Wellin dem@in : Thérèse Mahy ne pousse plus la liste !

Un tract de la liste Wellin dem@in, déposé en toutes-boîtes ce vendredi, vous demande vos préoccupations et vos idées pour améliorer la vie dans notre commune. Une surprise s’est glissée au verso : par rapport à celle présentée le 9 mai dernier (cliquez ici), l’ordre des membres de la liste a été modifié : Thérèse Mahy passe de la treizième à la douzième place ; Samuel Jérouville, de la cinquième à la treizième (c’est donc lui qui poussera la liste) et Bernard Arnould, de la douzième à la cinquième.

wellin,commune,élection,communale,demain,présentation,liste,suffrage,électeur,candidat,closson,mahy,benoît,thérèse,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre,david,pierson

Pourquoi ces changements ? Cliquez sur l’encadré « lire la suite » ci-dessous pour le découvrir…

bar2.gif

Renseignements pris, il s’agit d’un problème de conformité de la liste avec la loi électorale et plus particulièrement avec l’application stricte du principe de la tirette. Celui-ci exige une alternance entre les genres des candidats. Une seule exception est prévue : en cas de liste au nombre de candidats impair (ce qui est toujours le cas pour les élections communales mais pas toujours vrai aux provinciales), si la première place de la liste est occupée par une personne du genre minoritaire sur la liste (exemple une femme tête de liste alors que la liste compte 6 femmes et 7 hommes), alors les deux dernières places (et uniquement celles-là) seront tenues par des personnes du genre majoritaire sur la liste (dans l’exemple qui précède, deux hommes). Pour quelques explications et d’autres exemples, cliquez ici.

bar2.gif

Aussitôt que ce problème a été identifié, les membres de la liste se sont réunis pour dégager une solution. Techniquement, il était possible de remplacer un homme par une femme mais aucun candidat non-candidat ne s’est déclaré… Thérèse Mahy a alors proposé d’occuper la première place ce qui laissait la possibilité à deux hommes de pousser la liste, mais cela a été refusé. Finalement, la solution trouvée est de respecter l’alternance stricte tout en maintenant à un candidat cdh la dernière place. Ce qui explique ce « puzzle coulissant ».

David Pierson

0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel