avant

  • Compte-rendu du Conseil Communal du 29 avril 2015...

    2316737495.2.JPGLa Bourgmestre ouvre la séance à 20h01 précises.  Tout le monde est présent, sauf Jean-Luc Martin, excusé.  Anne Bughin commence par soumettre le pv de la réunion précédente à l’aval des conseillers.  Monsieur Closson a une remarque à émettre.  Lors des débats sur le PCA du site Gilson, il remarque que les interventions de la Bourgmestre et de l’Echevin ont été jointes au pv, mais pas la sienne.  Il dit ne pas avoir de problème avec cela, mais dans un soucis d’équité, il voudrait que son intervention soit également jointe (cliquez ici).  Selon lui, soit on les met toutes ou aucune.  Anne Bughin lui répond que cela sera acté.  Monsieur Closson précise qu’il enverra le document à la secrétaire afin de lui faciliter la tâche...

    bar2.gifCliquez sur "lire la suite" ci-dessous à gauchebar2.gifwellin,commune,conseil,compte-rendu,communal,bourgmestre,échevin,conseiller,opposition,sder,ccatm,cpas,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,lefèbvre,alexandre  wellin,commune,conseil,compte-rendu,communal,bourgmestre,échevin,conseiller,opposition,sder,ccatm,cpas,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,lefèbvre,alexandre

    Majorité                           Opposition

    Lire la suite

    2 commentaires Imprimer
  • Compte-rendu du Conseil Communal du 26 mars 2015...

    2316737495.2.JPGLa Bourgmestre ouvre la séance à 20h précises, tout le monde est présent.  Les travées de la salle du Conseil sont également bien remplies : toutes les places à disposition sont occupées.  On va en effet parler aujourd’hui d’un sujet très sensible : le plan communal d’aménagement (PCA) du « site Gilson ».  Ce dossier est sans doute un des plus important de la législature étant donné qu’il touche une zone en plein cœur du village et qu’il a déjà suscité de nombreuses réactions.  Dans le public, beaucoup de riverains ainsi que le promoteur immobilier de ce site lui-même, Monsieur Balfroid.  La présentation et le débat à ce sujet vont durer 2 heures et resteront sereins et constructifs.  Madame Bughin débute la séance en soumettant le procès-verbal de la réunion précédente au vote des édiles : pas de remarques, accepté à l’unanimité.

    bar2.gifCliquez sur "lire la suite" ci-dessous à gauchebar2.gifwellin,commune,conseil,compte-rendu,communal,bourgmestre,échevin,conseiller,opposition,sder,ccatm,cpas,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,lefèbvre,alexandre  wellin,commune,conseil,compte-rendu,communal,bourgmestre,échevin,conseiller,opposition,sder,ccatm,cpas,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,lefèbvre,alexandre

    Majorité                           Opposition

    Lire la suite

    0 commentaire Imprimer
  • Une brève de l'ami Jo : "C'était mieux avant?"...

    brève,ami,jo,simar,wellin,commune,mieux,avant,prix,pain,oeuf,porc,kg,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreDans la série, c'était mieux avant : petite comparaison de prix de denrées de bases...

    Au fil de mes lectures, je viens de trouver quelques informations sur le coût de la vie en 1850 où l'on y reprend les prix de quelques denrées de base.

    Ce n'est pas tellement vieux, mon arrière grand-père, Hermès de son prénom, est né lui en 1840.

    A cette époque où l'on parlait en francs, le salaire d'un ouvrier était de 2 francs par jour, et comme les journées de travail étaient de 9 heures cela donnait 22 centimes de l'heure.

    Pour comparer avec notre époque, je prends un salaire actuel de 1.400 euros mensuel ce qui donne 70 euros par jour, soit plus ou moins 9 euros de l'heure.

    En fonction de cette liste du prix, j'ai transformé ces prix en heures de travail, de même que pour ceux en vigueur actuellement.

    De cette façon on peut comparer le nombre d'heures de travail nécessaires à l'achat de chaque denrée, en 1850 et actuellement, et apprécier l'écart entre les deux époques.

    brève,ami,jo,simar,wellin,commune,mieux,avant,prix,pain,oeuf,porc,kg,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreLes prix actuels dont je me suis servi, sont une moyenne car fluctuant d'une enseigne à l'autre.

    J'ai donc repris les mêmes denrées que celles de 1850, à l'exception du beurre. En effet, dans la liste de 1850, ce n'était pas du beurre qui y figurait, mais du saindoux, l'ouvrier de cette époque ne pouvant je suppose se payer ce luxe que devait être le beurre.

    Dans les heures et minutes j'ai aussi arrondi aussi les chiffres

    bar2.gif

    1850 Un pain d'un kilo = 24 centimes soit, 1 heure de travail

    2015 Un pain d'un kilo = 2,20 € soit,15 minutes

    --------------------- 

    1850 12 œufs = 65 centimes soit, 3 heures

    2015 12 œufs = 3 € soit, 20 minutes

    ----------------------

    1850 1 kg de porc = 1,10 fr. soit, 4,5 heures

    2015 1 kg viande de porc = 8 €, soit 50 minutes

    ----------------------

    1850 1 kg de beurre = 1,30 fr. soit; 5 heures

    2015 1 kg de beurre = 10 € soit, 70 minutes

    -----------------------

    1850 3 kg pommes de terre = 20 centimes soit, 1 heure

    2015 3 Kg Pommes de terre= 1,5 € soit, 10 minutes

    bar2.gif

    brève,ami,jo,simar,wellin,commune,mieux,avant,prix,pain,oeuf,porc,kg,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreJe vous laisse le plaisir de calculer les proportions, mais il faut bien reconnaître que dans ce cas, l'évolution va dans le bon sens.

    J'avoue qu'en cherchant je n'ai pas trouvé les prix à cette époque d'un PC, d'une imprimante ou d'un écran plat, mais par contre bien celui d'une photographie, (à cette époque un portrait sur Daguerréotype). Ça coûtait 5 Fr "tout encadré" soit 2,5 jours de travail d'un ouvrier.

    Jo

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer