Histoire wellinoise

  • Wellin : "Et si Wellin m'était conté..." - Spectacle du 5 juin 1993 (vidéo)

    wellin,commune,spectacle,école,communauté,française,moyenne,si wellin m'était conté,théâtre,marche,salle,famenne,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,sohy,directeur,vidéo,youtubeVous trouverez ci-dessous la vidéo du spectacle "Et si Wellin m'était conté..." proposé par les élèves de l'école de la Communauté Française (Ecole Moyenne) le 5 juin 1993.  Celui-ci avait été présenté au centre culturel de Marche-en-Famenne.  Il faisait la part belle au folklore wellinois, et notamment à la légende de Wandalino (cliquez ici).  Des images qui surgissent du passé où certain(e)s d'entre vous pourront sans doute se reconnaître.  Merci à Alain Evrard, mon "collègue" du Blog de Nassogne, pour avoir numérisé cette vidéo et l'avoir rendue accessible via Youtube...

    bar2.gif

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : vidéo-souvenir d'une entreprise artisanale de meubles de qualité : les meubles Gilson...

    meubles gilson logo.JPGAlors que l'on cite souvent le nom "Gilson" dans le cadre du Plan Communal d'Aménagement (PCA) du site sur lequel cette entreprise était installée, certain(e)s ne se souviennent peut-être pas que ce nom était avant tout synonyme de meubles artisanaux de grande qualité.  Cette entreprise familiale a, pendant plus de 50 ans, fait travailler de nombreux wellinois et porté haut le nom de notre commune bien au-delà des frontières de la Province et même du Pays.  La vidéo ci-dessous est là pour le rappeler...  Rappelons en outre que la famille Gilson, qui avait revendu la société, n'a rien à voir avec la mauvaise gestion ultérieure qui a mené à la faillite de l'entreprise...  Flash-back et souvenirs pour certains...

    bar2.gif


    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Des photos du patro de Wellin dans les années 60... En reconnaissez-vous???

    082.jpgIl y a peu, l'abbé Dartois, ancien Doyen de Wellin, a fait parvenir à Richard Simon un chariot de 100 dias.  Il s'agit de photos de patronné(e)s wellinois(es) prises dans les années 60, notamment au camp de Martilly.  Toutefois, ces photos étaient usées par le temps.   Grâce à la gentillesse et au talent de notre ami bien connu Jo Simar, ces dias ont été numérisées et nettoyées des traces de vieillissement.  C'est avec un grand plaisir que je vous les présente aujourd'hui...
     
    On y reconnait très bien beaucoup d'enfants et de jeunes garçons et filles que l'on croise maintenant à Wellin au volant de leur voiture, parfois accompagnés de leurs enfants ou petits-enfants...   Vous reconnaissez-vous ou des gens de votre entourage ou connaissances (voir l'album-photos ci-dessous)???
     
    Merci à l'Abbé Dartois, à Richard Simon et à Jo Simar d'avoir permis l'exhumation de ces trésors du passé...
     
    bar2.gif
    L'album-photos : cliquez ici
    bar2.gif

    patro.jpgpatro 2.jpg

    1 commentaire Imprimer
  • Deux blasons pour Wellin...

    wellin,commune de wellin,blog wellin,blog de wellin,blog,blogs,philippe alexandre,blason wellin,armoiries wellin,blason,sudpresse,blog sudpresse,la meuse,la meuse luxembourg,francis laroche,charmes de jadis et d'aujourd'hui

    wellin,commune de wellin,blog wellin,blog de wellin,blog,blogs,philippe alexandre,blason wellin,armoiries wellin,blason,sudpresse,blog sudpresse,la meuse,la meuse luxembourg,francis laroche,charmes de jadis et d'aujourd'hui

      

    wwk_au_l.gif

      bff8662c.gif

    Lorsque vous recevez un document émanant de l'administration communale, l'en-tête porte les armoiries de Wellin : le blason orné d'un loup, d'un arbre et d'un bateau...  

    wellin, blason wellin, armoiries wellinToutefois, lorsque vous regardez la façade de l'hôtel de ville, qui abrite l'administration dont émane ce document, vous pouvez observer un autre  blason, orné de deux léopard (photo ci-contre)...

    Quelles sont les véritables armoiries de notre entité? Comment s'y retrouver?  Quelle est le blason officiel???

    bar2.gif

    Détaillons tout d'abord ces deux blasons.

    1/ Le premier fait référence à l'abbaye de Stavelot-Malmedy, qui fût jadis, propriétaire du domaine de Wellin, à Saint-Remacle et au blason de Jean de Smackers, dernier seigneur de Mirwart et  de Wellin.
    blason commune wellin.png
    Le descriptif héraldique, selon l'A.R. du 29/03/1979 paru au Moniteur Belge le 15/03/1951, le décrit comme suit : "Coupé , au 1. D'argent à un loup passant, bâté de deux paniers remplis de pierres tenant à la patte dextre une crosse posée en barre, adextrée d'un arbre, le tout au naturel et posé sur une terrasse de sinople; au 2. De sable à une bélandre d'or gréée d'argent, le mât surmonté d'une couronne d'or à neuf perles."
     
    2/ Le deuxième fait référence aux seigneurs de Wellin. Sa déscription héraldique est la suivante : "D'azur à deux léopards d'argent".  A ne pas confondre avec celui de Daverdisse qui, lui, est à "deux léopards d'or".blason de Wellin.png
    C'est ce blason qui avait été choisi par les édiles wellinois en leur séance du Conseil communal du 23/07/1892 et qui apparaît donc au fronton de l'hôtel de ville achevé de bâtir à cette époque.
    La famille de Wellin est de petite noblesse et est, selon toutes vraisemblances, descendante des premiers maîtres de Wellin du IXème siècle.  Ils vécurent dans notre village jusqu'au début du XVIème siécle.  Ils occupaient la maison forte dont les fouilles entreprises par Maurice Evrard ont révélé les fondations et le fossé de défense derrière l'église actuelle.
     
    Les tenants du blason actuel (et officiel!) considèrent qu'il met en évidence plus de 1000 ans d'histoire de la localité et qu'il fait aussi bien référence aux seigneurs tréfonciers (abbaye de Stavelot-Malmedy) qu'aux seigneurs hautains (les de Smackers).
    Les "supporters" du blason aux deux léopards avancent le rôle joué par les de Wellin dans la vie sociale wellinoise de leur époque.  Cette famille était vraiment du terroir, preuve faite par le nom qu'ils portaient.  Ils sont donc beaucoup plus  représentatifs de notre commune.
     
    Que chacun se fasse donc sa propre opinion à propos de la légitimité de l'un ou l'autre blason.  Il n'en reste pas moins que le premier est consacré officiellement au Moniteur.  Le deuxième avait toutefois été choisi par les représentants de la population à la fin du XIXème siècle et gravé dans la pierre.
     
    Fronton de l'hôtel de ville.

    bason wellin hôtel de ville.jpg

    ----------------------------------------------------------

    La plupart des informations ci-dessus sont tirées du très bel ouvrage de Francis Laroche : "Wellin, charmes de jadis et d'aujourd'hui", 2009, Weyrich Editions.

    Cliquez sur l'illustration ci-dessous si vous voulez l'acquérir.

    livre.jpg

    bar2.gif

    1 commentaire Imprimer
  • Il y a un siècle : l’invasion allemande d’août 1914 dans la commune de Wellin…

    2014-18.jpgLa chaîne de télévision régionale TV Lux a réalisé une série d’émissions relatives à l’invasion allemande en août 1914 dans la province de Luxembourg (cliquez ici).  Cette « bataille des frontières » (cliquez ici) a occasionné de nombreux dégâts et et de nombreuses victimes, civiles et militaires…  Que s’est-il passé dans notre commune à cette époque ?  Monsieur David Pierson (journaliste wellinois de TV Lux), un des concepteurs de ces programmes, m’a permis de consulter certains documents utilisés pour les réaliser.  Je me suis attaché à détailler ci-dessous, avec son aide et par ordre chronologique,  les divers événements qui ont eu lieu sur le territoire de l’entité de Wellin en août 1914…  En règle générale, peu de faits marquants ont eu lieu.  Wellin a été relativement épargné si on compare à ce qui s’est passé à Porcheresse ou à Dinant, par exemple…  Personne n’imaginait à l’époque que l’occupation, les privations et les souffrances qu’elle entraîne, allait encore durer quatre ans…

    bar2.gif

    1909.jpg07/08/1914 : la 5ème division de cavalerie française établit son quartier général à Wellin.  Des éclaireurs allemands sont aperçus à Halma et Wellin.  Arrivée simultanée des Français et des Allemands à Halma (sans dommages).  Des cyclistes français arrivent à Sohier.  Avec eux, un peu d’artillerie qui fut installée dans la prairie du presbytère.  Un détachement français passe par Froidlieu…

    10/08/1914 : Nouveau passage des Français à Froidlieu, ils reviennent de Barvaux…

    11/08/1914 : La 5ème division française va de Han-sur-Lesse à Carlsbourg en passant par Chanly…

    12/08/1914 : Une escarmouche est signalée à Lomprez et près des maisons de Froidlieu qui bordent la grand route Wellin-Beauraing.  A la suite de coups de feu tirés par des soldats ivres,  sept  allemands et un français trouvent la mort.  Des Dragons français ainsi que de l’artillerie sont signalés à Froidlieu… 

    soldat-francais-bataille.jpg13/08/1914 : Une autre escarmouche a lieu à Sohier entre des Dragons français et des Hussards allemands.  Six allemands et deux français sont tués…  Louis Vatin et Joseph de la Rivière, dragons français, furent enterrés l’un au cimetière de Fays-Famenne, l’autre à Sohier.  Les allemands furent enterrés en dehors du cimetière et ce fait provoqua plus tard la colère de l’autorité occupante.  On parvint à éviter des représailles en en rendant responsable l’autorité militaire française…

    Le même jour à Chanly, a lieu un engagement entre 23 Uhlans allemands et 150 Dragons français.  Deux allemands sont blessés, l’un d’eux meurt  à Wellin.  Ce dernier, préparé à la mort par le Doyen de Wellin (l’abbé Dumay) avec l’aide d’une religieuse parlant l’allemand déclare avant d’expirer : « J’en ai tué beaucoup ! J’ai fait mon devoir !  Je voudrais vivre pour en tuer encore ».  Les français perdirent quatre chevaux…

    14/08/1914 : A Chanly, la cavalerie française est remplacée par de l’infanterie.  Dans la journée, il fallait un passeport pour venir à confesse à l’église (sic)…

    Entre le 15/08/1914 et le 20/08/1914 : Rien de particulier à signaler sinon la présence de patrouilles et d’éclaireurs allemands à Halma, Chanly, Sohier et Lomprez…

    21/08/1914 : L’avant-garde allemande fait son entrée dans Chanly.  Elle fait réquisition des armes, profère toutes sortes de menaces contre les habitants et pille les classes de l’école, y saccageant les meubles, lacérant les cartes, etc…

    wellin 14-18.jpg22/08/1914 : un civil (Léon Ottelet, 54 ans) est tué et une maison incendiée à Wellin.  A Sohier, le 8ème corps d’armée allemand vient occuper toutes les hauteurs et se prépare à la bataille.  De nombreuses batteries sont mises en position, des tranchées sont creusées, les toits de nombreuses maisons sont troués pour installer des mitrailleuses dans les greniers.  On évalue de 15.000 à 20.000 le nombre des soldats qui occupent les hauteurs.  Les Français se trouvent à Vonêche, Froidfontaine, Haut-Fays, Gembes et Porcheresse.  La forêt Saint-Remacle sépare les deux armées…  Dans la journée, quelques heurts plus ou moins sérieux, avant coureurs de la rencontre définitive à Porcheresse…  Vers 17h, un avion français survole Sohier et échappe aux salves dont il est poursuivi.  Vers 18h, les Allemands partent en direction de Porcheresse qui fut détruit le soir même…

    A noter également ce jour-là le pillage par des soldats allemands de plusieurs maisons de commerce à Lomprez et l’arrestation temporaire du Bourgmestre (Hyacinthe Quoilin) et du curé du village (l’abbé Goffette)…

    23/08/1914 : Vers 21h, une bande désordonnée d’une quarantaine de soldats allemands incendie 10 maisons à Froidlieu et dans les environs immédiats (Gongon et Croisette)…  froidlieu peinture.jpgEn outre ils emmènent avec eux plusieurs habitants du village qui sont rejoints par plusieurs habitants de Lomprez.  C’est ainsi que Jules Baré, Marc Olix, Octave Albert, André Borsus,  Louis Istasse, Victor Bovy, Jules Bovy, Joseph Bovy, Joseph Borsus, Henri Borsus, Auguste Olix, Omer Perpète, Jules Dehuy, Emile Dehuy, Jonas Deloyer  (tous de Froidlieu), l’abbé Goffette, Hyacinthe Quoilin (Bourgmestre), Eugène Tisserand, Ludovic, Emile et Lucien Fays et Alexandre Arnould (tous de Lomprez) furent emmenés jusqu’à Sedan et fortement malmenés en cours de route.  Ils furent finalement libérés le 26 et rentrèrent chez eux le 28 août.  A leur retour, quatre d’entre eux moururent des suites des souffrances physiques et morales qu’ils avaient endurées (Jules Baré, André Borsus, Omer Perpète et Jules Dehuy).  Les liens qui les entravaient avaient été tellement serrés que plusieurs d’entre eux en gardèrent les traces pendant des années.  Le village de Froidlieu fut pillé durant la nuit et le bétail fut volé…

    Après cette date, je n'ai plus trouvé mention de notre entité dans la documentation que j’ai pu consulter...  L’occupation allemande pouvait commencer…

    bar2.gif

    Source : «Documents pour servir à l’Histoire de l’invasion allemande», Jean Schmitz et Norbert Nieuwland, 1924, Tome VII, Van oest & Cie Editeurs.  Cet ouvrage rassemble les témoignages des religieux (curés, doyens,…)des villages des provinces de Namur et Luxembourg.

    2 commentaires Imprimer
  • Wellin (1945) : le retour de la cloche...

    Demain, les cloches reviennent de Rome, comme chaque année à Pâques.  En 1945, celle de Wellin revenait d'Allemagne ou les allemands l'avait emmenée en vue de la fondre pour en faire des armes.  Heureusement la fin de la guerre l'a sauvée de la fonderie.  Photo du retour de la cloche (info et document de Jo Simar - cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    bar2.gifRetour de la cloche.jpgbar2.gifSur cette photo, on peut reconnaître (de gauche à droite) : Odette Simon, Marie Lambilotte, Milie Denpocin, Renée Pierrard, Monique Colette, Raymonde Pierrard, Lucienne Dewolf, José Adam et Louis Denoncin...  En reconnaissez-vous d'autres?

    0 commentaire Imprimer
  • Chanly (Wellin) : "Pauvre patrimoine!" par Yvon Barbazon...

    croix.jpg"C’est pourtant revenu à la mode, le patrimoine. Après l’avoir ignoré et même détruit, on essaye maintenant de le remettre à l’honneur le plus possible. Notre patrimoine, ce sont les fontaines, lavoirs, chapelles, potales, croix,... enfin, ce qui vient de nos ancêtres et qui n’est pas privé....

    bar2.gif

    chanl.jpgA Chanly, à la jonction des rues Haie Minée et de la Boverie, il y a 17 ans quand je suis arrivé au village, il y avait une croix de chêne avec un Christ. Elle accueillait les visiteurs comme partout dans nos villages.  Et puis, vieillissante, elle tomba. Je l’ai replacée quelque peu diminuée.  Il y a deux années au moins, elle disparut. Oh elle n’était pas loin, seulement dans la haie toute proche.  Je l’ai replantée à sa place sur le terrain communal. Mais le site a changé et, si elle est encore là, vous pourrez constater qu’elle a honte et se cache depuis longtemps. La Haie Minée a aussi été modifiée.  Est-elle classée?"

    Yvon Barbazon

    (Cliquez sur les photos pour les agrandir)bar2.gifBILD0017.JPG

    Le site de Chanly : http://www.chanly.be/

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : la Confrérie de Wandalino est sur le net...

    confrérie de wandalino.JPGLa vénérable Confrérie de Wandalino de Wellin s'offre son site internet...  Le webmaster, Hubert Menne, a en effet mis en ligne ce site qui vous permettra de suivre l'actualité de notre Confrérie gastronomique et historique locale.  Rappelons (pour le profanes) qu'à la base, elle est sensée représenter la hiérarchie civile au 12ème siècle à Wellin.  Elle née très officiellement le dimanche 10 janvier 1988 à 10h précises dans les locaux de la Truite d'Argent.  Elle a évolué au fil des ans tout en gardant cet ancrage historique.  La Tourteline est son plat fétiche.  La Cornouille et la bière "Wandalino" sont ses boissons de prédilection (si on exclut l'Orval!)...  Rendez-vous sur le site pour plus de détails et d'informations...  Merci Hubert...

    bar2.gif

    Le site : http://www.wandalino.be/

    bar2.gif

    0 commentaire Imprimer
  • Connaissez-vous le plus vieux "monument" de Wellin???

    SAM_0360.JPGLorsque vous entrez sous le porche de l'église de Wellin, directement sur votre gauche, une petite pièce (ouverte au public) abrite le plus vieux témoignage du passé, présent dans notre commune. Les fonts baptismaux, puisque c'est d'eux dont il s'agit, datent en effet du 12ème siècle.  Il est d'ailleurs surprenant que ce "monument" ne soit pas plus connu de la population wellinoise...  J'espère, par cette petite note réparer cet "oubli"...  Le symbolisme particulier et très intéressant de ce genre d'oeuvre vous est décrit ci-dessous (cliquez sur "lire la suite")...  Ce symbolisme est d'ailleurs parfois proche de certains symboles maçonniques : étrange, non?!?!?!   wellin,fonts baptismaux,église,tourisme,francs maçons,symbole,maçonnique,saint-martin,saint-remacle,joseph jacquet,philippe alexandre,monument,moyen-âge,âge de bronze,symbolisme,fonts,baptismaux,blog wellin,sudinfo,sudpresse,fouilles,la meuse,la meuse luxembourgIl est à noter que l'église actuelle fut construite en 1766, elle atteindra donc bientôt l'âge vénérable de 250 ans...  On trouve des traces d'édifices religieux sur ce site depuis la moitié du 8ème siècle, le premier connu était dédié à Saint-Martin.  L'édifice actuel, dédié à Saint-Remacle, serait le cinquième...  Les fouilles qui ont eu lieu dans les années 70 et 80 ont mis en évidence une activité humaine dans cette zone depuis la fin de l'âge de bronze (700 avant J-C)...  Il doit donc encore se trouver énormément de choses à mettre à jour sous notre église (cfr ma note du 1er avril dernier - cliquez)...

    (cliquez sur les photos pour les agrandir)... bar2.gif

    Cliquez sur "lire la suite" ci-dessous à gauche...

    Lire la suite

    0 commentaire Imprimer
  • Wellin : qu'est devenu le bassin de la Grand-Place???

    bar2.gif

    1906.jpgLorsqu'on inspecte des anciennes photos de la Grand-Place de Wellin, on y aperçoit un bassin d'eau circulaire qui servait d'abreuvoir pour le bétail.  Le bassin de la Place est resté implanté là jusqu'en 1933 puis a mystérieusement disparu.  Un bassin identique se trouve toujours en haut de la rue Paul Dubois.  Ce dernier a été transformé en bac à fleurs.

    Rien ne se perd, tout se transforme...

    Le bassin de la Place a été déplacé dans la cour de la maison Vandercam au Tribois et s'y trouve toujours à l'heure actuelle.  A l'époque, la  disparition du "Rond de la Grand-Place" indigna fortement les Wellinois.  Ce "déménagement" a donc fait circuler de nombreuses rumeurs à l'époque.  Officiellement, le Conseil Communal prit la décision, en 1933, de démonter ce bassin (4 voix contre 2).  Toutefois, il n'existerait aucune trace officielle de l'acheteur, ni du montant de l'achat, dans les archives...  Le mystère reste donc entier...

     

    Gite-self-catering-Belgium-Walloon-Province-luxembourg-Wellin.jpeg

    Si vous en savez d'avantage au sujet de cette petite histoire insolite, signalez-le moi...bar2.gif

    53840.gif

    Notons toutefois, pour être clair, que les actuels propriétaires de cette demeure  (qui l'ont transformé en gîte rural) ne sont absolument en rien impliqués dans ce "mystère"...


    bar2.gif

    Source : Francis Laroche : "Wellin, charmes de jadis et d'aujourd'hui", 2009, Weyrich Editions.

    2 commentaires Imprimer
  • Origines des noms des villages de la commune de Wellin


    Connaissez-vous l'origine des noms des villages de notre commune?

    Je vous propose de vous en donner un bref aperçu.  

    Les voici donc, par ordre alphabétique.

    Cliquez sur le nom du village pour avoir accès à la page web qui lui correspond (sauf pour Barzin : rien trouvé!). 

    bar2.gif

    barzin.jpgBarzin : J'ai ici plusieurs origines.  La première voudrait qu'il signifie une habitation munie d'une barrière ou d'une palissade.  Une origine germano-gauloise en ferait "la propriété du poète (ou du chanteur)" : de bardo (poète, chanteur) et suffixe -ina pour désigner "la propriété de"...  Choisissez celle qui vous convient, je n'ai pas pu trancher...


    CHANLY.jpg

    Chanly : Vient du bas-latin canceleum qui signifie "enclos" ou "lieu du champ".  Ce serait une allusion à l'endroit utilisé pour le gros bétail du domaine de Wellin.  Son existence apparaît pour la première fois dans une charte de 925.


    fays famenne.jpg

    Fays-Famenne : Géologiquement, Fays-Famenne se trouve en Ardenne.  On a ajouté "Famenne" pour le distinguer de son voisin Haut-Fays.  Fays vient du latin fagus qui signifie "bois de hêtre - hêtraie".



    FROIDLIEU1.jpg

    Froidlieu : Sans surprise, ce nom décrit un lieu froid qui, de fait, est très exposé aux vents froids du Nord et de l'Ouest.  Toutefois, une autre origine en fait "la propriété de Hrodila", Frodilious, de racines germaniques.


    Halma.jpg

    Halma : Etymologie incertaine.  Halma est cité pour la première fois dans un acte conclu le 2 octobre 925 sous l'appelation "Halmarchia".  Ce nom serait d'origine germanique : hael (sèche) marka (lande frontalière).   "Lande frontalière sèche", donc... Quand je vous disais que l'étymologie était incertaine dans le cas qui nous intéresse!


    lomprez.jpgLomprez : Ici, pas de grande difficulté : long pré (en latin longum pratum).  Ce nom provient du fait que le village était établi sur une grande prairie.  C'est d'ailleurs encore assez visible aujourd'hui même si de nombreux jardins privés ont été créés.


    barzin,chanly,fays-famenne,froidlieu,halma,lomprez,neupont,sohier,wellin,etymologie,origine nom,origines noms,wandalino,commune de wellin,blog wellin,blog,blog de wellin,philippe alexandre,sudpresse,la meuse,la meuse luxembourgNeupont : Comme on peut s'en douter, Neupont signifie "nouveau pont".  Il porte sans doute ce nom depuis la construction d'un pont sur la Lesse qui enjambe l'actuelle route Dinant-Neufchâteau.  La première mention connue de ce nom apparaît dans un acte de la haute cour de Wellin d'avril 1564.

    sohier.jpg

    Sohier : Ici aussi, j'ai trouvé plusieurs origines.  La première veut que le village ait gardé le nom du propriétaire de la villa qui lui a donné naissance et qui était un (pré)nom d'origine celte courant au moyen-âge : Sohier ou Séguier.  Une deuxième fait venir ce nom de l'allemand ancien suhoa qui signifie "rigole, drain".  La traduction en serait donc "terre draînée, endroit aux rigoles".  La troisième que j'ai trouvé nous viendrait du latin sabucaria : "aux sureaux"...  Peut-être les trois s'additionnent-elles???

    WELLIN.jpg

    Wellin : Propriété de Wadalino : Nom de personnage franc augmenté du suffixe -inus marquant l'appartenance.  Pas de grosse surprise ici.  L'origine est bien connue grâce aux récentes traditions carnavalesque et à son géant.  Le fait que ce Wandalino était maître-carrier est toutefois issu de l'imagination de José Adam.

     

    decaut.gif

    bar2.gif

    Sources :

    - "Wellin, charmes de jadis et d'aujourd'hui", Francis LAROCHE, Weyrich 2009 : cliquez ici

    - "Dictionnaire des noms de lieux en Wallonie et à Bruxelles", Jean-Jacques Jespers, Editions Racine 2005 - consultable sur le net en cliquant ici

    0 commentaire Imprimer
  • Deux blasons pour Wellin...

    wellin,commune de wellin,blog wellin,blog de wellin,blog,blogs,philippe alexandre,blason wellin,armoiries wellin,blason,sudpresse,blog sudpresse,la meuse,la meuse luxembourg,francis laroche,charmes de jadis et d'aujourd'hui

    wellin,commune de wellin,blog wellin,blog de wellin,blog,blogs,philippe alexandre,blason wellin,armoiries wellin,blason,sudpresse,blog sudpresse,la meuse,la meuse luxembourg,francis laroche,charmes de jadis et d'aujourd'hui

      

    wwk_au_l.gif

      bff8662c.gif

    Lorsque vous recevez un document émanant de l'administration communale, l'en-tête porte les armoiries de Wellin : le blason orné d'un loup, d'un arbre et d'un bateau...  

    wellin, blason wellin, armoiries wellinToutefois, lorsque vous regardez la façade de l'hôtel de ville, qui abrite l'administration dont émane ce document, vous pouvez observer un autre  blason, orné de deux léopard (photo ci-contre)...

    Quelles sont les véritables armoiries de notre entité? Comment s'y retrouver?  Quelle est le blason officiel???


    Détaillons tout d'abord ces deux blasons.

    1/ Le premier fait référence à l'abbaye de Stavelot-Malmedy, qui fût jadis, propriétaire du domaine de Wellin, à Saint-Remacle et au blason de Jean de Smackers, dernier seigneur de Mirwart et  de Wellin.
    blason commune wellin.png
    Le descriptif héraldique, selon l'A.R. du 29/03/1979 paru au Moniteur Belge le 15/03/1951, le décrit comme suit : "Coupé , au 1. D'argent à un loup passant, bâté de deux paniers remplis de pierres tenant à la patte dextre une crosse posée en barre, adextrée d'un arbre, le tout au naturel et posé sur une terrasse de sinople; au 2. De sable à une bélandre d'or gréée d'argent, le mât surmonté d'une couronne d'or à neuf perles."

    2/ Le deuxième fait référence aux seigneurs de Wellin. Sa déscription héraldique est la suivante : "D'azur à deux léopards d'argent".  A ne pas confondre avec celui de Daverdisse qui, lui, est à "deux léopards d'or".blason de Wellin.png
    C'est ce blason qui avait été choisi par les édiles wellinois en leur séance du Conseil communal du 23/07/1892 et qui apparaît donc au fronton de l'hôtel de ville achevé de bâtir à cette époque.
    La famille de Wellin est de petite noblesse et est, selon toutes vraisemblances, descendante des premiers maîtres de Wellin du IXème siècle.  Ils vécurent dans notre village jusqu'au début du XVIème siécle.  Ils occupaient la maison forte dont les fouilles entreprises par Maurice Evrard ont révélé les fondations et le fossé de défense derrière l'église actuelle.

    Les tenants du blason actuel (et officiel!) considèrent qu'il met en évidence plus de 1000 ans d'histoire de la localité et qu'il fait aussi bien référence aux seigneurs tréfonciers (abbaye de Stavelot-Malmedy) qu'aux seigneurs hautains (les de Smackers).
    Les "supporters" du blason aux deux léopards avancent le rôle joué par les de Wellin dans la vie sociale wellinoise de leur époque.  Cette famille était vraiment du terroir, preuve faite par le nom qu'ils portaient.  Ils sont donc beaucoup plus  représentatifs de notre commune.

    Que chacun se fasse donc sa propre opinion à propos de la légitimité de l'un ou l'autre blason.  Il n'en reste pas moins que le premier est consacré officiellement au Moniteur.  Le deuxième avait toutefois été choisi par les représentants de la population à la fin du XIXème siècle et gravé dans la pierre.

    Fronton de l'hôtel de ville.

    bason wellin hôtel de ville.jpg

    ----------------------------------------------------------

    La plupart des informations ci-dessus sont tirées du très bel ouvrage de Francis Laroche : "Wellin, charmes de jadis et d'aujourd'hui", 2009, Weyrich Editions.

    Cliquez sur l'illustration ci-dessous si vous voulez l'acquérir.

    livre.jpg

    0 commentaire Imprimer
  • La croix de Jeumont (1897-1985)...

    pat_jeumont1 .jpg

    Un monument que les moins de vingt ans ne peuvent  pas connaître!

    Il y a moins de 30 ans, en effet, s'élevait encore une chapelle ogivale surmontée d'une croix d'une quinzaine de mètres au lieu-dit "Jeumont", entre Halma et Chanly. 

    Je me souviens, que, pratiquant la photographie au Collège d'Alzon à Bure, nous étions venus prendre quelques clichés de cette croix visible à des lieues à la ronde.  Cela devait être vers 1982.  Elle était donc encore debout à cette époque.

    Selon plusieurs sources, cette croix en pierre du pays aurait été élevée en 1897 par une famille de Resteigne sur un de ses terrains en remerciement pour la guérison d'un enfant malade.

    On parle aussi de "Tombelle" de Jeumont.  Cela signifie donc que des sépultures, vraisemblabement celtes, doivent encore se trouver dans le sous-sol.  Le terme de "Jeumont" vient du latin et signifie "Mont de Jupiter".  Il s'agissait donc à l'origine d'un lieu de culte que nous qualifions de "païen" à notre époque.

    La colline, située à environ 270 mètres d'altitude, fut plus tard plantée de végétation.  La fréquentation de la chapelle diminua et par la même occasion son entretien.  La croix s'est effondrée, usée par le temps, vers 1985.  Peut-être que l'usage d'engins lourds et les vibrations qui en découlent lors de la construction de l'autoroute juste à côté a participé à cet effondrement.  Il se dit toutefois qu'elle aurait déjà été affaiblie lors de la chute d'un avion pendant la guerre 1940-1945.

    Ce qui est certain, c'est que le lieu a été utilisé par la résistance durant la guerre afin de cacher des aviateurs américains dont le bombardier s'était écrasé dans la région : cliquez ici pour prendre connaissance de ces faits d'armes.  

    Le site et ses environs ont été classés le 24/02/1981 et bénéficient donc d'une protection afin de préserver la biodiversité qui y règne.

    A l'heure actuelle, la chapelle et une partie de la croix (un peu moins de 10 mètres de hauteur) sont toujours debouts mais masqués par la végétation.

    Il a été question à l'occasion du P.C.D.R. de réhabiliter ce monument, mais cela est resté au stade de projet jusqu'à présent.  Est-ce d'ailleurs possible étant donné le classement de ce site et le projet "natura 2000"???  Je m'étonne également qu'aucune fouilles archéologiques n'aient jamais été envisagées (à ma connaissance) étant donné la toponymie du lieu.

    wellin,croix de jeumont,jeumont,chanly,blog de wellin,commune de wellin,croix,halma,blog wellin,blog,blogs

    Vue aérienne du site de Jeumont tirée de google maps

    (cliquez sur la photo pour l'agrandir)

    dobson,sitting pretty,collège d'alzon,wellin,croix de jeumont,jeumont,chanly,blog de wellin,commune de wellin,croix,halma,blog wellin,blog,blogs,bombardier

    Trois photos transmises par un lecteur du blog qui nous informe de l'état de ce monument : " Il faut vraiment se méfier de la base.  Je n’y ai plus mis les pieds depuis un certain temps et à l’époque le bas de la croix toujours debout ne tient plus que sur quelques poutrelles totalement rouillée.  Le tout peut tomber à tout moment."

    dobson,sitting pretty,collège d'alzon,wellin,croix de jeumont,jeumont,chanly,blog de wellin,commune de wellin,croix,halma,blog wellin,blog,blogs,bombardier,philippe alexandredobson,sitting pretty,collège d'alzon,wellin,croix de jeumont,jeumont,chanly,blog de wellin,commune de wellin,croix,halma,blog wellin,blog,blogs,bombardier,philippe alexandredobson,sitting pretty,collège d'alzon,wellin,croix de jeumont,jeumont,chanly,blog de wellin,commune de wellin,croix,halma,blog wellin,blog,blogs,bombardier,philippe alexandre

    2 commentaires Imprimer