Wellin - Site Gilson : quelques précisions du curateur, Maître Olivier Rodesch

1934179477.JPGSuite à la parution sur le blog de Wellin d'un article à propos de l'offre d'achat de la partie "ateliers" des anciens établissements Gilson par la Commune de Wellin (cliquez ici), le curateur a tenu à réagir.  Maître Olivier Rodesch apporte diverses précisions et quelques réponses aux questions posées dans l'article précité.  Avec son autorisation, je vous en livre le contenu ci-dessous...

bar2.gif

"Je fais suite à la réunion du conseil communal du 30 septembre dernier.

Je voudrais  apporter les précisions suivantes et également à votre article paru sur le blog de Wellin.

Rodesch_Olivier_Grand.jpg-          M. Olivier Charles a fait une offre à 150.000 EUR bien avant la réunion du conseil communal du 7 août 2013 votant le plan d’aménagement,

-          À plusieurs reprises et en ma présence, la bourgmestre et les échevins ont indiqué oralement qu’ils mettraient en route la procédure d’expropriation à l’encontre de M. Olivier Charles s’il achetait tout de même la partie atelier,

-          Comme M. Olivier Charles maintenait son offre de 150.000 EUR, la commune a formulé une offre à 151.000 EUR le 22 aout 2013

-          M. Olivier Charles n’a pas « retiré son offre » comme cela a été dit et écrit mais a décidé de ne pas mettre plus que 151.000 EUR et il a également craint la procédure d’expropriation annoncée par la bourgmestre et les échevins puisqu’il voulait à la fois entreposer du bois et construire des appartements.

-          En date du 20 septembre 2013, j’ai accepté par télécopie  l’offre de la commune tout en indiquant dans ma télécopie que suite à ma requête  déposée au tribunal de commerce de Neufchâteau, l’offre de la commune et mon acceptation seront entérinées à l’audience du 1er octobre 2013. La requête a été déposée et communiquée aux anciens gérants et aux quatre créanciers hypothécaires qui peuvent faire leurs observations sur le montant mentionné de 151.000 EUR proposé au tribunal. Dans cette même télécopie du 20 septembre 2013 adressée à la commune, je demandais à ce qu’un conseil communal soit tenu pour faire entériner la vente au prix de 151.000 EUR.

-          J’étais présent à titre de spectateur à la réunion du conseil (suite à certaines rumeurs entendues au sujet de la crèche) et le collège échevinal m’ont vu  évidemment entrer dans la salle : vous aurez constaté qu’ils ont feint d’ignorer ma présence en parlant du curateur comme s’il était absent

-          En ma qualité de curateur et de l’intérêt de la masse des créanciers, la commune doit savoir que je ne peux pas descendre subitement de 31.000 EUR le prix qui a été proposé par ce même collège échevinal de 151.000 EUR le 22 août 2013 et ce surtout après toutes les manœuvres entreprises par la commune à l’encontre de Monsieur Olivier Charles.

-          A l’audience du 1Er octobre 2013 du Tribunal de Commerce et avec l’appui de Monsieur le Juge - Commissaire, j’ai fait entériner le prix pour 151.000 EUR et le jugement sera prononcé le 22 octobre prochain. A ce jour, je n’ai pas formellement été informé de la proposition de baisse de prix à 120.000 EUR.

-          Par courrier du 2 octobre 2013, j’ai adressé une télécopie à la commune afin d’entériner le prix pour 151.000 EUR et ce suite à l’audience du 1er octobre 2013."

Olivier Rodesch, curateur

bar2.gif

0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.