commune,brève,ami,jo,simar,ry,ru,ruisseau,ave,ry d'ave,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre

    1 commentaire Imprimer