Wellin : compte-rendu du Conseil Communal du mercredi 20 décembre 2017...

wellin,commune,conseil,communal,budget,2018,bourgmestre,échevin,compte,conseiller,majorité,opposition,2017,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreConseil Communal important puisqu'il avait entre autres trait au budget 2018, dernier de l'actuelle législature.  De longs débats ont eu lieu et la séance s'est terminée à 22h35.  La batterie de ma caméra n'a d'ailleurs pas été suffisante et il manque donc les dix dernières minutes de la soirée : veuillez m'en excuser.  En préambule avait en outre lieu la réunion annuelle de concertation entre la Commune et le CPAS.  Monsieur Valéry Clarinval, Président du CPAS, a donc dressé l'état des lieux des rapports d'échelle et des synergies entre les deux entités.  Le rapport complet : cliquez ici.  Ce rapport est accepté à l'unanimité.

bar2.gif

Cliquez sur "lire la suite" ci-dessous à droitebar2.gif

La vidéo de la séance 

3072594839.9.jpgMonsieur Clarinval poursuit avec la modification budgétaire n° 3 à l'ordinaire et n°1 à l'extraordinaire pour le budget 2017 du CPAS.  Il précise qu'il a fallu aller chercher de l'argent dans les réserves (+/- 34.000 €), entre autres pour financer les travaux dans les pavillons de Chanly.  Le budget prévoyait en effet une somme de 120.000 € et le montant s'élève désormais à 150.000 €.   Accepté à l'unanimité.

Valéry Clarinval présente alors sa note de politique générale et le budget du centre pour 2018.  Il précise que deux projets importants sont prévus : la suite de la rénovation des pavillons de Chanly et la création de deux logements dans l'ancienne agence Belfius.  Il précise également que le budget 2018 présente un boni de 19.543,92 € et que la participation communale est en diminution de 4380 € et s'élève donc à 474.638,89 €.  Le rapport de politique générale et les explications du budget 2018 : cliquez iciApprouvé à l'unanimité.wellin,commune,conseil,communal,budget,2018,bourgmestre,échevin,compte,conseiller,majorité,opposition,2017,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre

Madame Bughin va alors commencer sa présentation du budget communal 2018.  Comme il s'agit du dernier budget qu'elle présente, elle va en profiter pour établir un récapitulatif évolutif de toute la législature (2012-2018) - voir la vidéo à partir de 0h18 et les fichiers ci-dessous pour tous les détails.

Le budget ordinaire 2018 présente un boni de 4.818,80 €.

wellin,commune,conseil,communal,budget,2018,bourgmestre,échevin,compte,conseiller,majorité,opposition,2017,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre

La présentation de Mme Bughin

La réaction de Monsieur Closson pour l'opposition : cliquez ici

budget.jpgEn outre, Monsieur Goffaux, remarque anecdotiquement que les frais de téléphonie s'élèvent à +/- 25.000 €.  Il se demande s'il n'y aurait pas moyen de faire un appel d'offres pour les réduire.  Charlotte Léonard, la Directrice Générale, lui répond qu'une société spécialisée est en train d'établir un audit dans ce sens.

Le budget ordinaire est accepté par 8 voix et 3 abstentions.

Au niveau du budget extraordinaire (cliquez ici) la Bourgmestre le décrit puis fait un tour de table afin de connaître l'avis de chacun à propos de trois postes : la réfection de la salle d'Halma, le réseau chaleur et l'aménagement intérieur de l'Hôtel de Ville.  Ils sont prévus dans le budget, mais elle veut recueillir l'approbation ou non de tout le monde car le collège lui-même est mitigé...  Voir la vidéo vers 1h40...

wellin,commune,conseil,communal,budget,2018,bourgmestre,échevin,compte,conseiller,majorité,opposition,2017,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandre

Pour Bruno Meunier, il n'y a aucun doute.  Pour l'Hôtel de Ville, c'est indispensable.  Pour les deux autres, il s'agit de projets citoyens : on ne peut donc pas les abandonner.  D'autant plus que si on les abandonne, on perd les subsides et c'est donc terminé à tout jamais.  Il ne faut toutefois pas oublier qu'ils engendreront des frais dans le futur qu'il faudra combler en faisant des efforts, parfois douloureux, dans d'autres domaines...

Pour Benoît Closson, il faut profiter des travaux actuels dans l'Hôtel de Ville pour aménager l'intérieur puisque cela devra de toutes façons être fait.  Pour le réseau chaleur, la question ne se pose même pas pour lui, d'autant plus que cela engendrera des revenus et que cela s'inscrit dans un projet de transition énergétique.  En ce qui concerne la salle d'Halma, étant donné l'investissement, il faudra veiller à ce qu'elle soit utilisée régulièrement.  Edwin Goffaux va dans le même sens...

Etienne Lambert est favorable à ces trois projets également.  Il ajoute toutefois qu'il ne faut pas minimiser les frais de fonctionnement inhérents à ces réalisations.  Le réseau chaleur engendrera normalement des bénéfices.  Pour la salle d'Halma, il suit Anne Bughin et considère qu'il est impossible de laisser se développer un chancre au milieu du village, mais il faut que cette salle soit utilisée à la hauteur du prix qu'elle aura coûté (240.000 € pour la commune)...

Tout le monde est donc sur la même longueur d'onde et est conscient des charges actuelles et futures de ces projets...

Le budget extraordinaire est finalement adopté à l'unanimité. 

Monsieur Guillaume Tavier prend alors la parole afin de demander l'approbation du cahier des charges pour la démolition et la reconstruction de la maison de village d'Halma.  Le marché sera passé par procédure ouverte au niveau national.  Le montant estimé des travaux s'élève à 626.876,36 € TVAC, dont 449.090,96 € de subsides.  Accepté à l'unanimité.

La Bourgmestre propose ensuite aux édiles d'approuver la modification du statut administratif et pécuniaire du personnel du CPAS.  Ceci fait suite à la délibération du Conseil de l'Action Sociale du 20 novembre.  Ce nouveau statut est en tous points identique aux statuts de l'administration communale, hormis tout ce qui ne concerne pas le personnel du CPAS.  Accepté à l'unanimité.

subsides.2.jpgBruno Meunier propose alors de voter les subsides aux différentes associations.  Il précise qu'il n'y a pas de changement par rapport à l'année dernière, hormis un subside 170 € pour le comité de Chanly et de 250 € pour le tout nouveau GAC (Groupement d'achats en commun).  A l'occasion de ce point, Benoît Closson, absent au dernier conseil, voudrait une précision à propos des subsides aux clubs sportifs.  Il a appris que ce serait l'ASBL Centre Sportif qui, dans le futur, octroierait les subsides.  Ce transfert de compétences en cette matière le dérange et il souhaiterait que le Conseil Communal reste l'organe décisionnel, éventuellement sur proposition de l'ASBL.  Il trouve que cela serait beaucoup plus transparent.  Tout le monde est d'accord et les modifications seront faites.  Les subsides aux associations sont acceptées à l'unanimité.

Etienne Lambert prend la parole pour informer le conseil du rapport 2016-2017 et du plan d'action 2017-2018 de l’accueil des enfants durant leur temps libre.  Il signale qu'il n'y a pas de changements par rapport aux années précédentes.  La quatrième semaine des plaines de vacances est maintenue, un projet spécifique sera attribué au conseil communal des enfants et l'accent sera encore mis sur la formation adéquate des accueillantes.  De plus, un système de bénévolat rémunéré a été prévu pour l'école des devoirs en attendant une éventuelle reconnaissance dans l'avenir.  Accepté à l'unanimité.

wellin,commune,conseil,communal,budget,2018,bourgmestre,échevin,compte,conseiller,majorité,opposition,2017,blog,sudinfo,sudpresse,la meuse,luxembourg,province,philippe,alexandreEtienne Lambert poursuit en proposant un avenant à la convention de 2009 entre les communes de Libin, Paliseul et Wellin pour la plateforme bois-énergie.  Il s'agit de coller à une réalité qui a évolué.  Monsieur Closson trouve que la convention de 2009 était beaucoup plus favorable à la commune de Wellin, notamment au niveau des frais fixes.  Madame Bughin et Monsieur Lambert lui affirment qu'ils ont âprement négocié, mais que cela aurait pu "énerver" s'ils étaient restés sur leur position.  Toutefois, ces derniers notent que Wellin sera sans doute le plus gros utilisateur de la plateforme et sera donc gagnant dans le futur.  Monsieur Closson ajoute qu'il faudrait intégrer une clause pour avoir droit à (au moins) 33 % des plaquettes, sinon il y a un risque que le premier qui se sert soit le gagnant et il ne veut pas acheter un chat dans un sac.  Face aux nombreuses questions qui se posent, il est finalement décidé de reporter ce point au conseil de janvier, après avoir demandé des précisions lors d'une réunion à venir...

Madame Bughin propose ensuite d'adhérer à l'ASBL "Groupement d'Informations Géographiques", d'y prendre deux licences et de désigner une représentant communal.  Les logiciels mis à disposition sont utiles pour la gestion des cimetières, notamment.  Il en coûtera 25 €/an pour l'affiliation ainsi que 3.025 €/an pour les deux licences.  Monsieur Goffaux est désigné comme représentant de la commune.  Accepté à l'unanimité.

La Bourgmestre rappelle l'assemblée générale ordinaire et extraordinaire d'ORES ASSETS et invite les représentants communaux à s'y rendre.

Anne Bughin clôture le conseil en proposant une convention de mise à disposition de deux locaux du laboratoire de la vie rurale à Sohier aux naturalistes de la Haute-Lesse contre une indemnité de 25 €/mois.  Il s'agit ici d'officialiser une situation de fait depuis les 1er mai 2017 .  Accepté à l'unanimité.

Fin du Conseil à 22h35

bar2.gif

La vidéo de la séance 

 

0 commentaire Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel