Une brève de l'ami Jo : "Souvenir : Saint-Nicolas en 1948"

saint-nicolas.jpgA cette époque, je faisais partie d'un clan de "routiers-scouts" dont l'une des activités consistait à réaliser des petits spectacles.

Ceux-ci ce divisaient en trois parties, une représentation théâtrale, un numéro de magie avec fakir, et un spectacle de clowns.

Dans cette troupe, nous étions tous polyvalents.  Moi-même, si j'avais un petit rôle dans la pièce de théâtre et que, parfois, je remplaçais l'assistant du fakir, ma fonction principale était celle de clown.

Nos publics étaient les maisons de repos pour personnes âgées et les enfants dans les fêtes d'écoles.

Et en ce début décembre 1948, nous avions été demandés pour une fête de St Nicolas à Pepinster, faubourg de Verviers, à l'intention des enfants d'anciens prisonniers de guerre.

La ville de Pepinster avait mis les petits plats dans les grands, car en plus de notre troupe (nous nous appelions "les Fraternillis") il y avait un autre groupe, une chorale, comme nous de scouts routiers, qui elle venait de Bruxelles et s'appelait l'Equipe de la Flamme.

Nous les Fraternillis, passions les premiers, ensuite venait l'équipe de la Flamme. C'était une excellente chorale, avec notamment un très bon soliste, un grand maigre, comme moi (à l'époque) bien qu'un peu plus âgé.

jacques brel jeune.jpgCe n'est que beaucoup d'années plus tard que nous avons appris que le soliste de l'équipe de la Flamme n'était d'autre que … Jacques Brel.

J'ai eu la chance de pouvoir assister au spectacle de ses adieux à la scène, aux Beaux Arts, à Bruxelles pendant les années 60. Comme ce jour là j'étais au balcon, c'est normal qu'il ne m'ait pas reconnu...

La vie à démontré que pour réussir dans le spectacle il valait mieux être choriste que clown, mais je peux quand-même me vanter d'avoir un jour fait partie de la même affiche que Jacques Brel...

Jo

bar2.gif

0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.