Lomprez (Wellin) : communiqué de Thérèse Mahy à propos de Zébulon, le castor de Lomprez

Zébulon 3.JPGVous trouverez ci-dessous un communiqué de Thérèse Mahy, Députée Provinciale.  C'est elle qui a dans ses attributions la gestion des voies non navigables de deuxième catégorie.  C'est donc de ses services que dépend la gestion du Ry d'Ave où Zébulon a élu domicile.  Vous trouverez dans ce communiqué le détail des principales informations que je vous avais déjà transmis...  Vous pourrez vous rendre compte que les informations publiées sur le blog de Wellin s'avèrent tout à fait exactes...  Toute la saga "Zébulon" : cliquez ici

bar2.gif

Lomprez (Wellin)- Pour une cohabitation harmonieuse avec le castor

thérèse mahy.jpg"Depuis peu, un castor, animal controversé, à la fois fascinant et décrié, a élu domicile le long du Ry d’Ave à Lomprez provoquant plusieurs désagréments :

1) Retenues d’eau résultant d’une obstruction du Ry d’Ave par un barrage de castor

2) Risque d’obstruction de l’ouvrage régulant les débits (moine) au niveau de l’étang de la pêcherie

3) Risques d’aggravation des dégâts dû à des inondations et à l’humidité permanente à la salle polyvalente de Lomprez :

La Province est gestionnaire et responsable de l’entretien des cours d’eau non navigables de deuxième catégorie.

De par sa compétence légale d’un point de vue hydraulique (loi de 1967 sur les cours d’eau non navigables), la Province de Luxembourg doit mettre tout en œuvre afin d’assurer un écoulement normal et « sans obstacle » de ses cours d’eau.

L’espèce Castor et son habitat étant protégés par la loi sur la conservation de la nature (12 juillet 1973), une dérogation doit être sollicitée auprès du SPW (DGO3) avant toute intervention. Un arrêté du Gouvernement wallon (20/11/2003) permet de déroger temporairement et de manière graduelle à cette loi.

Dans le cas qui nous concerne, une dérogation relative au démantèlement de l’habitat a été octroyée ce 08/01/2013.

_MG_3415.JPGCependant, à titre tout à fait expérimental, le DNF a souhaité pouvoir intervenir en plaçant un tuyau souple (type drain agricole) dans le barrage afin de résoudre la situation. Ce drain a été placé ce vendredi matin. Les résultats semblent probants mais il est encore trop tôt pour s’en réjouir. Nous serons très attentifs à la manière dont le castor va évoluer dans son habitat. Si cette pratique réussit, elle aura permis de satisfaire tous les acteurs concernés par le mode de vie du castor. Toutefois si, des changements acceptables ne sont pas constatés, la Province de Luxembourg devrait procéder à la destruction du barrage.

Le but de cette destruction est de dissuader l’animal de rester sur le site en question. De par l’action de démantèlement du barrage, nous espérons perturber suffisamment l’animal afin qu’il se déplace dans une zone posant moins de risques hydrauliques. En retirant la « matière première » (branches,…) de sa zone d’activité, nous espérons également favoriser ce déplacement.

La mise en œuvre efficace des moyens suggérés dépend généralement de différents acteurs, aussi, il est indispensable que chacun de ceux-ci collabore dans un objectif de résolution des problèmes, à court, mais aussi à moyen et à long terme. C’est pourquoi, je souhaiterais organiser une table ronde sur la problématique du castor avec tous les partenaires et acteurs concernés. Je suis consciente de la délicatesse avec laquelle il faut traiter cette problématique et je souhaite réaliser cette table ronde dans le plus grand respect de tous."

logo province service technique.JPGThérèse Mahy

Députée Provinciale en charge des Services Techniques et du Développement Durable

 

cabinet.dp.mahy@province.luxembourg.be - www.province.luxembourg.bebar2.gif

0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.