article

  • Poissons d'avril : et vous y avez cru???

    images?q=tbn:ANd9GcTBNGvxR7ugdMALDcQgGNt0dLW7x7hF4uI8Ab-G_um3qtb59EKKNon, Marc Coucke ne viendra pas investir à Wellin, pas plus qu'Eric Domb...  Il va donc falloir trouver d'autres moyens pour infléchir la courbe du chômage dans notre commune.  Il s'agissait évidemment de ma modeste contribution à la tradition du poisson d'avril...  C'était tout de même un peu gros, vous ne trouvez pas?  Cela m'aura au moins permis de laisser divaguer mon imagination...

    De même, la lettre de Fedasil était un faux, très habilement réalisé par Edwin Goffaux.  Merci à lui pour sa contribution... L'église de Fays restera donc le caillou dans la chaussure des édiles wellinois, jusqu'à nouvel ordre...

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Un article dans l'édition du jour de la Meuse Luxembourg à propos de Wellin : "Non, le Collège ne censure personne"...

    Cliquez sur l'article pour l'agrandirbar2.gifcensure.png

    bar2.gif

    La version texte de cet article : cliquez ici

    La vidéo de ce Conseil Communal : cliquez ici

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : l'AFT consacre un article au T.C. Wellinois...

    tennis 1.jpgA la fin du mois d'août, le site internet de l'Association Francophone de Tennis (AFT) consacrait un article au club de tennis de Wellin (cliquez ici).   Je vous le transcris ci-dessous...

    bar2.gif

    "Le TC Wellinois veut assurer la relève

    Situé en contrebas de la route de Gedinne, qui n’a jamais remarqué le club de tennis de Wellin ? Un des plus anciens clubs de la région Namur-Luxembourg, son matricule ne peut le trahir (6010). tennis 2.jpgAvec ses quatre terrains en french court, dont deux éclairés, le TC Wellinois bénéficie d’excellentes installations dans un environnement idéal. En les visitant, un après-midi de semaine pendant le traditionnel tournoi de simples, René Piret et José Thyrion sont déjà présents au club-house alors qu’il n’y a encore aucun match programmé. Le premier a été président de nombreuses années et est encore impliqué dans l’organisation du club alors que le second est l’actuel président.

    Le premier se rappelle les débuts du club : « A la base, il n’y avait que deux terrains mais les membres étaient nombreux car des clubs comme Jemelle ou Han sur Lesse par exemple, n’existaient pas encore. Ensuite deux terrains se sont ajoutés, en tarmac poreux. Il y a 30 ans, il comptait 200 membres et puis le nombre a diminué progressivement ».  En 2003,  un superbe club-house a vu le jour : « Je suis président depuis une dizaine d’années. L’objectif actuel, c’est évidemment de pérenniser le club car, si il y avait encore des équipes de jeunes il y a 6 ou 7 ans, nous n’en avons plus actuellement. Pour cela il va falloir créer une école de tennis, ce sujet sera évoqué lors de la prochaine Assemblée Générale ». tennis 3.jpgLe club a aligné cette année en interclubs deux équipes Messieurs mais surtout quatre équipes Juniors-vétérans et une équipe Dames 25. Des membres actifs donc mais il s’agit surtout d’équipes d’âge : « Le potentiel est là au niveau des jeunes, mais pour cela il faut rassembler les forces, proposer un projet concret avec de véritables moniteurs. Nous n’avons pas de courts couverts mais on peut bénéficier de la salle du complexe sportif de la commune de Wellin. Celle-ci nous aide par ailleurs beaucoup. Si on peut envisager un court couvert sur notre site ? Ce n’est pas impossible à moyen terme mais le nerf de la guerre reste le financier » conclut le président, satisfait de la participation au tournoi d’été."

    Source : site internet de l'AFT

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : Communication de la coordination "Non au PCA" (Réponse à un article de "L'Avenir du Luxembourg")...

    1934179477.JPGVous trouverez ci-dessous une communication de la coordination “Non au PCA”.  Celle-ci est parue ce jeudi dans « L’avenir du Luxembourg » en guise de droit de réponse à un article paru le 28 juin dans le même journal.  Les membres de la coordination souhaitent que ce texte soit également mis en ligne dans son intégralité sur le Blog de Wellin afin que le plus de monde possible en soit informé…  Voilà qui est fait…

    bar2.gif

    Cliquez sur « Lire la suite » ci-dessous à droite

    Lire la suite

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : un article de "La Meuse Luxembourg" à propos de la captation vidéo des séances du Conseil Communal...

    Cliquez sur l'article pour l'agrandir635824018826015207.jpg

    Source : Mélodie Mouzon pour "La Meuse Luxembourg"bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Une "brève de l'ami Jo" inspire un article à La Meuse Luxembourg...

    la meuse luxembourg.jpgLe 5 octobre dernier paraissait sur le blog de Wellin une brève de l'ami Jo intitulée "Egouts" (cliquez ici)...  La Meuse Luxembourg, dans son édition papier du mercredi 8 octobre dernier, a repris le sujet de cette brève, à savoir les problèmes d'égouttage dans le village de Wellin...  Je vous livre cet article ci-dessous (cliquez pour l'agrandir)...

    bar2.gif

    wellin,blog,sudinfo,journal,la meuse,luxembourg,province,article,égouts,ami,jo,simar,pdf,édition,papier,sudopresse,philippe,alexandrebar2.gif

    La version pdf de l'article : cliquez ici

    0 commentaire Imprimer
  • Jumelage Wellin - Fort-Mahon : un article dans le "Courrier Picard"

    fort-mahon plage.JPG"Fort-Mahon est jumelée avec Wellin, en Belgique, et Bewdley, en Angleterre. Et les liens d'amitié entre les habitants sont toujours aussi solides.

    Vendredi 13 décembre : c'est la date qu'avait choisie le président du comité de jumelage de Fort-Mahon, Jacques Caremelle, pour tenir son assemblée générale. Celle-ci a débuté par une minute de silence en mémoire de Chantal Noyon, membre de l'association, récemment décédée. Le président a ensuite dressé le rapport des activités en 2013.

    wellin.jpgL'année a commencé par le séjour des écoliers fort-mahonnais à Wellin, en Belgique, du 15 au 19 avril. Les enfants ont visité la région et partagé avec les écoliers wellinois des activités plus ludiques : veillées, sortie au bowling, soirée en famille. Un repas officiel entre les élus et membres des comités de jumelage a scellé les 50 ans de l'amitié franco-belge (...)" (CLAUDE CAILLY)

    bar2.gifPour lire l'article complet : cliquez icibar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Mort de Ludovic Louis à Wellin : le tireur a comparu pour la première fois devant le tribunal

    Ludovic Louis.jpgDans la nuit du 31 mars au 1er avril 2012, un coup de feu avait retenti dans la cité du 150ème à Wellin.  Un jeune homme de 22 ans, Ludovic Louis, était tombé, mortellement touché. Le tireur, René Soroge, comparaissait pour la première fois devant ses juges ce jeudi. Et il maintient sa version des faits: il n’a pas vu la victime et a seulement voulu faire peur…

    Q.D.

    bar2.gifCliquez ici pour lire la suite sur le site de SudInfobar2.gifsudinfo.be.jpg

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin - Site Gilson : le Collège Communal répond à Maître Rodesch...

    SAM_1170.JPGLe Collège Communal me transmet le document ci-dessous en réponse à l'article paru hier (cliquez ici).  Dans celui-ci, Maître Rodesch, curateur de la faillite "SPRL Maison Gilson", apportait certaines remarques et précisions au sujet de l'offre d'achat par la Commune de la partie "ateliers" du site Gilson.  Je vous livre ci-dessous la réponse "in extenso" du Collège Communal...  Décidément, cela devient un véritable feuilleton (à suivre en exclusivité sur le blog de Wellin!)...  A chacun de se faire son idée et son opinion...

    bar2.gif

    RACHAT DES ANCIENS ATELIERS GILSON PAR LA COMMUNE. 

    MISE AU POINT DU COLLEGE COMMUNAL  

    SUITE A LA « LETTRE OUVERTE » de Me Olivier RODESCH 

     

    1934179477.JPG"Dans une étonnante « lettre ouverte » parue ce 9 octobre sur le blog Sudpresse de Wellin, Me Olivier RODESCH apporte des « précisions » suite à la décision du conseil communal du 30 septembre de faire offre d’achat pour les anciens ateliers « Gilson ». 

     

    Les « précisions » de Me RODESCH méritent une sérieuse mise au point, tant les informations données sont biaisées et incomplètes.

     

    bar2.gif

    « M. Olivier Charles a fait une offre à 150.000 EUR bien avant la réunion du conseil communal du 7 août 2013 votant le plan d’aménagement » 

     

    VRAI. Mais Me RODESCH omet de préciser que l’offre initiale de Mr Charles était de 130.000 €, et que ce dernier l’a portée à 150.000 € après avoir reçu des vendeurs des informations lui laissant croire que la commune remettait une offre supérieure, ce qui n’était pas à l’ordre du jour à ce moment là. C’est lors d’une réunion entre le collège, la curatelle et Mr Charles qu’il s’est rendu compte qu’il avait surenchéri  sur sa propre offre.

     

    bar2.gif

    « À plusieurs reprises et en ma présence, la bourgmestre et les échevins ont indiqué oralement qu’ils mettraient en route la procédure d’expropriation à l’encontre de M. Olivier Charles s’il achetait tout de même la partie atelier » 

     

    FAUX. Il a été expliqué à Me RODESCH – ainsi qu’à tous les candidats investisseurs - qu’une procédure d’expropriation pouvait être mise en œuvre à l’égard de propriétaires immobiliers / investisseurs dans les périmètres définis du « plan communal d’aménagement » et du « site à rénover »pour atteindre les objectifs de ces opérations d’aménagement du territoire, à savoir la reconversion du site Gilson en logements et services.  

    Tout opérateur dont les projets d’investissements sont compatibles avec ces objectifs est le bienvenu, qu’il s’agisse de Mr Charles ou de toute autre personne ou société.  

     

    bar2.gif

    « Comme M. Olivier Charles maintenait son offre de 150.000 EUR, la commune a formulé une offre à 151.000 EUR le 22 août 2013 ». 

     

    VRAI, mais il convient de préciser que le collège avait seulement un mandat de négociation et que toute proposition devait être ensuite validée par le conseil communal pour sortir ses effets. Ceci était très clairement indiqué tant dans la délibération d’offre du collège communal que dans le courrier d’accompagnement.

     

    bar2.gif

    « M. Olivier Charles n’a pas « retiré son offre » comme cela a été dit et écrit mais a décidé de ne pas mettre plus que 151.000 EUR et il a également craint la procédure d’expropriation annoncée par la bourgmestre et les échevins puisqu’il voulait à la fois entreposer du bois et construire des appartements. » 

    FAUX : Contacté par notre Directeur général lors de la séance du collège du 24 septembre, c’est Me RODESCH lui-même qui nous a précisé – mot pour mot – que Mr Charles avait retiré son offre, en ajoutant qu’il avait par ailleurs trouvé une solution pour l’entreposage de son bois.

    bar2.gif

    Rodesch_Olivier_Grand.jpg« En date du 20 septembre 2013, j’ai accepté par télécopie  l’offre de la commune tout en indiquant dans ma télécopie que suite à ma requête  déposée au tribunal de commerce de Neufchâteau, l’offre de la commune et mon acceptation seront entérinées à l’audience du 1er octobre 2013. La requête a été déposée et communiquée aux anciens gérants et aux quatre créanciers hypothécaires qui peuvent faire leurs observations sur le montant mentionné de 151.000 EUR proposé au tribunal. Dans cette même télécopie du 20 septembre 2013 adressée à la commune, je demandais à ce qu’un conseil communal soit tenu pour faire entériner la vente au prix de 151.000 EUR. » 

     

    VRAI. Le point de l’achat des ateliers « Gilson » a été rajouté à l’ordre du jour du conseil après sa distribution, la télécopie de Me Rodesch coïncidant d’ailleurs  avec une demande de point supplémentaire de l’opposition sur cette question.

    bar2.gif

    « J’étais présent à titre de spectateur à la réunion du conseil (suite à certaines rumeurs entendues au sujet de la crèche) et le collège échevinal m’ont vu  évidemment entrer dans la salle : vous aurez constaté qu’ils ont feint d’ignorer ma présence en parlant du curateur comme s’il était absent. » 

     

    VRAI. Me RODESCH était présent parmi un public venu assister en nombre au conseil du 30 septembre, en raison de l’intérêt porté à l’avenir du site « Gilson ». Pour rappel, une des règles fondamentales du déroulement des séances du conseil est la non intervention du public. Toutes les personnes présentes dans le public et la presse ont clairement pu entendre le conseil communal rejeter, à l’unanimité, l’offre d’achat au montant de 151.000 €, avant qu’une contreproposition pour 120.000 € ne soit soumise au vote et acceptée 

    Par contre, lorsque Me RODESCH poursuit en écrivant  « A l’audience du 1Er octobre 2013 du Tribunal de Commerce et avec l’appui de Monsieur le Juge - Commissaire, j’ai fait entériner le prix pour 151.000EUR » ;  on peut légitimement se demander s’il était vraiment présent !

    bar2.gif

    « En ma qualité de curateur et de l’intérêt de la masse des créanciers, la commune doit savoir que je ne peux pas descendre subitement de 31.000 EUR le prix qui a été proposé par ce même collège échevinal de 151.000 EUR le 22 août 2013 et ce surtout après toutes les manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles. » 

     

    FAUX 

     

    La partie « ateliers » était officiellement annoncée en vente de gré à gré à 120.000 € jusque fin juin… Ce que le curateur considérait alors comme acceptable dans l’intérêt de la masse des créanciers ne le serait donc plus aujourd’hui ? 

     

    2346317860.JPGPar ailleurs, les termes « manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles » sont inacceptables. Nous ne maneouvrons à l’encontre de qui que ce soit. La situation stratégique des anciens ateliers Gilson au cœur de Wellin appelait une prise de position adéquate en matière de planification du territoire. Toutes les décisions prises par le Conseil communal le 7 août vont dans ce sens et sont l’aboutissement d’un processus de consultation et d’analyse de toutes les potentialités du site, ainsi que des outils et des aides financières existantes. Il était de notre devoir d’informer Mr Charles des choix décidés à l’unanimité par le Conseil, afin qu’il détermine, s’il était pour lui opportun d’investir sur le site, sachant que son projet en hypothéquait la reconversion en logements et services. Nous avons également fait à Mr Charles une proposition de mise à disposition de la partie « ateliers », pour une durée garantie d’au moins deux ans, si la commune pouvait acquérir le bien. On est bien loin de « manœuvres » « à l’encontre » de Mr Charles ! 

     

    Enfin, Me RODESCH omet de signaler que les investisseurs sur la partie « bureaux et salle d’exposition », dont les intentions étaient le développement d’un projet de logements correspondant aux objectifs de la commune, ont retiré leur offre en date du 11 septembre. Il s’agit évidemment d’un élément important qui a été pris en considération par le conseil communal dans sa décision de ramener l’offre au montant initialement requis de 120.000 € pour l’achat de la partie « ateliers ». Ceci répond aussi à une volonté d’utilisation parcimonieuse des deniers publics.

    bar2.gif

    « A ce jour, je n’ai pas formellement été informé de la proposition de baisse de prix à 120.000 EUR.   Par courrier du 2 octobre 2013, j’ai adressé une télécopie à la commune afin d’entériner le prix pour 151.000 EUR et ce suite à l’audience du 1er octobre 2013. » 

     

    RECAPITULONS DONC :  

    • 22/08 : le collège fait offre à 151.000 € 

    • 11/09 : retrait des investisseurs sur l’autre partie du site (information par Me Rodesch) 

    • 20/09 : il accepte l’offre du 22/08 et demande validation par le conseil 

    • 24/09 : Me Rodesch nous dit que Mr Charles a retiré son offre 

    • 30/09 : le conseil rejette  l’offre du collège à 151.000 €, et décide de proposer 120.000 € 

    • 01/10 : contre toute attente et en dépit de toute logique, Me Rodesch requiert du tribunal de commerce l’autorisation de vente de gré à gré à 151.000 €, ignorant étrangement les décisions du conseil de la veille auquel il a assisté en direct. 

     

    Comprenne qui pourra … 

     

    Si nous sommes partisans de la transparence du débat public – la richesse des échanges lors du dernier conseil en témoigne – nous restons perplexes quant au sens de la démarche de Me Rodesch au travers de sa « lettre ouverte »."

    Le Collège communal

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin - Site Gilson : quelques précisions du curateur, Maître Olivier Rodesch

    1934179477.JPGSuite à la parution sur le blog de Wellin d'un article à propos de l'offre d'achat de la partie "ateliers" des anciens établissements Gilson par la Commune de Wellin (cliquez ici), le curateur a tenu à réagir.  Maître Olivier Rodesch apporte diverses précisions et quelques réponses aux questions posées dans l'article précité.  Avec son autorisation, je vous en livre le contenu ci-dessous...

    bar2.gif

    "Je fais suite à la réunion du conseil communal du 30 septembre dernier.

    Je voudrais  apporter les précisions suivantes et également à votre article paru sur le blog de Wellin.

    Rodesch_Olivier_Grand.jpg-          M. Olivier Charles a fait une offre à 150.000 EUR bien avant la réunion du conseil communal du 7 août 2013 votant le plan d’aménagement,

    -          À plusieurs reprises et en ma présence, la bourgmestre et les échevins ont indiqué oralement qu’ils mettraient en route la procédure d’expropriation à l’encontre de M. Olivier Charles s’il achetait tout de même la partie atelier,

    -          Comme M. Olivier Charles maintenait son offre de 150.000 EUR, la commune a formulé une offre à 151.000 EUR le 22 aout 2013

    -          M. Olivier Charles n’a pas « retiré son offre » comme cela a été dit et écrit mais a décidé de ne pas mettre plus que 151.000 EUR et il a également craint la procédure d’expropriation annoncée par la bourgmestre et les échevins puisqu’il voulait à la fois entreposer du bois et construire des appartements.

    -          En date du 20 septembre 2013, j’ai accepté par télécopie  l’offre de la commune tout en indiquant dans ma télécopie que suite à ma requête  déposée au tribunal de commerce de Neufchâteau, l’offre de la commune et mon acceptation seront entérinées à l’audience du 1er octobre 2013. La requête a été déposée et communiquée aux anciens gérants et aux quatre créanciers hypothécaires qui peuvent faire leurs observations sur le montant mentionné de 151.000 EUR proposé au tribunal. Dans cette même télécopie du 20 septembre 2013 adressée à la commune, je demandais à ce qu’un conseil communal soit tenu pour faire entériner la vente au prix de 151.000 EUR.

    -          J’étais présent à titre de spectateur à la réunion du conseil (suite à certaines rumeurs entendues au sujet de la crèche) et le collège échevinal m’ont vu  évidemment entrer dans la salle : vous aurez constaté qu’ils ont feint d’ignorer ma présence en parlant du curateur comme s’il était absent

    -          En ma qualité de curateur et de l’intérêt de la masse des créanciers, la commune doit savoir que je ne peux pas descendre subitement de 31.000 EUR le prix qui a été proposé par ce même collège échevinal de 151.000 EUR le 22 août 2013 et ce surtout après toutes les manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles.

    -          A l’audience du 1Er octobre 2013 du Tribunal de Commerce et avec l’appui de Monsieur le Juge - Commissaire, j’ai fait entériner le prix pour 151.000 EUR et le jugement sera prononcé le 22 octobre prochain. A ce jour, je n’ai pas formellement été informé de la proposition de baisse de prix à 120.000 EUR.

    -          Par courrier du 2 octobre 2013, j’ai adressé une télécopie à la commune afin d’entériner le prix pour 151.000 EUR et ce suite à l’audience du 1er octobre 2013."

    Olivier Rodesch, curateur

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : les frites de Mireille à la foire de Libramont, un an déjà...

    536975909.6.JPGLa Meuse Luxembourg de ce samedi consacrait un article aux pétitions "les plus loufoques" dans la province...  C'était l'occasion pour le journal de revenir sur l'affaire qui a déchaîné les passions dans notre région il y a un an : l'éviction des friteries de Mireille et Robert de la foire de Libramont...  Rappelons que c'est le blog de Wellin qui avait diffusé cette info (cliquez ici)... La pétition lancée par Hubert Menne à ce sujet avait recueilli 553 signatures.  Pas si loufoque que cela, donc...  Je vous invite ci-desous à consulter cet article ilustré par la photo d'Hubert...  Vous pouvez également revoir cette pétition en cliquant ici...

    bar2.gif

    "Depuis quelques années déjà, le site lapetition.be est devenu le réceptacle des idées ou des envies populaires. Si on y trouve des pétitions pour le moins sérieuses, certains, notamment dans la province de Luxembourg, ont décidé d’en faire un usage un peu plus décalé. (...)

    hubert menne.jpgAutre exemple il y a deux ans quand Hubert Menne, un habitant de Wellin, apprend que Mireille et Robert Pierlot-Wirtz, qui tenaient plusieurs friteries durant la Foire de Libramont, allaient être remplacés par des frituristes flamands. « Nous voulons garder l’ancrage local de cette organisation et demandons donc le retour des friteries de ce sympathique couple de Wellinois dans l’enceinte de la foire », commentait Hubert Menne. Aussi anecdotique qu’elle semble, cette pétition avait tout de même réuni plus de 500 signatures…"

    bar2.gifL'article complet : cliquez icibar2.gif

    0 commentaire Imprimer