Une brève de l'ami Jo : "Wellin"...

wellin.jpgCette semaine avec Philippe (mon dirlo!), on s’est revu à l’apéro et il m’a demandé, encore une fois, de mieux centrer le contenu de mes brèves sur Wellin !  Je veux bien, moi, j’avais déjà  fait une brève à ce sujet il y a peu.

Il a facile à dire, lui.  D’accord, c’est le boss, mais à lui, on apporte tout cuits, tout faits, les sujets sur un plateau !

Cette semaine, par exemple on lui a apporté : l’annonce de  la 13° semaine de « Place aux enfants »,  le programme de Ciné-Gedinne pour la semaine, le programme de la Kermesse à Lomprez, l’ordre du jour du conseil communal. Même les flics s’y mettent et lui transmettent leur programmation des jours et lieux de « flashages », sans parler des petits déjeuners d’Oxfam, et des services de garde des médecins, pharmaciens et même des vétérinaires.

Moi, pour ma brève, je dépends des scoops locaux, et des scoops à Wellin il n’y en a pas tous les jours, ni chaque semaine !!!

4229318449.2.JPGJustement, ces derniers jours, il y a eu le scoop concernant la maison communale qui menace de s’effondrer, et, manque de bol,  cela s’est passé précisément pendant  mon « congé sans solde » et je n’ai donc pas pu en profiter.

Maintenant, avant de retrouver un sujet de cette importance, il en coulera de l’eau sous les ponts du Ry d’Ave.

Tiens à propos de dégradation, de bâtiment public, je ne sais plus dans quel village de Wallonie, peu avant la rentrée scolaire, un incendie criminel s’était déclaré dans l’école du village.  Sur-le-champ, les professeurs ont enfilés leur salopette, ont mis la main à la pâte, et tout était prêt pour le jour de la rentrée !  Qu’en pensent nos édiles, car il y a l’air qu’il n’y aura guère d’autres solutions à Wellin.  La trésorerie de la Commune n’étant pas apte à supporter pareille charge, on peut commencer à y penser.

Ceci, d’autant plus qu’il ne manquera pas de mauvaises langues qui  profiteront de cette circonstance pour invoquer un manque de prévoyance du chef de nos précédents aréopages communaux.   En effet, en 1890 déjà, un certain corbeau avait dénoncé une série de malfaçons pendant la construction, et personne n’en n’a tenu compte à cette époque.

corbeau squelette.jpgManque total de prévoyance en tous cas, c’est le moins que l’on puisse dire.  On n’a donc rien à envier à Bruxelles, tellement critiqué en son temps pour le traitement de l’entretien de ses tunnels, qui eux aussi, s’effondrent.

En 1890,  le « corbeau » n’avait pu être identifié, et ses accusations, on le voit maintenant, n’avaient pas été prises en compte. Collusion ? Pots de vin ? Allez savoir…

Bon sujet en tous cas pour des émissions T.V. comme « Cold Case » ou « Affaires classées » ! Avec un peu de chance on pourrait peut-être en tirer un film et ainsi financer les travaux de réparation ?

Jo

P.S. : Grâce à l’évolution des techniques modernes, on pourrait peut-être même retrouver des traces d’ADN sur la lettre du corbeau !  Doit-on en trembler dans les chaumières à Wellin ? On pourrait peut-être y retrouver un descendant du corbeau.

bar2.gif

0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.